Cancer : nouveau revers pour la molécule masitinib pour le GIST

Tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST)

Version imprimable de cet article Version imprimable

La société française de biotechnologies AB Science a annoncé jeudi que sa molécule phare masitinib avait fait l’objet d’une nouvelle décision négative, en appel, pour son utilisation dans le traitement en deuxième ligne des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST)

Le Comité du médicament à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a confirmé en seconde opinion son jugement négatif de la molécule d’AB Science pour cette indication, après un premier jugement en ce sens en novembre.

Le CHMP a estimé que l’étude présentée par le groupe français « n’a pas fourni suffisamment d’éléments » sur l’efficacité et la tolérance de cette molécule. Le comité « a donc considéré que les bénéfices apportés par le masitinib n’étaient pas supérieurs aux risques sur la base des données communiquées », a expliqué le groupe, qui conteste la méthodologie retenue.

Malgré tout, le groupe va engager des études de phase III (les plus avancées) pour évaluer l’efficacité de son traitement contre les GIST. Il estime que « cette décision ne change pas la perspective d’obtenir une autorisation de commercialisation du masitinib dans cette indication ».

Le masitinib, bloque le fonctionnement du mastocyte, une cellule suspectée de jouer le rôle de tour de contrôle du système immunitaire. En influant sur son fonctionnement, la société espère pouvoir apporter une réponse à plusieurs maladies comme certains types de cancers, l’asthme sévère, la sclérose en plaques ou encore la maladie d’Alzheimer.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?