Athérosclérose : des dents propres pour des artères souples

Version imprimable de cet article Version imprimable

Si la perspective de la fraise du dentiste peut inciter les enfants à se brosser les dents, une autre menace pourrait pousser les adultes à soigner leur hygiène dentaire le risque de problèmes cardiovasculaires

Une nouvelle étude confirme le lien entre la prolifération de bactéries responsables d’infection des gencives et le durcissement des artères l’athérosclérose

L’équipe de Moïse Desvarieux a analysé la flore bactérienne de la bouche de 657 personnes et mesuré l’épaisseur de la paroi de leurs carotides. Ces chercheurs américains ont constaté que plus les bactéries buccales étaient nombreuses, plus les artères étaient épaisses.

Des 600 bactéries qui peuplent notre bouche, quatre sont particulièrement impliquées :

  • Actinobacillus actinomycetemcomitans,
  • Porphyromonas gingivalis,
  • Tannerella forsythia,
  • Treponema denticola.

Le lien entre les inflammations gingivales, les maladies parodontales et le risque cardiovasculaire est suspecté depuis longtemps.

Cependant il est difficile à mesurer car l’action des bactéries ne peut pas être directement étudiée dans l’organisme. Moïse Desvarieux reste donc prudent : cette étude, publiée dans la revue Circulation, ne permet pas de savoir qui est venu en premier, l’athérosclérose ou les inflammations.

Un nouvel examen de la cohorte permettra d’en savoir plus.

Ce suivi est organisé dans le cadre de l’étude épidémiologique INVEST (Infections and Vascular Disease Epidemiology Study) dirigée par Desvarieux et financée par les NIH.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?