Le cancer et la communication cellulaire DEFAUT de Communication Cellulaire = CANCER !

, par  Amessi , popularité : 3%

DEFAUT de Communication Cellulaire = CANCER !

Il aura fallu plus d’un siècle pour que cette évidence commence à battre en bréches ,l’incrédulité de la science officielle

JPEG

Effectivement cette dernière est tellement OBNUBILEE par un désir maladif de tout ramener au visible ou à des sortes de trains d’ondes quantifiables qu’elle perd un temps sans fin ,en la recherche de mutations apparentes & sous estime l’aspect psychosomatique & électromagnétique indiscernables & qui seront à JAMAIS INDISCERNABLES ,puisque TOUT est ESPRIT par le canal électromagnétique.

Certes à l’insu de nombreux chercheurs de bonne foi ,il n’est pas compris que cette incrédulité est liée à un DESIR OBSESSIONNEL de prendre le pas sur le monde apparent quoiqu’il arrive ,quoiqu’il advienne ,quoi que l’on constate ,afin de DOMINER & DIRIGER sur la planéte & ses habitants & vies ! C’est une véritable DISTORSION de l’Esprit remontant aux plus hauts niveaux du système de pouvoir tous azimuths mis en place !Nous sommes non dans des mutations de conscience mais dans une GUERRE de gens s’acrrochant à leurs intérêts matériels qui ne lâcheront prises à aucun prix :égoïsme maladif auquel il faut ajouter un orgueil fou !

Toutefois les derniers travaux sur le cancer acculent ces gens à la déroute en étant obligés de reconnaitre qu’il y a un défaut de communication cellulaire ,soit un défaut électromagnétique & psychosomatique.

Aujourd’hui encore la théorie de l’origine génétique des cancers domine,se contentant en fait de dire grossiérement que tout dépend du tissu d’origine ;il n’est même pas admis qu’un cancer n’est qu’une inversion de polarité des cellules ,car ce serait trop simpliste à leurs yeux .Or, ce motif est TOUT sauf SIMPLISTE puisqu’il implique un aspect électromagnétique indisssociable d’un aspect psychosomatique,dont une part inconsciente.

Malheureusement pour le monde officiel ,le séquençage & l’ultra-séquençage du génome le conduit à une impasse de plus en plus profonde.Nous l’avions déjà écrit sur feu Arsitra.org , de notre feu amie J Bousquet,en précisant que tout se tenait en fait dans l’espace intergénomique ou les 95% dormant ...apparemment.

Engloutis en des dizaines de milliers de mutations les chercheurs officiels n’auront JAMAIS les ordinateurs nécessaires ,pour la bonne & simple raison qu’au -delà de l’électromagnétisme & du champ unitaire ultime tout remonte à l’Esprit de Vie & que cet esprit de vie est propre à chacun.Cela nous raméne,non à Einstein mais aux précurseurs Lorenz & Poincaré démontrant comment naît la manifestation à partir du champ unitaire ultime.

Même l’histoire génétique de la tumeur ne peut être reconstruite puisqu’au fur & à mesure qu’elle évolue ,tout une part se dissout dans l’invisible.Aussi contrairement à ce que les oncologistes & biologistes officiels promettent ils n’arriveront JAMAIS à établir la carte d’identité de chaque tumeur.Heureusement ,car cela nous protégera des cocktails de traitement synthétiques dont ils voudraient nous gratifier & qui empoisonnent & desséchent le sang ! Même les cellules d’une même zone de la tumeur sont génétiquement divergentes a t il été constaté ,coup ultra dur pour les défenseurs des thérapies ciblées !

Ce qui est dommage ,est que d’intégres chercheurs soient entrainés dans ce véritable maelström d’erreurs par des intérêtes planétaires qui n’ont absolument rien à voir avec le maintien en santé de l’humain..absolument rien !

Le modéle génétique de la source des cancers est donc obsoléte ,car aucune mutation commune n’est observée .Par conséquent,il est impossible d’affirmer que les mutations génétiques sont à l’ORIGINE du processus !

Aspect plus surprenant encore ,nos chercheurs officiels avouent sans réaliser l’aveu qu’ils
font ,qu’au sein d’une tumeur les cellules n’ont pas toute la même activité ,mais qu’il s’agit d’une cascade de réactions biochimiques différentes...alors que c’est une évidence :l’évidence même de la vie et de la mort ou loi de l’évolution.Ils sont même entrain de découvrir que tout commence en surface pour aller en profondeur & atteindre le noyau !

Mais il ya encore plus grave .En travaillant sur les cellules souches, les chercheurs officiels ont constaté que placées dans un environnement sain embryonnaire ,des cellules cancéreuses retrouvent un comportement non cancéreux :cela a même été constaté depuis les années 70/80.Il n’en est pas de même lorsque cela est fait sur une souris adulte.

Bien entendu tous ces résultats ont été réitérés de multiples fois depuis ,mais PERSONNE n’en a officiellement conclu à l’aspect élétromagnétique et psychosomatique du cancer !

L’OBSTINATION forcenée à ne pas aller dans ce sens de recherche n’est pas seulement étrange :il est un terrible aveu d’enfermement mental ,dont de puissantes pressions occultes....alors qu’il est pourtant mentionné l’influence d’un micro-environnement cellulaire !Il a même été sciemment ignoré que même en un environnement homogène des cellules génétiquement identiques ,expriment parfois différement leurs génes .Il est évident que certains personnages du monde officiel sont très très dérangés par cet aspect électromagnétique & psychosomatique & qu’il ne s’agit pas seulement de « pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué » !

Malgré le lamentable aspect vivisecteur de ce travail ,il n’en demeure pas moins que les cellules souches ont apporté la preuve de la fausse voie de recherche officielle.La puissance de la cellule souche est qu’elle est caractérisée par une expression de gènes particulièrement variable & généralisée ,alors que les cellules différenciées ou filles des cellules souches sont déjà spécialisées ,notamment en un type cellulaire .

Il apparaît d’autre part que de toute façon les gènes sont exprimés de façon en partie probabiliste & dépendent d’aléas permanents électromagnétique & psychosomatiques conscients & inconscients influant leur métabolisme...d’ou évolution de l’état de la personne vers la maladie ou non....en fonction de la communication & polarisation cellulaire au travers ,notamment ,de l’eau & donc l’électromagnétisme du corps ,toujours ajouté à son état psychosomatique .Dans les années 80 ,le biologiste Kupiec ,du centre Cavaillés de l’Ecole Normale Supérieure ,avait déjà envisagé ces aléas de façon moins compléte & plus physique ( seules les cellules du foie portant à leur surface l’arsenal protéique capable de communiquer avec les cellules du foie ,seraiet préservées dans le foie ).Cette théorie fut dénommées :ontophylogenèse .

Malgré cette nouvelle ouverture les chercheurs officiels restent enfermés dans le diviser pour régner,car ils se restreignent dans l’explication en tentant de présumer seulement d’une altération des membranes des cellules & des jonctions entre les cellules voire même les molécules solubles qui diffusent entre les cellules ( facteurs de croissances ,hormones ).Ils continuent à se refuser à comprendre que tout ceci fait un tout ,car s’ils admettaient cette réalité ,il apparaîtrait que leur obstination les empêche de trouver le bon chemin .Pire ! Ils prennent un exemple isolé tel bisphénol A.Toutefois le monde officiel ne pourra continuer à nier longtemps son égarement obstiné ,puisque par cette nouvelle approche ,nous entrons dans une vision plus tissulaire de la génèse des cancers où les mutations seraient un effet collatérales.Bien entendu ,les altérations qui suivent se démultiplient en fonction de la pression selective de la tumeur.

Nous restons cependant dans l’effet plus que la cause s’en tenant à la variation du tissu mais surtout pas à la variation électromagnétique & psychosomatique de l’organisme ciblant tel ou tels organes & comprenant forcément le sang ,l’eau & les liquides organiques.

Un autre aspect qui déséquilibre gravement le monde officiel en ses affirmation est qu’il ne peut plus cacher que les cellules cancéreuses « se normalisent » lorsqu’elles interagissent avec les cellules normales.. ;ce qui rejoint la notion de Mal-a- Dit ou phénomène de bio-réparation .C’est d’autant plus grave pour la pensée dominante que l’on s’aperçoit que les nouvelles thérapies ciblées ,visant un ou plusieurs gènes particuliers ,entraînent l’apparition rapide de cellules résistantes ,incitant à les coupler aux chimiothérapies standards .
Le cancer développant lui-même ses cellules souches ,les tentatives de différenciation entres ces cellules & les autres ,n’ont pas donné en 30 ans de résultats satisfaisants.Faudrait il encore que le monde officiel veuillent bien comprendre l’évidence :l’identité de ces cellules souches ne réside pas dans le fait d’exprimer ou non un gène précis mais dans son instabilité & plasticité ,rejoignant là encore l’électromagnétisme du corps et la psychosomatique de l’individu & par conséquent l’ADN ,non codant.

Nous retombons donc sur la rupture des interactions des communications cellulaires .Malheureusement le monde officiel veut se contenter d’actions prioritairement biologiques en tentant d’agir par des molécules sur des gènes spécifiques ,ce qui nous fait retomber dans le diviser pour régner.Même le monde officiel reconnaît que cette stratégie ne différe pas du modéle déterministe de la différentiation .Il reconnaît également que cette façon de faire rend les cellules moins passe-partout ,donc plus facilement atteintes.

S’obnubilant toujours sur les gènes ,cet arbre qui cache la forêt ,les officiels ont donc la prétention d’engager une deuxiéme phase en discriminant des molécules de gènes avec des protéïnes pour les faire interagir avec des molécules présentes dans le micro-environnement...& toujours pour agir au niveau gènique mais pas au-delà !! Il reconnait vouloir IMITER -oui !c’est le mot qu’il emploie !- l’environnement normal des cellules des tissus mais ne parle à aucun moment de PERMETTRE sa REINTEGRATION !Voilà un lapsus qui en dit plus long qu’un jour sans pain !

Et c’est tout ce que propose le monde officiel pour éviter la tumeur ou la résistance thérapeutique !* Nous sommes donc très loin du rétablissement de l’équilibre par l’électromagnétisme de produits naturels & encore plus loin d’une prise de conscience psychosomatique...,la pensée devenant phénomène énergétique par les neuros hormones ,seul canal exploitable pour rétablir la communication cellulaire & l’intégrité tissulaire.

A l’heure actuelle ,le phénomène de rayonnement bio-électromagnétique dans l’organisme vivant est attesté .L’ADN est avant tout une antenne passive des champs bio-électromagnétiques dont il conserve l’information & devient alors une antenne active .
Mais l’électromagnétisme étant lui-même porté par l’eau du corps ,nous voyons l’aspect fondamental de cette dernière reliée à des ondes et produits naturels .

Par conséquent, au plan physiologique , la Médecine énergétique - et plus encore la médecine quantique à dimension laser ,(à ne pas confondre avec « les rayons » !)- sont vraiment les bons vecteurs d’aboutissement,car permettant le rétablissement des polarités non seulement de tout l’organisme mais plus encore des organes lésés .

La médecine chinoise ne s’y trompe d’ailleurs pas au plan biologique ,en mettant l’accent sur la Rate régénérateur du sang & le Rein porteur du fluide tenseur de l’organisme avant de passer au Poumon ( lié au condensateur cœur ) pour conclure avec le Foie , bouclier de l’organisme ,sur lesquels elle base toutes ses thérapies .
Les méridiens ne sont d’ailleurs que des canaux d’eau ionisés .Même si la médecine chinoise-de par le totalitarisme communiste - sous estime un peu trop l’aspect psychosomatique ,elle n’en est pas moins celle qui agit le plus ,dans le bon sens, privilégiant les causes aux effets.
Elle ne se contente pas de cibler le pervers mais remonte à la source hormonale & la traite d’abord.

Qui plus est ,de même qu’en phytothérapie occidentale nous pouvons agir avec une synergie de produits naturels,elle fait de même avec la pharmacopée chinoise dont le rôle est fondamental.

Jean de Combredet

 

  • les informations du monde offciel fournies en cet article proviennent de :

« Biological & therapeutic impact of intratumor heterogeneity in cancer ( N.McGranahan &C.Swanton ) »heterogeneity :a looking glass for cancer ?"( A.Marusyk )

  • « L’origine des individus » ’(J-J Kupiec )
  • « le rôle des phénoménes aléatoires dans le cancer » (J-P Capp)

Navigation