Maladies bucco-dentaires, raisin et vin rouge comme remèdes contre ces pathologies !

par Pascal Eppe Dentiste LSD

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le raisin permet de combattre naturellement les bactéries buccales responsables de l’apparition des caries dentaires et de pathologies dentaires dégénératives telles que la parodontose.

Ce sont les résultats annoncés par le Dr Wu et son équipe de chercheurs de l’université de l’Illinois, après un an de recherche lors du congrès de l’American Society for Microbiology.

Ces chercheurs du département de dentisterie de l’Université de l’Illinois, à Chicago, ont présenté leurs travaux étonnants sur les raisins secs.

Pascal Eppe, Dentiste LSD, www.biodenth.be

Les crèmes dentaires et autres dentifrices contenant des extraits de cranberry (canneberge) ont récemment montré lors d’études antérieures, leur capacité à empêcher l’adhérence sur les dents de la bactérie Streptoccoccus mutans, un agent majeur de la dégradation de la santé des
dents.

L’étude du Dr Wu montre que, non seulement, le raisin sec possède ce pouvoir anti-adhérant sur les bactéries, mais qu’il peut également inhiber la prolifération des bactéries buccales les plus virulentes, les Streptoccocus mutans et Prophyromonas gingival. Ce pouvoir anti-bactérien, le raisin le doit à deux composés actifs présents dans sa chair, l’acide oléanolique et l’aldéhyde oléanolique.

Ces deux principes actifs ont montré une efficacité à des concentrations très faibles : de 5 à 1000 µg par millilitre.

D’autre part, une concentration de 30 µg par millilitre inhibe la fi xation de Streptococcus mutans sur l’émail des dents. Nous savons que l’adhérence est cruciale pour permettre aux bactéries de commencer à développer le biofilm collant qui s’accumule sur les dents.

Le sucrose est le type de sucre que préfèrent les bactéries pour leur développement mais le raisin, lui, ne contient que des « bons sucres », du fructose et du glucose, beaucoup moins favorables aux bactéries.

L’étude de Wu ne dit pas si le raisin, transformé en vin, en plus d’être protecteur pour le système cardio-vasculaire est également protecteur pour les dents. Par contre, une récente étude canadienne tendrait à démontrer que le vin rouge, et notamment les polyphénols contenus dans le vin, diminue le risque d’attraper un abcès parodontal qui peut occasionner la perte des dents.

Selon cette étude l’abcès parodontal touche la plupart des personnes âgées.

Des études récentes ont aussi montré que le vin rouge et plus particulièrement les grains de raisin, possède un antiinflammatoire et joue aussi un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Les avantages de santé potentiels de ces produits sont attribués à des anti-oxydants appelés polyphénols.

On connaissait les bienfaits à consommer des fruits frais et des légumes verts, des boissons telle que le thé vert et le vin rouge, qui réduisent l’incidence du cancer et la mortalité suite à leur richesse en anti-oxydants.

« Nos conclusions démontrent que les polyphénols contenus dans le vin rouge ont des propriétés antioxydantes puissantes  » concluent des chercheurs menés par Dr Fatiah Chandad de l’Universite Laval dans la Ville Québécoise. Son équipe a présenté ses conclusions à l’Association américaine pour la Recherche Dentaire (AADR) lors de la réunion
annuelle, à Orlando.

Les polyphénols, viennent également de révéler qu’ils possédaient des effets protecteurs au niveau du cerveau. Ce résultat qui a été présenté récemment par une équipe de l’université de Boston. Leur étude portait sur les effets positifs que pouvaient apporter le jus de raisin sur le cerveau de
rats âgés.

Après six semaines, et une batterie de tests, les résultats se sont avérés concluants, les rats nourris au jus de raisin 50% dilué ont obtenus des performances supérieures aux autres.

Les polyphénols et les autres substances contenus dans le jus de raisin et le vin rouge, pourraient donc améliorer la communication entre les neurones.

Ces propriétés antioxydantes des polyphénols contenus dans le vin rouge pourraient être utiles dans la prévention et le traitement de maladies inflammatoires dont certaines maladies dentaires comme l’abcès parodontal aussi bien que d’autres maladies impliquant des radicaux libres

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?