FINALEMENT, UN IMC QUI EVALUE AUSSI LE POIDS.

L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

Les l’IMC ont les mêmes critères/normes quelque soit la formule

Version imprimable de cet article Version imprimable

Il est fortement drôle que l’interprétation de l’IMC se fasse quasi selon les mêmes critères / normes [magiques] qu’il s’agisse de la fomule d’Adolphe QUÉTELEC, de Nick TREFETHEN, ou du Dr Luyalu DIASOLUKA.

Il existe deux formules principales pour calculer l’indice de masse corporelle (IMC) :

/=====
L’IMC selon Adolphe QUÉTELET = [ Pds / T^2 ]

et sa version améliorée

l’IMC selon Nick TREFETHEN = [ (1.3*poids[kg]) / (taille[m]^2.5) ]
=====/

Il n’y a aucune raison médicalement valable qui justifie de diviser le poids par le carré de la taille, dans l’IMC de QUÉTELET.

De même il n’y a aucune raison de multiplier le poids de la personne par la RACINE CARRÉ de la TAILLE MOYENNE de la POPULATION GÉNÉRALE, et de diviser le tout par la taille élevée à l’exposant 2.5.

=====

Ainsi, il m’a semblé raisonnable de proposer autre chose que j’estime médicalement plus réaliste pour chiffrer le risque (vital et de santé) lié au poids... rapporté à la taille.

=====

Tout le monde sait que l’excès de poids expose à un risque de santé. Des tables ou courbes de poids existent qui établissent une corrélation entre le poids et le risque vital. Le poids est donc à lui seul un facteur inhérent de risque vital.

On a établi médicalement que le rapport POIDS/TAILLE est aussi un facteur de risque vital.

=====

J’ai donc jugé tout à fait judicieux de conjuguer les deux facteurs de risques pour amplifier leur influence, en multipliant le facteur P/T par le risque inhérent Poids, ce qui donne :

===================
= IMC = P^2 / T =
===================

ce qui donne pour une taille de 1.40m et un poids de 49 kg :

IMC Quételet = 25 kg/m2,
IMC Trefethen = 27,47 kg/m2,
IMC [brut] du Dr Diasoluka = 17,15 kg²/cm,

et

pour une taille de 1.70m et un poids de 53,465 kg :

IMC Quételet = 18,5 kg/m2,
IMC Trefethen = 18,45 kg/m2,
IMC [brut] du Dr Diasoluka = 16,81 kg²/cm,

=====

Comme vous le remarquez, l’IMC de QUÉTELET donne des valeurs proches (quasi similaires) de celui de TREFETHEN.

Mais aussi que mon IMC [brut] est pincé par rapport aux deux autres.

=====

La grande difficulté avec ma formule, ce sera l’interprétation de ses chiffres (obtenus à partir de ma formule), surtout dans un screening de masse.

Essayons d’interpréter, selon les chiffres de l’IMC selon Quételet, les chiffres de l’IMC obtenus avec ma formule. Pour ce faire nous dressons un tableur :

http://diasoluyalu.exactpages.com/g...
ou
http://diasoluyalu.exactpages.com/g...
ou
http://diasoluyalu.exactpages.com/g...
ou
http://diasoluyalu.exactpages.com/g...

Selon ces tableurs identiques, si on colore en rouge les zones à risque selon l’IMC de Quételet, c’est-à-dire

I. IMC sup à 25 [pour hommes et femmes d’habitude pour les femmes on considère à partir de 24 ; mais la tendance actuelle est d’aller jusqu’à 35 kg/m2 aussi bien pour les hommes que les femmes ]

et

II. IMC inf à 18.5 [pour hommes et femmes les uns considèrent 19, d’autres 18 comme limite inférieure pour les hommes et les femmes ]

Et que l’on transpose cette délimitation des poids et taille sur le tableau de mon IMC, on constate ceci, que :

I. Les valeurs supérieures normales ne sont pas constantes, mais augmentent [diagonalement du coin gauche supérieur vers le coin droit inférieur] avec aussi bien le poids que la taille.

À ce titre je pense que mon IMC reflète mieux le risque lié au poids et à la taille, puisqu’IL EST ÉVIDENT QUE L’AUGMENTATION DE L’UN OU DE L’AUTRE (POIDS OU TAILLE) MAJORE AUSSI LE RISQUE VITAL : l’organisme et les organes vitaux dont le cœur doivent s’occuper de plus de cellules.

J’avais lu ceci quelque part je ne sais plus où : Le risque de cancer s’accroît de 16% pour chaque dizaine de cm de plus, peut-être à cause de l’hormone de croissance qui fait aussi s’accroître les cellules cancéreuses...

II. Si on prend les poids inférieurs à 70 kg, les limites normales (zone blanche) de l’IMC selon ma formule sont superposables à celles de Quételet et celles de Trefethen, à savoir IMC < 30 kg/m2.

III. Si on prend les poids inférieurs à 65 kg, les limites normales de l’IMC selon ma formule sont superposables à la limite rigoureuse édictée pour l’IMC avec la formule de Quételet et celle de Trefethen, à savoir IMC < 25 kg/m2.

Et 65 kgs, c’est le poids idéal butoir qu’on a souvent presque toujours conseillé de ne pas dépasser.

Premiumorange fixe en kgs les limites de poids comme suit :
min : 45 (-50.39% de quelqu’un qui pèse 90.7), MINI : 60 (-33.85%), MAXI : 90 (-0.77%), max : 110 (21.28%).

IV. Si on prend les poids inférieurs à 80 kg, les limites normales de l’IMC selon ma formule sont superposables à la limite supérieure absolue édictée pour l’IMC avec la formule de Quételet et celle de Trefethen, à savoir IMC < 35 kg/m2.

Or la tendance actuelle est de considérer comme normale les IMCs entre 25 et 35 kg/m2.

Et 75 à 80 kg, c’est le poids le plus courant parmi les adultes bien portants.

V. Et à partir de 85 kg (jamais recommandé comme poids idéal), l’IMC selon ma formule indique des chiffres supérieurs à la limite la plus élevée admise avec la formule de Quételet, à savoir 35 kg/m2.

Mais comme vous le constatez, les formules de Quételet et de Trefethen donnent des valeurs normales de l’IMC pour ces poids > 85 kgs.

Donc ma formule donne des chiffres qui, interprétés selon les normes de ceux obtenus avec les fomules de Quételet et de Trefethen, peuvent servir d’indicateurs dans l’évaluation des dépassements de *POIDS* isolés.

Ci-dessous, quelques interprétations du poids seul selon ma formule d’IMC.

1. En-dessous de 65 kg = Normal sauf peut-être si taille > 1.95m. Nous savons que 65 kg c’est le poids idéal le plus recommandé.

2. sup à 65 jusqu’à 70 kg = Tendance à l’élévation de poids.

3. sup à 70 jusqu’à 80 kg = Embonpoint.

4. Sup à 80 jusqu’à 100 kg = Élevé sauf si peut-être prédominance de muscles.

5. Sup à 100 kg = PEUTTRE AUCUNE EXCUSE !

6. Inf à ±50 kg = Mystère azur ! Étroitement / intimement dépendant de l’âge, de la taille, et bien sûr du sexe, de la tribu, du mode de vie (yogi, sportif, télévisionneur, insuffisance pondérale, dénutrition, cachexie...).

=====

CONCLUSION :

Ma formule d’IMC a permis dans ce travail d’éclaircir les normes de poids corporel.

Il est fortement drôle que l’interprétation de l’IMC se fasse quasi selon les mêmes critères / normes [magiques] qu’il s’agisse de la fomule d’Adolphe QUÉTELET, de Nick TREFETHEN, ou du Dr Luyalu DIASOLUKA.

En Médecine classique, 18 et 19 ne sont pas foncièrement différents.

==================================================

Jean-Baptiste Dadet DIASOLUKA Nzoyifuanga Luyalu,
diassites chez operamail.com
Tél. : +243 902263541

1. Spécialiste en Ophtalmologie
(1980 – Clin Univ Kinshasa)

2. Docteur en Médecine, Chirurgie & Accouchements
(1977 – Univ du Zaïre, Kinshasa),
CNOM : 0866 (Rép Dém Congo)

3. Mathématicien - Physicien niveau humanités,
(1971 – Collège Pestalozzi)

4. Informaticien, Programmeur, Webmaster

5. Avec connaissances en langages machine et assembleur, C++ et JavaScript.

6. Chercheur indépendant, autonome et autofinancé, bénévole,
sans aucun conflit d’intérêt avec qui qu’il soit ou
quelqu’organisme ou institution / organisation que ce soit,
étatique, paraétatique ou privé.

===========

Autres lectures qui peuvent être intéressantes [du même auteur] :

http://diasoluyalu.exactpages.com/g...

http://www.amessi.org/diasoluka

http://gha.centerblog.net

https://www.facebook.com/diasoluyal... (labo)

https://www.facebook.com/notes/jean...

https://www.facebook.com/notes/jean...

https://www.facebook.com/diasoluyal... (dignité)

http://diassites.0pi.com

http://diasoluyalu.exac tpages.com

https://www.facebook.com/diasoluyal... (retroaccouchement)

Vos commentaires

  • Le 12 septembre 2014 à 15:33, par Dr DIASOLUKA Luyalu - Ophtalmologiste En réponse à : L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

    Addedum :

    La zone verte dans le tracé de l’IMC du Dr DIASOLUKA dans le tableau ci-dessous :

    http://diasoluyalu.exactpages.com/g...

    indique des IMC normaux entre 17.79 et 25.61 kg²/cm, se projètant dans le tableau basé sur l’IMC de Quételet e sur les IMC de 19.03 à 23.88 kg/m2.

    La zone jaune indique des IMC de 25.13 à 28.82 dans le tableau selon DIASOLUKA, ce qui se projète sur les IMC de 18.41 à 24.22 dans le tableau basé sur la formule de Quételet.

    La zone orange quant à elle correspond à des IMC de 28.13 à 35.56 dans le tableau selon l’IMC de DIASOLUKA, et se projète sur les IMC de 18.75 à 24.69 selon Quételet.

    Quand à la zone rouge, elle correspond à l’IMC 36.13 et plus dans le tableau selon DIASOLUKA, se projetant sur des IMC de 21.25 à 25.00 dans le tableau basé sur Quételet.

  • Le 1er octobre 2014 à 15:24, par Dr DIASOLUKA Luyalu - Ophtalmologiste En réponse à : L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

    Il est fort surprenant que cette formule qui comporte la taille au dénominateur évalue aussi le risque de santé relatif à la Taille.

    (Poids×poids) / taille = Formule magique ?

  • Le 13 décembre 2014 à 18:45, par Dr DIASOLUKA Luyalu - Ophtalmologiste En réponse à : L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

    Voici ci-après deux commentaires de deux amis m’envoyés par e-mail sur mon article L’INDICE DE CORPULENCE du DR DIASOLUKA que je préfère plutôt rebaptiser

    INDICE DE DODUITÉ DU DR DIASOLUKA

    pour des raisons identitaires.

    Pour combiner l’utile à l’humour, quelle coïncidence.

    Les deux seuls commentaires [apologétiques de surcroît] sont de mes deux vieux amis, avec qui on a passé l’enfance ensemble, mais l’un habite actuellement l’Australie, et l’autre les USA, les deux antipodes, et les deux ont des noms LUY comme moi-même avec mon postnom LUYALU.

    Et comme par enchantement, les deux font allusion à mon assuidité de l’enfance.

    La nature sait rendre les choses utiles agréables.

  • Le 13 décembre 2014 à 18:50, par Dr DIASOLUKA Luyalu - Ophtalmologiste En réponse à : L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

    1. De Facbook

    20/09/2014 (Sam) 18:27

    I... Luyeye

    Dadet, tu as bien conservé la fibre scientifique fondamentaliste qui nous a bercés.

    Merci de le rappeler pour ceux qui oublieraient que chaque individu est un tout différent et qui tiennent à l’absolutisme des normes, fourchettes érigées à partir des moyennes statistiques incluant des centaines d’individus.

    Plus terre à terre, vais-je un jour oublier les propos de cette institutrice ?

    Elle s’était en effet insurgée contre une publication de l’Institut national des statistiques et d’études économiques (INSEE) dans laquelle il était bien souligné que chaque français consommait quarante litres d’alcool par an.

    « Je n’ai jamais bu de ma vie, c’est un mensonge », avait-elle répliqué.

  • Le 19 décembre 2014 à 13:56, par Dr DIASOLUKA Luyalu - Ophtalmologiste En réponse à : L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

    2. Greetings from A.
    De : A. Luyengi
    À : « diassites.at.operamail.com » <diassites.at.operamail.com>
    Date : Sam, 6 déc. 2014 22:23 (Il y a 4 jours 2 heures)

    Dadet,

    J’ai decouvert ton e-mail au bout d’un article que tu as redige sur IMC (Indice de Corpulance) ou tu fais une comparaison entre ta formule et celles de 2 autres chercheurs. C’est fabuleux ton travail, considerant que tu t’autofinances et ne depend d’aucune aide etrangere.

    Faire de la recherche dans les conditions du Congo releve presque de la mythologie ou sorcellery ! Mais je connais bien ta perspicacite et la joie que tu as pour la science. Je t’encourage de continuer sur ce train car l’Afrique a besoin de savants locaux comme toi.

    Tu es peut etre le seul de ta promotion -et un de tres rares congolais eduques - a faire des recherches scientifiques a titre personnel mais de grande portee. Coup de chapeau cher ami !

    A. Luyengi

    ==========

    C’est une COÏNCIDENCE [en tout cas pas une SIMULTANÉITÉ].

    COÏNCIDENCE ? Certainement !

    SIMULTANÉITÉ ? Aussi, par les noms !

  • Le 19 décembre 2014 à 13:58, par Dr DIASOLUKA Luyalu - Ophtalmologiste En réponse à : L’INDICE DE CORPULENCE DU DR. DIASOLUKA

    2. De : A. Luyengi
    À : « diassites.at.operamail.com »
    Date : Sam, 6 déc. 2014 22:23 (Il y a 4 jours 2 heures)

    Dadet,

    J’ai decouvert ton e-mail au bout d’un article que tu as redige sur IMC (Indice de Corpulance) ou tu fais une comparaison entre ta formule et celles de 2 autres chercheurs. C’est fabuleux ton travail, considerant que tu t’autofinances et ne depend d’aucune aide etrangere.

    Faire de la recherche dans les conditions du Congo releve presque de la mythologie ou sorcellery ! Mais je connais bien ta perspicacite et la joie que tu as pour la science. Je t’encourage de continuer sur ce train car l’Afrique a besoin de savants locaux comme toi.

    Tu es peut etre le seul de ta promotion -et un de tres rares congolais eduques - a faire des recherches scientifiques a titre personnel mais de grande portee. Coup de chapeau cher ami !

    A. Luyengi

    ==========

    C’est une COÏNCIDENCE [en tout cas pas une SIMULTANÉITÉ].

    COÏNCIDENCE ? Certainement !

    SIMULTANÉITÉ ? Aussi, par les noms !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?