Succès russes dans le traitement de la cirrhose

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les chercheurs de l’Institut d’immunologie clinique (IIC) de Novossibirsk auraient pour la première fois en Russie utilisé des cellules tubulaires pour traiter la cirrhose du foie non infectieuse.

Le directeur de l’IIC, l’académicien Vladimir Kozlov, aurait relevé qu’il n’existait pas encore de procédés efficaces de traitement de la cirrhose du foie qui provoque un régénération des cellules et empêche les tissus fibreux de se développer.

La méthode aurait ceci d’avantageux qu’elle utilise les cellules tubulaires du patient et ne conduit donc pas au phénomène de rejet.

La technique serait simple :

des cellules tubulaires seraient prélevées dans la moelle osseuse du malade et seraient ensuite sélectionnées et soumises à un traitement spécial avant introduction dans le foie ou le sang.

Des résultats cliniques auraient déjà été obtenus.

Trente neuf malades auraient été soignés au moyen de la nouvelle méthode et les recherches montreraient que les indices biochimiques de ces patients sont redevenus normaux, que la cirrhose ne progresse plus et qu’elle aurait même régressé dans certains cas.

Cette information est un extrait du BE Russie numéro 6 du 18/01/2005 rédigé par l’Ambassade de France en Russie. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?