Au Commencement était le Verbe

Version imprimable de cet article Version imprimable

JE VIS DANS LA SIMPLICITÉ

Le mot simplicité rime avec les mots vérité, clarté et lumière. C’est pourquoi ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et que les mots pour le dire viennent aisément. Plus vous devez argumenter, plus vous êtes compliqué, moins vous êtes dans la vérité !

Soyez simple dans la vie, car votre ascension spirituelle en dépend : « Heureux les simples en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux. » Ces Paroles de Jésus vous montrent plusieurs directions :

Commencez par être simple en éliminant tous vos faux besoins matériels. Entre des déplacements ou des achats inutiles ou non indispensables, des techniques, des exercices et des remèdes coûteux, là où une meilleure nourriture ou une meilleure façon de vivre suffirait... les faux besoins vous entraînent à vous dépenser sans recueillir de bons fruits durables. Ils vous rendent dépendant d’une solution extérieure, alors qu’à l’intérieur il suffirait de changer votre vision et votre manière de vivre, et la solution apparaîtrait spontanément. En réalité ces faux besoins sont des palliatifs qui viennent combler un manque, une souffrance ou des déséquilibres, mais le vrai remède à tous ces problèmes réside tout simplement dans le fait d’améliorer votre façon de vivre et les buts de votre vie.

Soyez simple aussi entre vous ! Prenez ce que la vie vous donne et avec les moyens de l’instant présent, donnez à la vie en trouvant votre juste place. Ne cherchez pas à donner plus que ce que vous pouvez donner. Donnez seulement ce que vous êtes ou de ce que vous avez. En ces périodes troubles et confuses, comptez d’abord sur vous-même et votre intuition spirituelle personnelle, car chacun a son chemin et doit vivre dans la matière des expériences vécues qui correspondent aux besoins de son évolution. Aussi ne vous comparez pas aux autres et ne cherchez pas à montrer ce que vous n’êtes pas, sinon vous formerez un masque pénible à porter, qui vous éloignera loin de l’authenticité de votre être profond. Acceptez-vous tel que vous êtes, avec vos limites et vos qualités, pour sentir ce que vous pouvez réellement donner et ce qu’il vous faut savoir recevoir des autres. Car pour évoluer, il faut partir du point où l’on se trouve. Et on ne peut donner à la vie et aux autres que ce que l’on a ou que ce que l’on est. Ce sera là votre vraie force et la seule possibilité pour vous de trouver votre juste place et de reconnaître celle des autres.

Au Commencement était le Verbe

Au commencement était le verbe, et le verbe s’est fait chair :

Soyez simple enfin dans vos aspirations spirituelles. Celui qui vous annonce que le chemin spirituel est compliqué est un menteur ou un ignorant. Certes il exige des efforts pour se maîtriser ou se combattre soi-même avant de servir d’exemple aux autres. Mais ces efforts sont légers dans la mesure où si vous renoncez à du mauvais, vous vous laissez attirer par de meilleures pensées, de meilleures paroles ou de meilleures actions. Si vous êtes convaincu du bien, vous gagnez toujours plus que vous ne perdez !

De plus le seul moyen efficace de se transformer et de s’élever spirituellement réside simplement dans le mouvement de la vie quotidienne. Etre spirituel n’est rien d’autre que mieux vivre sa vie. C’est pourquoi vivez chaque instant présent à fond, afin que l’intuition spirituelle se mette en marche, et que l’esprit, votre capitaine, votre conscience, puisse se révéler à vous. Le meilleur moyen de changer, c’est de bien vivre le moment présent, de l’accepter, de le comprendre, c’est-à-dire de le prendre avec soi tout en essayant de donner le meilleur de vous-même. Car par vos simples aspirations bienveillantes et vos prières pures et sincères, vous vous reliez à la Source de Vie grâce à la chaîne des guides de Lumière... et IL vous donnera tout par surcroît. Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, et pourtant le Créateur pourvoit à leurs besoins ! De même, frappez à la bonne porte, cherchez le bien, demandez, et tout naturellement, dans le mouvement de la vie quotidienne, il vous sera donné ce dont vous avez réellement besoin pour votre évolution.

De même que l’amour ne s’achète ni ne s’apprend, votre ascension spirituelle ne peut dépendre d’exercices, de techniques ou d’études compliquées. A ce compte d’ailleurs, le pauvre en serait exclu ! La vérité est plus simple. Si simple que vous ne la voyez pas. Si vous n’avez pas un enjeu, une reconnaissance sociale, des difficultés, un programme ou des techniques à suivre, vous pensez que c’est trop simple pour être vrai ! Et pourtant il n’est pas besoin d’analyser sa vie pour la vivre ! Tout au plus vous pouvez prendre un temps de recueillement le dimanche matin pour porter un regard sur ce que vous avez vécu dans la semaine écoulée. A travers les six derniers jours vécus, vous pouvez tirer le fruit de l’expérience présente qui vous touche et vous concerne directement : une simple leçon pour mieux vivre et ne pas recommencer les mêmes erreurs, ainsi que des solutions concrètes à vos problèmes actuels. En vous reliant directement à la Source, vous serez inspiré. Prenez ce qui viendra, si la réponse ou la prise de conscience doit venir. Asseyez-vous dans le silence, dans la nature ou une pièce consacrée à l’adoration de Dieu, et là, dans la reconnaissance de tout ce que la vie vous donne, dans la satisfaction d’une activité joyeuse, dans votre aspiration à vous laisser guider à chaque instant par votre aide ou votre guide spirituel, vous trouverez dans tous ces moments la paix du cœur, une paix et une joie inoubliables ainsi que des réponses intuitives claires et précises qui imprégneront votre corps et toutes vos cellules, au point que cet état vibratoire de conscience se rappellera à vous dans la vie quotidienne, jusqu’au jour où il ne vous quittera plus et où vous ferez un avec lui !

Ainsi, mieux vaut chercher à vivre la paix spirituelle, plutôt que de chercher par une séance à trouver la paix du corps. Car la paix de votre esprit entraînera nécessairement la paix de votre corps, alors que la paix corporelle ressentie après un exercice artificiel de relaxation ou de circulation de l’énergie vous procurera une paix éphémère qui disparaîtra dès que votre esprit sera troublé par un événement de la vie quotidienne.

La vie est simple, l’ascension aussi. Pour voir le jour, tournez-vous vers la Lumière et si votre œil est dans la Lumière, alors votre corps tout entier sera dans la Lumière du Très-Haut. Vivez simplement cela ! Si vous recherchez d’abord sincèrement le Royaume des Cieux, c’est à dire à reconnaître Sa Volonté et Sa Justice pour les concrétiser sur terre, alors tout le reste vous sera donné par surcroît : un bon état vibratoire et toutes les connaissances utiles et nécessaires à l’épanouissement de la Vie.

TU RESSENS DANS LA BIENVEILLANCE DE L’AMOUR
ET LE SILENCE DE LA SOLITUDE INTÉRIEURE

Ton esprit est sensible. Et c’est parce qu’il est sensible que tu peux ressentir et devenir conscient. La bienveillance de l’amour et la recherche d’aspirations pures éveilleront précisément sa sensibilité. Plus tu seras bienveillant, plus ton esprit s’ouvrira, ressentira et accueillera en lui des radiations de Lumière : la joie, l’amour, la justice, la pureté, l’authenticité, la capacité à ressentir la guidance de la Lumière dans l’instant présent pour trouver la parole juste, la pensée juste ou l’action juste à donner à la vie. Mais pour y arriver, tu as besoin cependant de ton silence, de ta solitude intérieure.

Que ce soit dans le silence de ta chambre, dans le silence de la nature... ou plus simplement dans le silence de ton cœur, tout en conduisant ta voiture, en faisant la vaisselle ou en te promenant avec tes amis... tu seras toujours seul face à Dieu. Aussi, dans ce silence que tu sauras cultiver dans le jardin de ton cœur, tu pourras Lui parler comme à un ami intime et ressentir Ses sages directives.
Mais tu ne peux demander à une vierge sage de te donner de son huile pour faire fonctionner ta lampe intérieure qui doit éclairer ton propre chemin, car l’intuition spirituelle est strictement personnelle. Elle ne peut ni s’acheter, ni se prêter. C’est toi qui ressens. Et ton chemin n’est pas celui d’un autre, car tu n’es pas la copie d’un autre. Tu es unique !

C’est pourquoi je le répète, comptez d’abord sur vous-même et ce que vous ressentez intuitivement. Prenez-y garde, car cette intuition est parfois très fugitive. Elle traverse votre esprit en vous laissant un court instant une impression décisive reflétant la réalité qui est juste, mais si vous la laissez échapper par des pensées intellectuelles ou une distraction passagère, elle vous restera cachée et vous agirez en allant à l’encontre de ce que votre esprit ressent intuitivement. Cela provoquera inconsciemment une tension désagréable, voire un conflit permanent qui entraînera en vous de la fatigue ou des « mal-aises » perturbant votre état de santé !

C’est aussi pourquoi il est parfaitement inutile de prendre un autre être humain comme berger, ou un conseiller qui peut vous influencer à son insu. Nul autre que vous-même ne possède la clé de votre existence et de votre chemin. Tout repose en vous, et n’attend qu’une chose : de laisser la vie, la vôtre, et pas celle d’un autre, réveiller en vous toutes vos potentialités ou vos capacités. Chacun possède son talent et nul ne peut le vivre à votre place. Les autres sont placés sur votre chemin, uniquement pour vous stimuler et vous compléter afin que l’harmonie des couleurs et des sons soit complète dans le but de vous faire évoluer, et de faire fonctionner la société dans laquelle nous vivons.

Pour ressentir la guidance individuelle de la Lumière, t’ouvrir à Ses radiations et réussir à t’en imprégner pour les exprimer ensuite dans la vie terrestre, commence par vivre à fond chaque instant présent. Quand tu manges, mange, quand tu dors, dors et quand tu rencontres une personne, sois entièrement avec elle, et non moitié ici, moitié ailleurs ! Ne vis pas à moitié dans le présent, et à moitié dans le passé ou l’avenir, sauf s’ils s’imposent naturellement à toi dans la situation. Sois spontané, naturel comme l’enfant. Et ton silence intérieur sera là pour donner à ta spontanéité, davantage de maturité et plus d’authenticité. Mais attention ! Il ne s’agit pas de laisser libre cours à toutes ses pulsions, toutes ses envies ou ses fantasmes sous prétexte d’être spontané. Non ! Il s’agit plutôt de se laisser guider par la Lumière, de capter Ses Irradiations dans la paix du cœur, et de ne pas empêcher qu’elles s’expriment au moment où il faut, comme il faut, avec qui il faut.

A chacun de sentir, de ressentir intuitivement, où, quand, comment, pourquoi, avec qui ou avec quoi... le mode d’emploi, c’est à chacun d’entre nous de le trouver ensuite avec notre intellect qui analyse, synthétise ou fait des projets. Mais dans tous les cas, la direction à suivre vient du capitaine, c’est-à-dire de l’esprit. Et cette direction primordiale vous la découvrirez grâce à votre intuition, spontanément dans l’instant présent, dès lors que vous vivez des aspirations pures et sincères. Elle est donnée à part égale à tous, mais bien peu la reconnaissent et font l’effort réel de la suivre dans la vie. C’est votre première impression spontanée qui vient sans réfléchir, lorsque vous vivez dans la bienveillance de l’amour et le silence de la solitude intérieure, et que vous aspirez vraiment à vous laisser guider par la Lumière. « Seigneur, dans cette situation inspire-moi les pensées, les paroles et l’action justes. » C’est tout ce que vous avez à demander. A vous ensuite de ressentir et de reconnaître intuitivement ce que vous avez à vivre !

IL CHOISIT AVEC SON LIBRE ARBITRE
CE QUI EST JUSTE ET UTILE

Ce que vous vivez, c’est vous qui le choisissez. Chacun est l’artisan de son propre salut. Ce qui vous arrive aujourd’hui est la quintessence, le résultat de vos actions passées. Aussi ne vous plaignez pas, mais utilisez les difficultés présentes comme un moyen d’enlever ce qui est en trop, de combler ce qui manque et de développer votre talent ou les qualités dont vous avez besoin pour affronter les difficultés de la vie.

Acceptez-vous tel que vous êtes, et acceptez ce que la vie vous donne. Alors vous êtes libre de choisir. Car vous ne subissez plus la situation qui vous fait souffrir, mais la voyant, vous êtes capable d’opposer des forces constructives. Dans ces situations, telles qu’elles sont, vous devenez capable de voir ce qu’il faut améliorer. Et après avoir bien ressenti intuitivement la situation présente, vous saurez choisir la bonne voie pour répondre de la manière la plus juste aux appels de la vie.

Si l’âme n’a pas faim ni soif de vérité, de justice ou d’amour, à quoi sert-il à l’homme d’être autorisé à vivre dans cette création qu’il refuse de rendre meilleure ! Car il y prend, tout en la défigurant ou en l’appauvrissant. Faut-il aider ceux qui sont contre Dieu ou contre la vie ? Aiderez-vous celui qui veut vous détruire ? Accueillerez-vous dans votre demeure celui qui veut vous tromper ? Dans tous les cas, vous êtes libre de choisir, de coopérer avec qui vous voulez, de servir Dieu ou Mammon. A vous de choisir.

A chaque instant de votre vie, vous faites des choix. Si on vous reflète un comportement injuste que vous avez commis, libre à vous de fermer les yeux, de déplacer les problèmes sur un autre, de le dévaloriser, de vouloir le dominer, de somatiser, de fuir, ou de voir au contraire ce qui ne va pas en vous-même pour vous changer et vous améliorer. Chacun est libre de s’offusquer, de s’indigner, de se mettre en colère, d’avoir peur de perdre quelqu’un ou quelque chose, ou au contraire de reconnaître la vérité qui apaise et d’accepter ce qui est, tout en réparant ce qui ne va pas, en s’améliorant et en laissant les faux attachements de son égo. A chaque moment de votre vie présente, vous pouvez choisir vos vêtements, leurs couleurs, leurs formes, leurs textures. Vous pouvez aussi choisir votre comportement, votre manière d’être ou de faire. Même si ceux-ci sont spontanés ils traduisent concrètement ce que votre esprit a voulu consciemment ou inconsciemment.

Avec de la bonne volonté, tout cela deviendra naturel et votre recherche du bien imprégnera votre esprit. Ce choix du vrai, du beau et du bon s’imposera automatiquement sans aucun effort, ni sans avoir à analyser le pour et le contre. Comme l’eau qui s’écoule vers le bas, votre volonté choisira ce que la Lumière a préparé pour elle afin que votre âme s’intègre de plus en plus à la vraie vie.

NOUS AGISSONS EN FONCTION DES BESOINSELS
DE LA VIE ET DU TEMPS PRÉSENT

Allez-vous faire des courses pour dix ou vingt personnes, alors que cette semaine vous restez seul chez vous ! Evidemment, non ! Allez-vous agresser une personne très dépressive ? Allez-vous ignorer longtemps les cris de votre nouveau-né ou les caprices de votre enfant sans chercher dans le même temps à comprendre pourquoi ? Allez-vous donner un couteau bien tranchant dans les mains d’un très jeune enfant à la place des crayons de couleur ? Non, et vous savez pourquoi !

Et pourtant si vous voyez de nombreux chômeurs dans votre région, vous continuez d’acheter des produits fabriqués à l’étranger où la main d’œuvre et la nature sont exploitées... pour payer moins cher et avoir plus. Vous vous plaignez de la pollution de l’air, de l’eau ou de la terre, de produits toxiques ou carencés et pourtant vous continuez de consommer des produits dangereux ou dont la fabrication a des conséquences néfastes sur l’environnement, à la place de produits naturels (transformés ou pas avec des procédés naturels respectueux de la vie), et d’aliments biologiques dont le coût baisserait s’il y avait beaucoup de demandes. Vous redoutez la violence des jeunes et constatez qu’il n’y a plus de morale, mais en tant qu’adulte, tant dans vos comportements que dans ce que vous offrez aux enfants comme spectacles dans les médias, il y a majoritairement de la violence, de la peur, de la tromperie ou des clichés de tout ce qui ne va pas sur terre. L’esprit de l’homme s’étant bien rabougri, il lui faut du sensationnel et un cocktail d’excitants pour se réveiller ! Quels modèles d’éducation pour les enfants dont la première qualité est le talent d’imitation !

Vous croyez en Dieu, et vous récitez le Notre Père en disant ou en aspirant que le ciel s’incarne sur la terre... mais vous ne lui demandez presque jamais quelle est Sa Volonté pour vous, ici et maintenant. Alors vous continuez d’agir comme tant de générations passées qui reproduisent le même scénario de vie ou qui font le contraire, ce qui n’apporte aucune solution d’avenir.

En réalité, la fin détermine les moyens. Si vous choisissez de bons buts, vous serez conduits aux bons moyens. Tout se suit, se tient et s’enchaîne inéluctablement. De votre choix pour vivre votre vie, de votre capacité à bien vivre le moment présent et à ressentir les besoins réels de la vie, à les reconnaître au moment précis dans la situation présente, dépend toute votre action terrestre.

Agissez donc en conséquence de ce que vous ressentez, de ce que vous dit votre intuition en vivant « ici et maintenant ». Laissez de côté la mode ou les opinions majoritaires souvent erronées. Ainsi vous serez authentique et vous ferez avancer la roue de la vie dans la bonne direction. N’ayez pas peur d’aller à contre courant des idées dominantes. Ne fléchissez pas même si on vous présente des arguments apparemment logiques, mais qui reposent sur des bases ou des perspectives fausses. Car l’intellect est rusé. Il peut raisonner bien avec de bons arguments, mais il est incapable d’évaluer les mobiles ou les conséquences de ses actions. Il est insensible aux valeurs de la vie et ne s’occupe que de ce qui a du sens. Ainsi sous prétexte de meilleure gestion ou du maintien de l’emploi, certains fonctionnaires ou responsables de la vie publique sont prêts à faire des travaux inutiles, à concevoir des projets mégalomanes détruisant la nature, à prendre des décisions qui vont à l’encontre des besoins réels des populations ou à asservir l’homme à des banques de données, alors que le Créateur et les serviteurs de la Lumière pourraient leur apporter beaucoup plus de réponses valables et de solutions définitives à leurs problèmes sans fin !

Agissez aussi en fonction de ce que vous portez en vous-même. Reconnaissez votre talent et vos qualités, ce qui suppose que vous sachiez reconnaître d’abord les qualités ou les talents des autres. Alors vous accomplirez votre promesse, vous réaliserez votre potentiel, vous deviendrez authentique en trouvant dans votre vie familiale ou sociale, votre juste place. Ni trop haut. Ni trop bas. Simplement en fonction de ce que la vie vous demande !

VOUSCOLTEZ SELON VOTRE VOULOIR
LE FRUIT DE VOS ACTIONS

Après le semis, la récolte. Après l’action, apparaît le résultat de l’acte. Comme on fait son lit, on se couche. Comme vous agissez, vous vivez. Or vous serez jugé selon vos œuvres. Chacune de vos œuvres doit donc servir la vie pour la rendre meilleure, alors vous porterez de bons fruits. Dans le cas contraire, vous ne récolterez qu’ennuis, déceptions et souffrance. Dans tous les cas, ici-bas ou dans l’au-delà vous récolterez ce que vous avez semé. Et dans tous les cas, la joie et la souffrance seront là pour réveiller votre esprit et vous inciter à continuer d’agir bien ou mieux. Prenez la joie comme un stimulant, et la souffrance comme un avertissement indispensable à votre transformation.

Savourez ce que la vie vous donne. La beauté d’un paysage, d’un sourire, la saveur d’un fruit mûr, le plaisir éphémère de l’orgasme, la joie durable de donner, de recevoir ou d’accomplir son talent, l’immensité du ciel étoilé ou la simple beauté des petites fleurs des champs. Sachez reconnaître tout ce que la vie vous donne et remerciez le Créateur. Au moyen de votre intuition, appréciez ce qui est vrai, beau et bon, ce qui vous conduira à vous éloigner naturellement de la laideur ou de comportements disharmonieux, ainsi qu’à vous protéger d’êtres malsains ou malveillants.

Il n’y a pas de hasard. Pour se concrétiser, une action est toujours voulue ou désirée par son auteur, consciemment ou inconsciemment ! C’est pourquoi, le plus important pour votre action est votre vouloir qui précède l’action. La récolte ne fera par conséquent que suivre la nature de votre volonté. Ce que vous voulez ou avez voulu se réalise tôt ou tard. Prenez alors conscience de la force de vos pensées et de vos prières qui, chargées de bon ou de mauvais vouloir, finiront un jour par se concrétiser et faire apparaître de bons ou de mauvais fruits ! C’est pourquoi :« Maintenez pur le foyer de vos pensées, ainsi vous faites régner la paix et la prospérité, et vous êtes heureux ! »

Je Vis dans la Simplicité
Tu Ressens dans la Bienveillance de l’Amour
et le Silence de la Solitude Intérieure
Il Choisit avec son Libre Arbitre ce qui est Juste et Utile à la Vie
Nous Agissons en fonction des Besoins réels de la Vie
et du Temps Présent
Vous Récoltez selon votre Vouloir le Fruit de vos Actions

... ainsi Ils Ennoblissent bien la Vie pour Servir la Source de Vie,
Éternelle, Infinie et Universelle.

Georges Audien

http://www.chez.com/12lois/cœur/sante.html

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?