La téléportation humaine serait techniquement « possible »

, par  Amessi , popularité : 2%

Et si la téléportation à la « Star Trek » n’était pas que de la science-fiction ? Des chercheurs de l’Université de technologie de Delft aux Pays-Bas sont parvenus a transporter un atome sur trois mètres avec une efficacité de 100%. Si on estime que nous ne sommes qu’une somme d’atomes, il serait dès lors techniquement possible de nous téléporter.

 

Rien dans les lois fondamentales de la physique ne bannit la possibilité d’une téléportation de grands « objets », humains compris.

Même si cela doit être expérimenter à plus large échelle, les résultats des scientifiques de l’Université de technologie de Delft aux Pays-Bas sont prometteurs.

Ils ont réussi à téléporter un atome à trois mètres de son emplacement d’origine, sans rencontrer le moindre problème.

"Ce que nous téléportons, c’est l’état d’une particule, explique le Professeur Ronald Hanson.

  Si vous partez du principe que nous ne sommes rien d’autre qu’un ensemble d’atomes reliés les uns aux autres d’une manière particulière, alors, en principe, il devrait être possible de nous téléporter d’un endroit à l’autre.« 

 »Dans la pratique, c’est extrêmement peu plausible, mais dire que cela ne fonctionnera jamais est très dangereux. Je ne souhaite pas exclure cette éventualité, car il n’y a aucune loi fondamentale de la physique qui empêche théoriquement de faire cela. Si la téléportation humaine fonctionne un jour, ce sera néanmoins dans un futur très lointain."

  Einstein avait exclu le concept même de téléportation

{{}}

 Quelle que soit l’issue de ces recherches, la téléportation ne pourrait jamais permettre à quelqu’un de voyager plus vite que la lumière comme on pourrait l’imaginer

. Ce que le Professeur Hanson et son équipe ont ici démontré, c’est qu’il est possible de téléporter les informations contenues dans des particules subatomiques entre deux points.

 Cette avancée se base sur le principe d’enchevêtrement identitaire des particules subatomiques.

L’état de l’une peut ainsi directement influencer un autre, quelle que soit la distance qui les sépare. Ce concept avait été rejeté par Albert Einstein, mais les scientifiques ont démontré qu’il s’agissait d’un phénomène bien réel.

 Un futur Internet quantique ?

 Cette démonstration est une première étape dans le développement d’un réseau du type Internet entre des ordinateurs quantiques ultrarapides, comme l’explique le Professeur Hanson. "L’application principale de la téléportation quantique est la création d’une version quantique d’Internet, qui permettrait d’étendre le réseau global à l’envoi d’informations quantiques.

Nous avons montré que c’était possible et que cela marche à chaque essai. C’est la première pierre de ce futur Internet quantique.« 

 Une expérience plus ambitieuse est planifiée en juillet : les chercheurs tenteront de téléporter des informations d’un bâtiment de l’université à un autre, les deux étant séparés par 1300 mètres.

Le but premier sera de prouver qu’un signal peut passer entre des particules enchevêtrées à la vitesse de la lumière, ce qui était l’objection principale d’Einstein face à la téléportation. »Je crois fermement que cela fonctionnera, confie le chef d’équipe de l’Université de Delft. Mais c’est un énorme défi technique, c’est pour cette raison que personne ne l’a encore tenté."

T.M.

SOURCES
AMESSI
rtbf.be/