l’Astragale des propriétés anti-vieillissement

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’astragale (Astragalus membranaceus) – Huang Qi – est une plante du Nord-Est de la Chine qui pousse en lisière des forêts. Les racines sont récoltées seulement lorsqu’elles atteignent quatre ou cinq ans. Elles sont ensuite séchées. Les racines d’astragale sont finalement coupées en lamelles ou en tranches avec lesquelles il est possible de faire des tisanes. Une autre forme est la réduction en poudre d’astragale à consommer dans un jus de fruit, un smoothie ou pour réaliser des gélules.

L’astragale occupe une place de premier choix en tant que tonique supérieur et est prescrit depuis des centaines d’années pour traiter un large éventail de maladies, prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections.
C’est un médecin russe, le Dr Alexander van Bunge qui, en 1868, a décrit et étudié le premier cette légumineuse.

L’astragale pour freiner le vieillissement

Le vieillissement, un processus normal ?

Le vieillissement est une usure normale et progressive, sauf accident, des différentes fonctions de l’organisme, c’est un processus biologique naturel qui amène à une dégradation puis à une sénescence des cellules. En effet les cellules ne se divisent plus et cela engendre différentes altérations de l’organisme, fragilité immunitaire, baisse des capacités physiologiques et intellectuelles, difficultés grandissantes d’adaptation auditive, visuelle ou encore de récupération à l’effort.

Le vieillissement cellulaire est certes lié à l’âge, mais il peut être aggravé par d’autres facteurs comme l’inflammation, l’oxydation, le stress la dégradation de l’ADN, le raccourcissement des télomères et un mode de vie non adapté (tabagisme, abus de soleil, alcool, médicaments, pollution…). Ces processus sont étroitement liés entre eux et peuvent avoir des répercussions les uns envers les autres.

Il existe plusieurs mécanismes qui entrainent le vieillissement :

Le stress oxydatif dû à la présence excessive de radicaux libres, responsables des réactions d’oxydation de l’organisme endommageant nos cellules.

La glycation des protéines, qui est en quelque sorte une caramélisation de nos protéines due à un excès de sucre dans le sang, et qui entraine de l’inflammation.

L’atrophie du thymus qui entraine une baisse du système immunitaire et par conséquent une plus grande fragilité face aux infections virales ou bactériennes.

La baisse de la DHEA, hormone stéroïdienne et précurseur des autres hormones.
L’horloge biologique représentée par les télomères.

Le rôle des télomères

Les télomères sont des extensions de l’ADN et ressemblent en quelque sorte à de petits capuchons qui se situent à l’extrémité de chacun de nos chromosomes, leur rôle est de protéger les chromosomes des effets du temps et de l’environnement et ils participent à l’intégrité de notre patrimoine génétique.

En revanche, à chaque division cellulaire le télomère se raccourcit, ce qui est un processus naturel, lié à l’âge, mais aussi à l’inflammation, au stress, à la pollution ou à une mauvaise hygiène de vie, comme vu ci-dessus. A partir d’une certaine longueur, la division cellulaire n’a plus lieu et on assiste à l’apoptose (mort) de la cellule.

Des télomères abimés sont susceptibles d’entrainer une inflammation chronique ainsi qu’un certain nombre de pathologies comme le cancer. Il va donc être essentiel de maintenir la longueur des télomères pour ralentir le déclin lié à la sénescence des cellules.

Il existe une enzyme, la télomérase, dont le rôle est de stopper le phénomène de raccourcissement et de reconstituer le télomère. Ceci-dit la sécrétion de la télomérase est également liée au vieillissement et diminue avec les années. L’apport d’une substance extérieure va donc être indispensable pour stimuler cette enzyme.

L’astragale, une réponse au vieillissement

L’astragale est une plante adaptogène, très utilisée en pharmacopée chinoise, elle est utilisée depuis plus d’un millénaire en médecine traditionnelle chinoise et ayurvédique. Les principes actifs de l’astragale ont la capacité d’accroître l’action antivieillissement de l’enzyme télomérase et augmentent de ce fait la vie cellulaire.

L’astragale possède de nombreuses autres vertus contribuant à une longévité maximale.

Ses constituants, notamment les Astralosides IV, les flavonoïdes et les polysaccharides aux propriétés anti-oxydantes, permettent de prévenir les dommages cellulaires et tissulaires.

Elle inhibe la formation des produits de la glycation des protéines. Elle possède des propriétés immunostimulantes, anti-inflammatoires, antibactériennes et antivirales. Elle a des vertus protectrices envers les neurones dopaminergiques et donc, a donc sa place dans la prévention de la maladie de Parkinson, elle renforce la résistance face à la toxicité de la chimiothérapie. Enfin elle montre des effets anticancéreux vis-à-vis de certaines tumeurs.

Une synergie de composants pour renforcer l’efficacité de l’astragale

La L-Carnosine, est naturellement présente dans l’organisme sous forme de deux acides aminés, mais comme la télomérase, elle diminue fortement avec l’âge, une supplémentation est donc nécessaire. Ces acides aminés protègent les protéines de la glycation.

Le NADH, possède de nombreux effets antivieillissement, c’est une coenzyme qui remplit de nombreuses fonctions. Elle augmente l’énergie dans les cellules, répare l’ADN, régénère les cellules endommagées, participe à la baisse du cholestérol et de la tension artérielle, renforce le système immunitaire et augmente la production de dopamine et de sérotonine.

La vitamine B12, intervient dans le processus de division cellulaire, aide au bon fonctionnement du système immunitaire et à la diminution de l’état de fatigue.

Teloregen®, une innovation des Laboratoires COPMED
Les Laboratoires COPMED ont donc conçu un produit hautement concentré en astragale, associée à de la L-Carnosine, du NADH et de la vitamine B12, pour ralentir le processus de vieillissement cellulaire. Les composés utilisés et les procédés de fabrication en font un produit de haute qualité, garanti sans allergène, sans gluten et sans OGM.

La synergie des composants répond aux différents processus qui encouragent le vieillissement cellulaire.

Teloregen® permet donc de freiner le phénomène de raccourcissement des télomères, il intervient à la fois sur leur réparation et leur croissance. Il possède une activité anti-oxydante permettant de préserver les cellules. Il augmente l’énergie cellulaire au sein de la mitochondrie, retarde le photo-vieillissement dû à l’exposition au soleil et aide à lutter contre le processus inflammatoire. Il soutient les défenses naturelles et favorise ainsi une bonne immunité, réprime le phénomène de glycation des protéines et enfin apporte un soutien dans de nombreuses pathologies, maladies cardio-vasculaires, métaboliques et neurodégénératives, allergies, arthrose, ostéoporose …

source :
https://therapeutesmagazine.com

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?