Interactions Jus de Pamplemousse et Médicaments : Prudence

Version imprimable de cet article Version imprimable

Entre 2008 et 2012, le nombre de médicaments associés à du pamplemousse, et pouvant entraîner des complications graves, est passé de 17 à 43, selon les derniers travaux du pharmacologue canadien David Bailey. Au total, ce sont 85 médicaments avec lesquels il faut éviter ou bannir le pamplemousse. Ces résultats ont été publiés dans le Journal de l’Association médicale canadienne, mardi 27 novembre 2012.

Les médicaments avec lesquels il faut éviter ou bannir le pamplemousse

En 2008, les interactions entre le jus de pamplemousse et certains médicaments avaient déjà été mises en évidence par une étude dirigée par le Dr David Bailey, professeur de pharmacologie à l’université Western Ontorio (Canada). Le chercheur avait démontré que la prise de jus de pamplemousse, de pomme ou d’orange, associée à des traitements contre le cancer, l’hypertension, ou encore contre le rejet d’organes greffés, pouvait entraîner une perte d’efficacité des médicaments.

Suite à ces résultats avérés, l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) publiait une mise en garde, en 2008, contre la consommation de jus de pamplemousse lors de la prise de certains médicaments. Et le 1er septembre 2012, la revue indépendante Prescrire mettait également en garde contre les dangers de ces interactions déjà connues.

Selon le Docteur David Bailey, le nombre de médicaments susceptibles de mal agir avec cet agrume et pouvant entraîner des complications graves, voire mortelles, a grimpé de 17 à 43 rien en quatre ans. Sur un total de 85 médicaments qui interagissent avec le pamplemousse, 42 ne produisent pas d’effets secondaires graves.

* Interactions Pamplemousse et Médicaments (PDF)

interactions du Pamplemousse avec les médicaments
Afssaps 2008

D’où vient le danger ?

Lorsque le pamplemousse est associé à certains médicaments, il bloque le fonctionnement d’une enzyme qui permet l’assimilation des produits médicaux. De ce fait, le médicament pénètre sans être transformé dans le système sanguin, ce qui peut entraîner des surdoses.

Selon le Chercheur, David Bailey, même une consommation minime de pamplemousse peut entraîner une hémorragie du système digestif, des troubles rénaux et des troubles de la respiration parfois graves, une fois que l’agrume est associé à un médicament.

Mieux vaut prévenir que guérir

Anti-cancéreux, antibiotiques, médicaments anti-cholestérol, anticoagulants, analgésiques, anxiolytiques, antipsychotiques, etc. CBC News a dressé une liste de médicaments ayant des interactions négatives avec le pamplemousse.

Le chercheur David Bailey indique que la consommation d’agrumes est rarement prise en compte lors de la prescription d’un traitement médical, « à moins que les professionnels de la santé soient conscients que les troubles qu’ils constatent peuvent être liés à la consommation récente de pamplemousse par le patient, il est très improbable qu’ils enquêtent », ajoute-t-il.

Néanmoins, lorsqu’il existe des interactions avec les aliments, ces dernières sont indiquées dans les notices des médicaments en question.

D’autres agrumes peuvent avoir des effets similaires mais ils sont encore peu étudiés.

En savoir plus

PS : "Des dangers du pamplemousse associé à un médicament

  • « L’efficacité d’un médicament peut être altérée lorsqu’il est associé à des aliments qui augmentent ses effets secondaires. L’exemple le plus typique est le jus de pamplemousse ! L’absorption intestinale de certains médicaments est régulée par la présence d’une molécule chimique appelée cytochrome P450.
  • Certaines substances contenues dans le pamplemousse augmentent l’absorption intestinale des médicaments. Les conséquences sont une majoration de leurs effets secondaires équivalant à un surdosage ! Les médicaments à risque sont la simvastatine (Lodales et Zocor) utilisée pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang et, dans une moindre mesure, l’atorvastatine (Tahor). Un jus de pamplemousse pris en même temps que la simvastatine peut multiplier par 15 l’absorption du médicament et provoquer des atteintes musculaires graves ! Des cas de rhabdomyolyses ont été décrits lors de l’association de statines avec le jus de pamplemousse. De même, la prise simultanée de jus de pamplemousse et de traitements immunosuppresseurs préconisés contre le rejet de greffes risque d’endommager le rein ! »

Liste de certains médicaments concernés :

-# Anti-cancer

  1. Crizotinib.
  2. Dasatinib.
  3. Erlotinib.
  4. Everolimus.
  5. Lapatinib.
  6. Nilotinib.
  7. Pazopanib.
  8. Sunitinib.
  9. Vandetanib.
  10. Venurafenib.

-# Anti-infective

  1. Erythromycin.
  2. Halofantrine.
  3. Maraviroc.
  4. Primaquine.
  5. Quinine.
  6. Rilpivirine.

-# Anti-cholesterol

  1. Atorvastatin.
  2. Lovastatin.
  3. Simvastatin

-# Cardiovascular

  1. Amiodarone.
  2. Apixaban.
  3. Clopidogrel.
  4. Dronedarone.
  5. Eplerenone.
  6. Felodipine.
  7. Nifedipine.
  8. Quinidine.
  9. Rivaroxaban.
  10. Ticagrelor.

-# Système Nerveux

  1. Alfentanil (oral).
  2. Buspirone.
  3. Dextromethorphan.
  4. Fentanyl (oral).
  5. Ketamine (oral).
  6. Lurasidone.
  7. Oxycodone.
  8. Pimozide.
  9. Quetiapine.
  10. Triazolam.
  11. Ziprasidone

-# Gastrointestinal

  1. Domperidone.

-# Immunosuppresseurs

  1. Cyclosporine.
  2. Everolimus.
  3. Sirolimus.
  4. Tacrolimus.

-# Urologie

  1. Darifenacin.
  2. Fesoterodine.
  3. Solifenacin.
  4. Silodosin.
  5. Tamsulosin.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?