L’immortalité arrive dans un avenir proche En 2045, nous téléchargerons totalement notre esprit dans les ordinateurs

, par  Amessi , popularité : 2%

Dans seulement 30 ans, les humains seront capables de télécharger leur esprit en totalité vers des ordinateurs pour devenir numériquement immortels. Les parties biologiques de nos corps seront remplacées par des parties mécaniques et cela pourrait se produire dès 2100.
  • C’est ce qu’a affirmé Ray Kurzweil, director of engineering chez Google, au Global Futures 2045 International Congress de New York au cours du dernier week-end. Cette conférence était organisée par le milliardaire russe Dmitry Itskov, et visait à décrire à quoi ressemblerait le monde en 2045.

  • Il y a été beaucoup question de la « singularité technologique », un concept selon lequel la civilisation humaine connaîtra une croissance technologique d’un ordre supérieur à partir d’un point hypothétique de son évolution technologique.

 Cette singularité est aussi assimilée à une immortalité digitale parce que l’intelligence et le cerveau d’une personne pourront être conservés pour l’éternité, même après son décès. Selon l’écrivain de science fiction Vernor Vinge, ce phénomène va commencer en 2030, mais Kurzweil estime qu’il débutera plutôt en 2045.

« Nous allons devenir de plus en plus non-biologiques, au point où les parties non-biologiques domineront et que les parties biologiques ne seront plus importantes. En fait, la partie non biologique, la partie machine, sera si puissante qu’elle pourra totalement modeler et comprendre la partie biologique. Du coup, même si cette partie biologique était retirée, cela ne ferait aucune différence. (…) Nous aurons également des corps non biologiques – nous pouvons créer des corps virtuels et une réalité virtuelle aussi réaliste que la réalité réelle », a expliqué Kurzweil.

Il a donné l’exemple des recherches actuelles dans le domaine de la médecine et les progrès réalisés pour remplacer certaines fonctions biologiques, comme l’implant cochléaire qui est fixé sur le nerf cochléaire du cerveau et qui le stimule pour permettre au patient malentendant de retrouver l’ouïe.

Kurzweil a affirmé qu’étant donné le nombre de calculs nécessaires pour simuler l’intelligence humaine, nous serions capables de développer cette intelligence par un facteur de un milliard. Il a fait référence à la loi de Moore, qui permet à des ordinateurs de doubler leur capacité tous les deux ans en moyenne, et il a donné pour exemple les impressions en 3D et les avancées récentes dans le domaine du séquençage de l’ADN.

Il a indiqué que tout ce processus avait déjà débuté avec la création des « avatars », dans lesquels les gens s’identifient subjectivement. « Mais dans le futur ce ne sera pas une petite image dans un environnement virtuel que vous regarderez. Vous le ressentirez comme si c’était votre corps, et que vous étiez dans cet environnement, et que votre corps était le corps virtuel et il pourra être aussi réaliste que dans la réalité.

Nous serons donc capables de changer de façon routinière de corps, mais aussi d’environnement, très rapidement. Si nous avions une extension de vie radicale, nous nous lasserions rapidement et nous ne pourrions plus trouver de choses nouvelles à faire et de nouvelles idées. Avec l’extension radicale de la durée de vie, nous allons connaitre une expansion de vie radicale.

Nous aurons des millions d’environnements virtuels à explorer qui vont littéralement étendre nos cerveaux. Actuellement nous n’avons que 300 millions de modèles organisés selon une grande hiérarchie que nous créons nous-mêmes. Mais cela pourrait devenir 300 milliards ou 300 trillions.

 La dernière fois que nous avons étendu le cortex frontal, nous avons créé le langage, l’art et la science. Pensez seulement aux sauts quantitatifs que nous ne pouvons même pas imaginer encore aujourd’hui et que nous réaliserons lorsque nous développerons encore notre cortex »

source

Que se cache-t-il derrière le recrutement par Google de l’homme qui annonce qu’il ressuscitera son père et que l’immortalité est pour 2049 ?

 Google a récemment recruté au poste de directeur de l’ingénierie un certain Ray Kurzweil. Ce dernier est connu pour ses théories sur l’immortalité et le transhumanisme.

Voilà un recrutement qui fait déjà parler et qui risque de le faire pendant longtemps. Google a décidé d’embaucher Ray Kurzweil, le pape du transhumanisme. Vous savez, ce mouvement culturel et intellectuel à l’envergure internationale qui prône l’usage des sciences et des techniques pour améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. En gros, l’amélioration de l’homme par la machine. Ce dernier a annoncé sa prise de fonction sur son blog en tant que directeur de l’ingénierie au sein du moteur de recherche le plus célèbre du monde. Cette embauche est effective depuis le 17 décembre dernier.

 « A 14 ans, j’ai conçu un logiciel qui écrivait seul de la musique »

A 64 ans, il est un expert en intelligence artificielle. « Je suis ravi de collaborer avec Google pour travailler sur certains des problèmes les plus ardus de l’informatique pour que nous transformions les visions irréalistes de la prochaine décennie en réalité », a-t-il écrit. « Je suis intéressé par la technologie, et en particulier l’apprentissage automatique, depuis un bon moment : quand j’avais 14 ans, j’ai conçu un logiciel qui écrivait seul de la musique, et j’ai inventé plus tard la première machine à convertir les textes en paroles pour les aveugles, entre autres inventions. Nous sommes sur une trajectoire d’innovation qui s’accélère, et Google est à l’avant-garde de la plupart de cette innovation », a-t-il poursuivi.

 Il avait prédit les téléphones répondant aux questions … en 1999

Ces visions irréalistes concerneraient d’après les médias des projets impliquant l’apprentissage automatique et le traitement du langage. Ray Kurzweil est surtout connu pour ses prédictions en matière de singularité technologique. Selon lui, « l’intelligence artificielle ira bien au-delà de l’intelligence humaine » et cela dans quelques années. Ce futurologue de renom a été la cible de bon nombre de critiques lorsqu’en 1999, il avait affirmé, avec raison, que « dans une dizaine d’années, des technologies comme une voiture qui se conduit toute seule, ou autonome, et des téléphones mobiles qui répondent à des questions verront le jour ».

Il pense pouvoir faire revenir son père à la vie

D’après le Business Insider, Ray Kurzweil est un homme qui pense pouvoir faire revenir à la vie son père. « Aider l’humanité à vivre assez longtemps pour vivre pour toujours et transcender la biologie », sont ses paroles. Une allusion à peine voilée au concept de l’immortalité. Car, selon le nouveau directeur de l’ingénierie de Google, des nano-robots intelligents restaureront le corps et le cerveau garantissant ainsi l’immortalité au post-humain en 2049.

 L’immortalité accessible en 2049

En ce qui concerne l’égalité entre intelligence artificielle et intelligence humaine, Kurzweil avance la date de 2029. En 2045, il s’agira de l’année de la « singularité » où l’homme va s’hybrider avec la machine pour former un être nouveau. Ses prévisions transhumanistes se basent en réalité sur la loi de Moore, qui évoque un doublement des capacités de calcul des ordinateurs tous les 18 mois. Cette accélération expliquerait donc que les progrès technologiques suivent une courbe exponentielle.

Nul doute que les théories de Ray Kurzweil trouveront une place de choix au sein du cerveau de Google.

JPEG

Lire davantage sur Atlantico

Navigation