Acide ascorbique

La vitamine C pour les malades de Charcot !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Des chercheurs français ont montré que l’administration d’acide ascorbique (la vitamine C) pouvait améliorer l’état de santé de souris modèles de la maladie de Charcot-Marie-Tooth.

Cette affection, qui apparaît en général chez les personnes atteintes à l’âge de 20/30 ans, se caractérise par une dégénérescence de la gaine de myéline des nerfs qui se traduit par une atrophie musculaire progressive.

La forme la plus fréquente de la maladie (la CMT-1A) est le résultat d’une duplication d’une région du chromosome 17 et de mutations du gène PMP22

Édith Passage, de la Faculté de médecine de la Timone à Marseille, et ses collègues ont soupçonné l’intérêt de l’acide ascorbique en partant de deux constats.

Tout d’abord, cet acide est nécessaire pour induire la myélinisation des cellules nerveuses in vitro. Ensuite, les neuropathies, observées dans les cas de scorbut notamment, sont associées à une carence de vitamine C.

Afin de tester l’effet thérapeutique de la molécule, les chercheurs ont
utilisé des souris, âgées de 2 à 4 mois, du modèle murin qu’ils avaient mis
au point et les ont séparés en deux groupes.

A l’un des groupes, ils ont administré deux fois par semaine des doses équivalentes à celles maximales autorisées chez l’homme ; à l’autre, ils ont simplement donné un placebo.

Alors que le second groupe a vu ses capacités motrices (puissance
musculaire, marche en ligne droite ou sur une poutre) diminuer, le premier
groupe en revanche a présenté des performances améliorées et cela durant toute la durée du traitement.

Son espérance de vie a d’ailleurs grimpé, passant de 6 à 19,7 mois, un chiffre proche de la normale. En analysant les nerfs sciatiques des animaux, l’équipe a observé que seuls 25% des axones étaient myélinisés chez les animaux ayant reçu un placebo contre 70% chez ceux traités, la moyenne normale étant de 95%.

Par ailleurs elle a pu constaté qu’in vitro, le gène PMP22 était inhibé par l’acide ascorbique.

Grâce à ces résultats encourageants, les chercheurs espèrent pouvoir lancer chez l’homme des essais cliniques.

(Inserm/AFM)

Vos commentaires

  • Le 21 avril 2004 à 09:47, par Grainede Ble En réponse à : > La vitamine C pour les malades de Charcot !

    Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont un "sérieux retard à
    l’allumage« & gagnent leur vie à »sculpter de la fumée"...!
    Reprenons ce que nos amis dont certains sont connus sur cette liste ont
    fait comme synthése de la vitamine C.Nous ne les citerons pas pour éviter de
    les exposer un peu plus encore aux feux de l’adversaire.
    Aprés des années de travaux et de travaux pratiques ils peuvent -de façon
    non exhaustive - faire le point suivant sur la vitamine C :
    La vitamine C n’est pas une vitamine mais un glucoside vital ou complément
    alimentaire catalysant et desxoydant
    Elle permet entre autre,nous le répétons ,à l’organisme de

    • maintenir la trame de collagéne qui constitue à l’échelle microscopique
      le squelette & est la base du tissu conjonctif
    • construire les cellules et respiration cellulaire
    • elle annihile la plupart des poisons & toxiques & empêche la fixation des
      métaux lourds
    • elle aide à la fabrication de la noradrénaline ,facilitant -entre autre-
      la concentration
      Elle a un rôle fondamental dans le transport de l’hydrogéne,dans la
      biosynthése des stéroïdes,favorisant la fertilité (hormones génitales et
      cortico-surrénales),dans le métabolisme du Fer(cf :hémoglobine )
    • elle inhibe les radicaux libres,les piégeant dans le plasma,évitant la
      déformation des protéïnes -conduisant aux « dites » maladies auto-immunes
      et chasse donc l’eau empoisonnée évacuée des radicaux libres
    • elle régularise la coagulation (anti-thrombotique)
    • elle favorise l’action de la vitamineE (muscles ,glandes
      génitales,circulation,nerfs) & du sélenium(protection des cellules)
    • elle aide à la croisssance et évite l’ostéoporose
    • elle ne détruit pas la vitamine B12,tel on l’entend dire parfois...sans
      que les gens qui disent cela se rendent compte que ce serait un anachronisme
      de la nature,d’autant que la vitamine B12 agit sur la forma
      tion du sang et la protection des nerfs,mais il est facile de dire à partir
      de ces points communs que l’un annule l’autre:c’est donc non seulement une
      bêtise,mais pire un DOUBLE NON SENS..ou une intox facile basée sur
      le classique amalgame psychologique,tant prisé du bipéde humain.qui
      est un des trés rares « animaux »(moins de 10) à ne pas fabriquer la vitamine
      C.

    Dés 1550 av JC elle est un antiscorbutique en Egypte
    En 1497 ap JC elle sert à combattre le scorbut des marins
    En 1932 sa structure est établie par Haworth
    En 1933 elle est synthétisée par Reichstein
    En 1953 :Linus Pauling s’en sert notamment pour soulager les malades mentaux
    et en consomme quotidiennement sous forme de vitascorbol jusqu’à sa mort à
    95ans
    (en plus de celle apportée par les aliments)
    Le Foie (bouclier de l’organisme )est trés avide de vitamine C :
    par voie bucale,elle le rejoint par le systéme de la veine Porte,renforçant
    la puissance des acides biliaires qui permettent à partir de la chaleur du
    Fer dans l’hémoglobine du sang de dissoudre graisses et protéïnes

    La vitamine C naturelle est exclusivement lévogyre(c a d :utilisable
    par l’organisme et non nuisible).
    Si elle n’est pas passée aux rayons gamma (comme certains produits
    pharma)elle est préférable au plan vibratoire
    Il est trés difficile d’avoir les doses annoncées dans les comprimés à cause
    des additifs,des mutations permanentes du marketing et il ya souvent com
    plémentarisation par de la viatamine C chimique
    Elle contient beaucoup de potassium pouvant favoriser l’oedéme cellu-
    laire,voire des céphalées ou douleurs rhumatismales,voire éruptions
    au cours de la maladie ou phases de guérison (mal-a dit)

    NOTA BENE:il faudra donc éviter pendant ces périodes de prendre plus de 5
    grammes de vitamine C naturelle par jour et la compléter par de la vitamine
    C chimique LEVOGYRE (ph environ 1,5) -acide L ascorbique dans un peu d’eau
    chaude avec un peu de bicarbonate qui évite l’oxydation trop rapide du
    produit ingéré.
    La vitamine C chimique ou acide ascorbique est pour 50% dextrogyre donc
    nuisible et inutilisable (acidose ,oedéme ,énervement) et pour 50 % lévo-
    gyre donc bienfaitrice:c’est le cas de la Laroscorbine et de certaines faus-
    ses vitamines C naturelles
    Il est conseillé de boire de bonnes quantités de liquide -de préférence
    chaud-à l’occasion de la prise de vitamine C,mais sans noyer l’estomac !

    Tel sont dans l’état actuel de nos avancées sur la base de « nos péres » une
    partie des affinements de nos conclusions,étayées tant au plan recherche que
    pratique.

    Il n’y a pas que la vitamine C comme désoxydant ,aussi puissante soit
    elle,mais tenter de faire croire que l’on vient de découvrir l’effet de la
    vitamine C dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth est encore une façon
    de détourner le sujet...même pas de le circonscrire..puisque l’aveu fait
    au travers de cette maladie ...s’ajoute à ce qui est admis dans la globalité
    officielle sur la vitamine C et le conforte par l’aspect musculaire lié au
    foie
    qui protége l’organisme -faisant (encore-entre autre-disparaître la fatigue)
    et au moins autant par la reconnaissance de son rôle dans la myelinisation
    des celulles nerveuses liée étroitement à la polarisation dans le bon sens
    des cellules de l’organisme,fondement de l’état général,puisque énergé
    tique !

    S’attacher à l’arbre qui cache la forêt ne pourra pas empêcher la nature de
    continuer à nous fournir toute la vitamine C nécessaire,ni arrêter la prise
    de conscience générale,d’autant que du Q10 au lycopéne de tomate ..etc..
    il éxiste bien d’autres désoxydants qu’il n’est pas déconseillé d’ajouter à
    la vitamine C,voire d’alterner avec,quoique elle reste INDISPENSABLE.

    Jean de Combredet

  • Le 23 novembre 2005 à 19:47, par wireless En réponse à : La vitamine C pour les malades de Charcot !

    Bonsoir,
    Je viens juste de lire votre article sur la maladie de Charcot et la vit C.
    Mon étant atteint de cette maladie,1gr de vit C par jour est-il suffisant ou doit-il en prendre plus et après combien de temps peut-on voir un résultat si résultat il y a ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?