Fatigue visuelle : Nourrissez vos Yeux

, par  Amessi , popularité : 2%

Comme tous les organes du corps humain, avec le temps, les yeux vieillissent et leurs fonctions dégénèrent. Ce vieillissement oculaire entraîne des troubles rendant difficiles des moments clés de la vie quotidienne : lire, regarder la télévision, portable ,écran d’ordinateur oxydent vos yeux et accélère leur vieillissement

 La principale affection du vieillissement oculaire est la cataracte dont nous allons parler pour dire l’importance préventive et curative La lysine et la vitamine C forment ensemble la L-carnitine, un biochimique qui permet au tissu de muscle d’employer l’oxygène plus efficacement, retardant la fatigue.

La lysine facilite la croissance d’os en aidant le collagène de forme, la protéine fibreuse qui compose l’os, le cartilage et tout autre tissu connectif. Les niveaux bas peuvent ralentir la synthèse de protéine, affectant le muscle et le tissu connectif. La lysine empêche des virus et utilisée dans le traitement du simplex d’herpès.

 symptômes d’insuffisance de lysine

Les insuffisances peuvent avoir comme conséquence l’anémie, les yeux injectés de sang, les désordres d’enzymes, la perte de cheveux, une incapacité de se concentrer, l’irritabilité, le manque d’énergie, l’appétit pauvre, les désordres reproducteurs, la croissance retardée, et la perte de poids.

 Lécithine de soja

Elle joue un rôle clé dans la santé oculaire en permettant aux innombrables capillaires qui l’irriguent de bien remplir leur double fonction, d’une part, nourrir l’œil, d’autre part, évacuer les déchets de son métabolisme.

 VITAMINE C

 Un manque de vitamine C peut entraîner des conjonctivites, vitamine indispensable aussi aux yeux est la vitamine C.

On la trouve surtout dans les fruits (pamplemousse, orange, agrumes…) et est un puissant agent contre la fatigue. Cette vitamine protège du vieillissement oculaire. Selon les médecins, un manque de vitamine C peut entraîner des conjonctivites.

L’acide ascorbique naturel, nom de la Vitamine C, intervient dans tant de processus biochimiques que, après plus de 40 ans de recherches, on est encore loin de connaître toutes ses voies métaboliques. En fait, il préserve l’homéostase physiologique, c’est à dire que l’organisme maintient par une production accrue d’acide ascorbique un équilibre biochimique facilement perturbé par des agressions variées.

En effet, la Vitamine C a un champ d’indications infiniment plus vaste que le scorbut. Favorisant le tonus général et l’immunité, elle est indiquée contre coryza, infections virales (par synthèse de l’interféron) et bactériennes les plus diverses. Elle combat aussi certains cancers et leucémies, les troubles cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires, l’arthrose et le rhumatisme, le vieillissement, l’asthme, les allergies et les rejets de greffes, des affections oculaires diverses, les ulcères, les affections des reins et de la vessie, le diabète et l’hypoglycémie, les agressions chimiques, biochimiques et physiques, l’état de choc, les troubles de la grossesse et de la parturition. Par son action essentielle dans d’innombrables processus biochimiques, un supplément d’acide ascorbique abaisse le taux de cholestérol et améliore l’absorption du fer.

 Son effet anxiolytique est avantageux dans le traitement des schizophrénies. La vitamine C mobilise aussi des métaux lourds, souvent en cause dans les désordres nerveux, et elle en facilite l’excrétion rénale à long terme.

Une propriété remarquable de l’acide ascorbique naturel est son innocuité, même administré à hautes doses durant de longues périodes, et il est peu de substances aussi atoxiques avec une telle activité physiologique.

.L’acide ascorbique n’est pas une vitamine exogène pour toutes les espèces animales. Pratiquement toutes les espèces animales sont capables de fabriquer la Vitamine C dont leur métabolisme a besoin, en quantités variables suivant les nécessités du moment. Un accident survenu au cours de l’Évolution, a rendu quelques rares espèces dont l’homme, dépendantes d’un apport extérieur de cette substance vitale en les privant de l’une des 2 enzymes nécessaires à son élaboration (la gulanolactone-oxydase) et doivent quotidiennement consommer les fruits et les légumes nécessaires à cet apport vital en Vitamine C qu’ils ne sont plus en mesure de fabriquer biologiquement (la vitamine C est en effet un dérivé du glucose élaboré par biosynthèse enzymatique).

Le cochon d’Inde fait partie de ces animaux et devient diabétique en un mois lorsqu’il est privé de vitamine C dans ses aliments (les signes biologiques du Scorbut et du Diabète avancé sont identiques).

Catalyseur des phénomènes d’oxydo-réduction du métabolisme cellulaire, la vitamine C permet en permanence les dégradations et synthèses. Par suite, en tant que dérivé hautement réactif du glucose agissant comme donneur et accepteur d’électron, elle est liée à la quasi totalité des échanges cellulaires.

Du point de vue moléculaire, en effet, la vie consiste en un flux et transfert ordonnés d’électrons, et la présence en suffisance d’une substance telle que l’acide ascorbique dans la matière vivante facilite ces mécanismes, un peu comme une huile baignant les rouages de la vie.

L’acide ascorbique intervient dans la fabrication du sang et particulièrement dans les organes et tissus présentant une haute activité métabolique : glande pituitaire, cerveau, surrénales, ovaires,

Une insuffisance régulière de vitamine C est responsable outre des troubles psychiques précités, des troubles physiologiques dus à l’altération des protections immunitaires contre infections et tumeurs (la vitamine C se combine aux toxines microbiennes qui sont ainsi neutralisées).

Ainsi, une subcarence régulière favorise l’apparition des maladies chroniques, dont beaucoup sont considérées comme simplement dues à l’âge : rétrécissements artériels, hypercholestérolémies, dégénérescences tissulaires (arthrose, ostéoporose), des lésions oculaires (macula, cataracte) très peu récupérables même après correction, fatigues chronique, infections répétitives en particulier respiratoires, allergies, intoxications chroniques, stress, douleurs, crampes, constipation, goutte, anémie et insomnie, etc.

De plus, selon Linus Pauling et Szent-Gyorgyi, nombre de ces maux apparemment sans lien entre eux (vieillissement précoce et diabète, troubles cardiaques et mentaux, inflammation des muqueuses et tendance aux hémorroïdes, arthrite, rhumatisme et cancer) seraient autant de conséquences d’une hypo-ascorbémie latente.

 Alimentation Vide et Épuisement des Réserves

Ainsi, actuellement aux États-Unis, on observe, chez les jeunes enfants de 6 à 12 mois ingérant des préparations alimentaires industrielles médiocres, ainsi que chez les personnes seules qui, par commodité, vivent de conserves, des hypovitaminoses C chroniques parfois sévères, responsables de nombreux troubles..

Face à cet épuisement rapide des réserves, l’absorption quotidienne de Vitamine C, immédiatement disponible, sous forme de complément alimentaire, est un moyen simple et peu coûteux de prévenir l’installation de carences. Les périodes de stress induisant une consommation accrue d’acide ascorbique par les tissus, des doses orales de l’ordre de plusieurs grammes par jour voire davantage s’avèrent nécessaires.

 POTENTIEL THÉRAPEUTIQUE

 ADJUVANT DESDICAMENTS

L’acide ascorbique, à côté d’autres nutriments, potentialise l’effet de plusieurs médicaments, ce qui permet d’en réduire les doses, comme dans le cas de l’insuline par exemple. De même, une forte dose d’acide ascorbique accompagnant une aspirine accroît son effet analgésique tout en diminuant sa toxicité.

L’acide ascorbique est, dans l’organisme, l’un des plus puissants anti-oxydants ou réducteurs au sens chimique.

Il peut s’administrer sans danger comme adjuvant, pour conserver aux médicaments prompts à s’oxyder leur activité thérapeutique. Inversement, la vitamine s’oxyde rapidement par contamination métallique et les sujets dont le sang contient un taux élevé de cuivre ou de fer ont un taux bas de vitamine C.

 Nourrissez vos yeux !

Maux de têtes, sécheresse oculaire,picotements des yeux. La fatigue visuelle est le lot quotidien de nombreux travailleurs sur écran. Plus de la moitié de la population souffre de “fatigue visuelle”

 Pas moins de 80% de l’information que nous emmagasinons passe par nos yeux

Ils sont donc constamment sollicités et souffrent manifestement de plus en plus de l’évolution constante de notre style de vie moderne, caractérisé par l’usage croissant des écrans. Ces derniers peuvent entraîner une fatigue visuelle, accompagnée d’une sensation de brûlure ou de picotement et des conséquences comme l’hypersensibilité à la lumière ou les
céphalées.

Cette cure vous permettra de retrouver des yeux en pleine santé ,avec le retour de larmes très rapidement ,mieux irriguer vos yeux seront mieux nourris et retrouveront le contour blanc avec la disparition des petites veines rouges qui sont disgracieuses et signe d’une fatigue oculaire, pour une remise en forme rapide éloignez vous de votre pc 7 jours pendant le traitement accroit la vitesse du résultat.(vous pouvez y restez rester 20 mins avec pause de 3 mins).

composition de cette cure/jour : vit c pure 3000 mg/jour + primerose 1300mg +2000 mg lysine + 1300 mg de lécithine ..
Source

Annonces

  • Rejoignez-nous et restez informés !

    Suivre la Responsable de la Publication  :