LES RACINES DU MAL OU LA PUISSANCE DES LOBBYS PHARMACEUTIQUES

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Docteur Mathias RATH, au cours d’une audience publique, formula la mise en accusation devant la Cour Internationale de La Haye à l’encontre des responsables des crimes les plus graves jamais commis dans l’histoire de l’humanité

Avertissement

"J’ai pu vérifier les dires du Docteur Matthias RATH, auprès de mon oncle ancien prisonnier de guerre, de mon instituteur, prisonnier également.

Ce dernier subit l’ablation d’un rein alors qu’il n’avait aucun problème particulier. Ils m’indiquèrent que les médecins des camps se caractérisaient par leur cruauté.

Ils précisèrent que la majorité de ces professionnels de l’expérimentation médicale n’étaient pas tous d’origine Allemande. Ils faisaient une nette différence entre ces médecins et le personnel du camp. Les derniers étaient nettement plus humains"

HISTOIRE DUDICAMENT

LE TRIBUNAL DE BERLIN

(D’après le Docteur Mathias RATH - MR Publishing - BP 859 7600 Almelo - Pays-Bas)

Le Docteur Mathias Rath, au cours d’une audience publique, formula la mise en accusation devant la Cour Internationale de La Haye à l’encontre des responsables des crimes les plus graves jamais commis dans l’histoire de l’humanité.

Préambule

Des centaines de millions d’humains continuent à mourir d’infarctus, d’attaques cérébrales et d’autres maladies qui - on le sait de façon certaine - peuvent être évitées et éradiquées.

Cet holocauste n’est pas fortuit.

Il est prémédité et perpétré systématiquement par les entreprises pharmaceutiques pour augmenter leurs parts du marché mondial des préparations pharmaceutiques qui s’élèvent actuellement à mille milliards de dollars par an. Le cynisme de cette politique tient dans une désinformation structurée qui plonge ses racines jusque dans l’agriculture.

La prévention et l’éradication d’une maladie diminuent, toutes deux, de façon déterminante, la vente des médicaments pour cette maladie. C’est pourquoi les grands groupes pharmaceutiques font systématiquement obstacle à la prévention de la maladie.

Plus de 95% de l’ensemble des préparations et des médicaments actuellement vendus n’ont aucun effet démontré. Le Docteur De Brouwer dans plusieurs de ses livres dénonce le même pourcentage.

Parallèlement, les effets secondaires graves, connus, de ces mêmes préparations sont devenus la quatrième cause de décès dans les pays industrialisés.

Les grands groupes pharmaceutiques encouragent sciemment l’apparition de nouvelles maladies pour promouvoir leurs marchés. Pour commettre ces crimes, les laboratoires ont recours à un réseau d’exécutants et de complices dans les milieux scientifiques, médicaux, médiatiques et politiques.

  • Durant l’ensemble du XXe siècle l’industrie pharmaceutique a été méthodiquement développée et organisée dans le but de contrôler le système de santé de nombreux pays.

Pour ce faire, elle a remplacé les remèdes naturels, non brevetables par des préparations pharmaceutiques de synthèse brevetables et donc lucratives. Les fondateurs de cette industrie étaient des affairistes sans scrupule qui, dès la naissance de cette dernière, considérèrent le corps humain et les maladies comme un marché à s’approprier.

Les gouvernements, les économies et les organismes sociaux de tous les pays industrialisés sont devenus les otages des grands groupes pharmaceutiques suite à des pratiques monstrueuses et criminelles.

Hoechst , Bayer, BASF et aussi Agfa-Gevaert ont joué un rôle déterminant dans le destin de l’Allemagne mais également dans celui du monde entier.

Pour contrôler le marché mondial de la chimie et de la pharmacie, ces groupes ont fondé le cartel :

« IG-Farben »

IG Farben factory in Monowitz (near Auschwitz) 1941
Source : Wikipedia
Bundesarchiv_Bild_146-2007-0052,_IG-Farbenwerke_Auschwitz

. Ils ont organisé la prise de pouvoir par HITLER et préparé la seconde guerre mondiale.

Hoescht, Bayer, BASF étaient les organisateurs de l’énorme complexe industriel IG - Auschwitz.Ils utilisaient les camps de concentration pour perpétrer les crimes les plus graves jamais commis jusque-là dans l’histoire.

En 1947, lors du procès des criminels de guerre de Nuremberg, 24 dirigeants de Bayer, BASF, et d’autres membres d’IG-Farben furent accusés des crimes contre l’humanité suivants :

  • Ø Préparation et conduite de guerres offensives
  • Ø Massacres collectifs
  • Ø Conduite d’expériences criminelles notamment sur les prisonniers des camps
  • Ø Vols et pillages
  • Ø Asservissement des peuples et autres crimes.

Telford Taylor, principal accusateur américain du Tribunal de Nuremberg tint les propos suivants à l’encontre des dirigeants IG-Farben (Hoescht, Bayer, BASF) :

« Ce sont ces accusés les principaux criminels de guerre. Si la faute de ces accusés n’est pas exposée au grand jour, ni punie, il représenteront à l’avenir un danger beaucoup plus grave pour la paix dans le monde qu’Hitler s’il était encore en vie ».

Le Cartel IG-Farben a été dissout par le Tribunal de Nuremberg et réparti parmi ses filiales Hoescht (devenue Sanofi-Aventis), Bayer, BASF.

Quant aux responsables d’IG-Farben, ils ont été libérés après leur condamnation dès 1952 avec l’aide de Nelson Rockfeller, leur ancien partenaire commercial, devenu ministre des affaires étrangères par intérim des USA. La prédiction du principal accusateur américain Taylor devait se réaliser rapidement.

Le rôle criminel des grands groupes pharmaceutiques et du gouvernement allemand apparaît dans leur entreprise de répression de la découverte la plus importante de la médecine pour l’éradication des maladies cardiaques.

==== Le Docteur Mathias Rath a découvert que l’infarctus et l’attaque cérébrale n’étaient pas de véritables maladies. Ils sont au contraire, de même que le scorbut, le résultat d’une carence en vitamines sur le long terme et peuvent être parfaitement évités.

  • On a démontré cliniquement qu’un apport quotidien en vitamines et autres compléments nutritifs peuvent stopper l’affection cardiaque coronaire et détruire les dépôts athérosclérotiques, déjà existants, par l’introduction d’un remède naturel.

Il est donc clair que les affections cardiovasculaires qui représentent la première cause de décès dans les pays industrialisés auront pour ainsi dire disparu dans les prochaines générations. Une conception nouvelle et fondamentale de la médecine et de la santé humaine est née : la Médecine Cellulaire.

A partir de cette médecine, il est possible de prévenir et d’éliminer les maladies les plus courantes, y compris l’hypertension, l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme cardiaque, les affections cardiovasculaires des diabétiques, l’ostéoporose et d’autres maladies.

Il va sans dire que l’éradication de ces maladies dépend essentiellement de la rapidité à laquelle cette communication sera diffusée.

La découverte du Docteur Rath et de plusieurs chercheurs de cette nouvelle médecine va porter un tort énorme à l’industrie pharmaceutique. Vous faites parti de la chaîne. Un maillon indispensable à l’éviction définitive du racket de notre santé par cette industrie néfaste.

Nous avons notre libre arbitre, nous nous devons de le faire respecter.

A nous de jouer !

Ouvrages de référence :

  • 1- « Les erreurs, mensonges et crimes du « Lobby » chimico-pharmaco-agro-alimentaire. L’humanité en danger de mort pour raison de profit » - Docteur Louis de Brouwer
  • 2 - « Nous sommes tous des cobayes - L’imposture de la biologie et de la médecine » - Docteur Louis de Brouwer.
  • 3 - « Des progrès de la médecine cellulaire » - Dr Matthias Rath - MR Publishing - BP 859 - 7600 AW Almelo. Pays-Bas.
  • 4 - « Des lobbies contre la santé » - Roger Lenglet - Bernard Topuz - Éditions Syros.
  • 5 -« Qui décide de notre santé ? » - Bernard Cassou - Michel Schiff - Éditions Syros.

Docteur Mathias RATH - MR Publishing - BP 859 7600 Almelo - Pays-Bas

Jacques Daudon

**** PS : (source Wikipedia)

    • ** L’abréviation IG Farben désigne la société allemande fondée le 1er janvier 1925 sous le nom de « IG-Farbenindustrie AGnote 1 », un « groupement d’intérêt économique » (GIE). Le premier GIE (aussi appelé la « petite IG », par opposition à l’« IG » de 1925) a été fondé en 1905, par rapprochement concerté des sociétés chimiques « BASF », « Bayer » et « Agfa ». Un conseil de gestion commun fut créé, mais chacune des sociétés conserva son identité propre.
    • IG Farben produisit de nombreux produits chimiques :

Ammoniac synthétique (duquel étaient dérivés des engrais azotés, des explosifs) et des biocides ou gaz d’exterminations dont le Zyklon B, de l’essence synthétique, des médicaments, des colorants, des plastiques, du caoutchouc synthétique, des pellicules photographiques et des textiles.

    • Le slogan de la société était « Arbeit macht frei » (« le travail rend libre »), avant même qu’il ne soit apposé à l’entrée des camps de concentration et des camps d’extermination nazis***
  • De 1925 à 1939, IG Farben va devenir un empire industriel de tout premier plan. Grâce à un important groupe de recherche et de nombreux partenariats (en particulier avec la « Standard Oil américaine2 »), elle a mis au point plusieurs procédés industriels très importants conduisant à de nouveaux produits :
    • synthèse de l’ammoniac ;
    • synthèse du méthanol ;
    • caoutchouc synthétique ;
    • plastiques ;
    • textiles synthétiques ;
    • antibiotiques ;
    • essences synthétiques (à partir du charbon) ;
    • Zyklon B
    • Sarin

==== Le sarin est un neurotoxique de catégorie G : il attaque le système nerveux humain.

C’est un organophosphoré très puissant, qui inhibe l’acétylcholinestérase en formant un lien covalent avec le site actif de l’enzyme, qui devrait normalement effectuer l’hydrolyse de l’acétylcholine. Cela a pour effet de permettre à l’acétylcholine de prolonger son activité, car n’étant plus éliminée, ce qui aboutit à une paralysie complète et très rapide.

Les symptômes d’une exposition au Sarin sont :

Un nez douloureux et enflé ;
Hypersalivation
Dyspnée ;
Myosis ;
Nausées, vomissements ;
Incontinence,
Vomissement,
Perte de conscience,
Coma ;
À un stade avancé :
Convulsions avant la mort par asphyxie.

L’exposition au sarin aboutit la plupart du temps à la mort, et elle laisse toujours de graves lésions et séquelles neurologiques permanentes chez ceux qui y survivent . ====

***** Le premier président du directoire d’IG Farben fut Carl BOSCH, jusqu’à sa mort en 1940. Hermann Schmitz, le directeur financier, lui succéda jusqu’en 1945.

  • En 1939, IG Farben profite de l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne pour acquérir la totalité de son industrie chimique. Elle fera de même dans les pays occupés pendant la Seconde Guerre mondiale, en particulier en France avec la création de la Société Francolor (filiale à 51% d’IG Farben). À partir de 1941, elle construisit à Auschwitz une usine d’essence synthétique et de caoutchouc, en employant du personnel en provenance du camp de déportation voisin.
  • De plus, l’une de ses filiales, la « Degesch », va être amenée à fabriquer le gaz Zyklon B, initialement utilisé comme insecticide et raticide, qui sera utilisé par les nazis dans les chambres à gaz de certains camps d’extermination. Pour satisfaire à la demande grandissante de main-d’œuvre, la société exploita aussi des travailleurs forcés dans plusieurs camps de travail. Au fait de sa puissance, le conglomérat employa environ 190 000 personnes, dont 80 000 travailleurs forcés.
  • A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement américain envoya Charles Eliot Perkins prendre en charge l’entreprise I.G. Farben3.
  • Les dirigeants d’« IG Farben » seront jugés par un tribunal américain en 1947 à Nüremberg ; certains seront reconnus coupables de crimes de guerre et condamnés à des peines de prison.La société sera dissoute par décret en août 1950, et démantelée en 1952 en 12 sociétés héritières, dont Agfa, BASF, Hoechst (devenue SANOFI-AVENTIS), « Bayer AG » et « Dynamit Nobel »

-* Une nouvelle société, IG Farben in Abwicklung (« IG Farben en dissolution »), est créée afin de régler des contentieux juridiques en cours. Celle-ci sera dissoute en 2003.

  • Le siège social d’IG Farben fut construit à Francfort par l’architecte Hans Poelzig et était, en son temps, le bâtiment le plus moderne d’Europe. Il fut récupéré intact par les Américains en 1945, et il abrita jusqu’à la chute du Mur de Berlin le quartier général des forces américaines en Allemagne. Après leur départ, il a été entièrement rénové et transformé en un campus universitaire (Université Johann Wolfgang Goethe).
  • Une controverse existe, relative à l’implication de Wall Street dans la direction de l’entreprise :
  • Plusieurs hommes d’affaires, dont :
  1. Edsel Ford,
  2. Henry Ford,
  3. Walter Teagle,
  4. C.E. Mitchell,
  5. Paul Warburg
  6. W.E. Weiss, voir aussi (en allemand : http://www.lexikon-der-wehrmacht.de...

ont joué un rôle essentiel dans le développement d’IG Farben

  • Étiquette de boîte allemande de Zyklon B, en 1946. On peut lire : « Poison gazeux, ne doit être ouvert que par des personnes expérimentées. »

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?