Cellules souches : un remède contre le cancer

, par  Amessi , popularité : 2%

Les médecins russes arrivent désormais à traiter les cas les plus désespérés de cancer. A Ugra, une petite ville de Sibérie Occidentale, les cancérologues traitent le cancer à l’aide des cellules souches.

 Ces cellules possèdent une propriété extraordinaire :

On peut créer à partir d’elles des cellules de n’importe quel organe de l’organisme humain. Par exemple, les cellules du foie, de la moelle ou même du sang.

Il y a trois ans Dmitri Koudachkine était le premier à subir l’opération de transplantation des cellules souches. Agé de 32 ans, Dmitri a été diagnostiqué avec un myélome multiple – l’une des plus graves maladies du sang, contre laquelle il est difficile de lutter par un traitement traditionnel.

En trois ans, les médecins d’Ugra ont déjà réalisé 34 opérations de transplantation de cellules souches. Tous les patients sont actuellement en bonne santé, alors que les médecins ne cachent pas que ces interventions présentent des risques élevés pour la santé. Et le nombre de patients qui sont en attente d’une transplantation, augmente, explique le vice-directeur du Département de la Santé de Urga Sergueï Chtchoukine.

 « La greffe des cellules souches est actuellement la seule méthode qui existe en médecine pour traiter ces maladies », explique-t-il.

« L’intervention coûte 420.000 dollars. A Ugra nous faisons ces opérations gratuitement. C’est le budget local qui les finance. »
Les cellules souches sont présentes dans chaque organisme. Pendant le sommeil, elles reconstituent les tissus endommagés de l’homme. Mais avec l’âge, ces cellules sont de moins en moins nombreuses dans l’organisme. À la naissance, dans le sang du cordon ombilical, on compte une cellule souche pour 10.000 cellules ordinaires, vers 16 ans, il y en a une pour 500.000, et vers 50 ans – une pour un million de cellules.

 Cela fait quatre ans que les médecins d’Ugra travaillent avec les cellules souches.

A Khanty-Mansiysk, la ville voisine, une banque de conservation des cellules souches a été créée. Ces dernières sont conservées sous une température de 196 degrés en-dessous de zéro. Elles peuvent s’y conserver pendant des dizaines d’années, est persuadé le directeur adjoint de l’Institut de recherches des technologies des cellules de Ugra Sergueï Ponomarev.

« Nous conservons près de 150 échantillons de sang du cordon ombilical. Il s’agit du sang des femmes en bonne santé qui ont accouché dans la ville. Elles ont donné leur accord pour la conservation de ces échantillons dans notre banque pour leur utilisation ultérieure en cas de besoin. »

Cela coûte trop cher d’obtenir des cellules souches à partir des cellules de la peau ou des follicules pileux d’un adulte. Il est donc important de conserver cette réserve naturelle, donnée à l’homme à la naissance.

Aujourd’hui, les cordons ombilicaux sont généralement détruits dans les maternités, alors qu’ils sont une source précieuse de cellules souches.

Si une personne a un problème de santé, le plus simple est d’introduire ces cellules dans son sang et elles remplaceront tout de suite les cellules endommagées. Les cellules souches permettent de guérir toutes les maladies d’une personne, et celles de ses frères et sœurs.
JPEG
Source

Navigation