Pollution et pollen, le cocktail explosif

La pollution de l’air tue 40.000 personnes par an en France

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement fragilisés pendant les pics de pollution printaniers, les pics de pollution se multiplient et se banalisent. Peu de gens sont informés de la situation.

Pollution et pollen, le cocktail explosif

Alerte aux particules fines en agglomération :

Avec l’arrivée du beau temps, les grandes villes françaises sont victimes d’une importante pollution, accentuée avec le pollen.

Pollen et particules fines

« La pollution crée une irritation des voies respiratoires, qui les rend plus vulnérables, au contact avec les pollens », explique Sophie Silcret, allergologue parisienne «  »Par ailleurs, un grain de pollen c’est un peu comme une noix, avec une coque, et à l’intérieur une protéine allergisante. La pollution a un rôle d’abrasion de la coque, et la protéine exerce d’autant plus son pouvoir allergisant", poursuit-elle. L’allergologue recommande donc aux personnes allergiques ou asthmatiques d’éviter les promenades ou les efforts physiques à l’extérieur, en milieu de journée, lors des pics de pollution.

« Le pollen accentue le pouvoir allergisant de la pollution », explique Sophie Silcret.

Des risques méconnus

Les riverains semblent cependant ignorer cette préconisation. « Quand il fait beau à Paris, il faut en profiter, après il en coûte ce qu’il en coûte, mais on le sort quand-même », explique Rebecca, une jeune maman d’un nouveau-né de deux mois, au micro d’Europe 1. Mais « mis à part l’asthme », la jeune femme avoue de pas connaître les risques d’un tel cocktail pour son enfant.

Depuis janvier le seuil d’alerte a été atteint un jour sur trois à Paris. « Et ça n’affole personne », lance l’adjoint au maire Europe Ecologie Denis Baupin, au micro d’Europe 1. Il estime que l’Etat n’informe pas bien les citoyens.

« Non-assistance à personne en danger »

« On laisse en danger une partie de la population », poursuit-il. "Je pense notamment aux enfants, je pense aux personnes âgées, aux personnes qui sont malades respiratoires…

Quand on sait que la pollution de l’air tue 40.000 personnes par an en France, selon les chiffres de l’OMS, on se dit que l’on est dans une situation de non-assistance à personne en danger".

Pour cet élu écologiste, il faudrait prendre des mesures de « bon sens » lors de ces pics de pollution. La préfecture devrait par exemple interdire aux poids lourds de circuler dans la capitale. Car demander aux plus fragiles de rester chez eux ne suffit pas, estime Denis Baupin.

Le préfet de police de Paris, a quant à lui qualifié d’« erronés » les propos de ce dernier, et a pris la défense du gouvernement, qui a abaissé les seuils d’alerte pour justement « prendre des mesures ».

Interrogé mercredi sur Europe 1 , le numéro deux d’EELV, Jean-Vincent Placé a par ailleurs reconnu qu’il y avait un problème de prévention. « Malheureusement les mesures déjà mises en place ne sont pas respectées », a-t-il déploré.
Par Europe1.fr avec Raphaële Schapira et Sandrine Andreï



Vos commentaires

  • Le 31 mars 2015 à 20:29, par edou00 En réponse à : Pollution et pollen, le cocktail explosif

    Tout à fait d’accord avec ces intervenants. La pollution et le pollen ne sont pas juste coupables de nez bouché, il est également important de préciser qu’il y a de nombreux autres symptômes très gênants.

  • Le 17 octobre 2015 à 01:34, par MANOLANE En réponse à : Pollution et pollen, le cocktail explosif

    Asthme et allergie

    L’enfant présente à la naissance une période dite de « tolérance immunitaire » qui permet à l’organisme de reconnaître et de tolérer par la suite sans réagir, tout au long de sa vie, ses propres constituants et ceux de l’environnement avec lequel il est destiné à vivre.

    Si pendant cette brève période de quelques semaines on réalise autour du nourrisson une « bulle stérile » éliminant le contact avec poussières, pollens, spores, acariens, moisissures, poils, plumes, germes, l’enfant réagira ultérieurement à leur présence quand son système immunitaire deviendra mature et fonctionnel.

    C’est le fait du modernisme actuel des conditions péri-natales que caractérise une asepsie systématique.

    La solution est aussi simple qu’efficace et de surcroît (peut-être faut-il le regretter) sans incidence économique.
    c’est tellement simple et évident mais on ne voit pas une évidence !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?