Se brosser les dents permet de protéger ses artères

Version imprimable de cet article Version imprimable

Selon une étude américaine, il existe un lien entre le risque de maladies cardiovasculaires et des bactéries pathogènes, présentes dans la plaque dentaire, qui se disséminent dans tout l’organisme.

La brossette interdentaire permet de nettoyer les bactéries qui se trouvent entre les dents.La brossette interdentaire permet de nettoyer les bactéries qui se trouvent entre les dents.

De quoi rappeler l’importance d’un brossage quotidien et régulier. Une étude de l’université de Columbia (New-York) vient de dévoiler un lien de cause à effet entre les maladies des gencives et des troubles vasculaires qu’on était loin de soupçonner.

L’étude, parue dans la revue Circulation, révèle que les personnes qui souffrent de gingivite (inflammation de la gencive) ou de parodontite (inflammation des tissus qui entourent les dents) sont plus susceptibles de souffrir d’athérosclérose, un rétrécissement des vaisseaux sanguins qui peuvent conduire à un AVC ou à une crise cardiaque.

Pourquoi ? Parce que certaines des bactéries qui s’infiltrent entre les dents peuvent migrer dans tout le corps via la circulation sanguine et causer une inflammation qui entraîne l’obstruction des artères.

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont mesuré pendant trois ans les niveaux de bactéries dentaires de 657 personnes. Ils ont ainsi pu distinguer trois groupes de microbes : les bactéries connues pour causer des maladies parodontales, celles qui peuvent en être à l’origine dans certains cas, et celles qui sont inoffensives.

« Les infections des gencives sont évitables et traitables »

Sur cette même période, d’autres scientifiques ont mesuré, à l’aide d’échographies et sans connaître les premières analyses, l’épaisseur de la paroi des artères carotides du cou (épaisseur intima-média ou EIM) : plus elles sont épaisses, plus le risque d’athérosclérose est important.

Résultat : ce sont uniquement les bactéries du premier groupe, les plus pathogènes, qui altèrent les artères. « C’est la preuve la plus directe que les maladies des gencives peuvent entraîner des accidents vasculaires cérébraux ou cardiovasculaires », souligne Moïse Desvarieux, principal auteur de l’étude.

De fait, l’épaississement de la paroi des carotides des personnes ayant le plus de bactéries pathogènes correspond à un doublement du risque d’accident cardiovasculaire, précise Le Figaro, qui a interviewé le chercheur.

Mais que ceux qui n’ont jusqu’ici pas fait de leur hygiène bucco-dentaire une priorité se rassurent : « Parce que les infections des gencives sont évitables et traitables, prendre soin de sa santé bucco-dentaire peut très bien avoir un impact significatif sur la santé cardiovasculaire », précise-t-il. Mieux vaut donc prévenir une inflammation de la gencive en utilisant le plus souvent possible du fil dentaire ou des brossettes interdentaires.

source : Métro

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?