DDFAO - ELECTROSOMATOGRAMME

Appareil Quantique - Analyse du Système DDFAO - ELECTROSOMATOGRAMME

D.D.F.A.O signifie Dépistage et Diagnostic Fonctionnel Assisté par Ordinateur

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’analyse complète de ce « nouveau système » par Jean de Combredet, Bio-Energéticien, Ostéopathe, Acupuncteur ******

D.D.F.A.O signifie : « Dépistage et Diagnostic Fonctionnel Assisté par Ordinateur ».

(un nouveau concept à prendre avec toutes les précautions d’usage) en vogue ces derniers temps et pourtant loin d’être la panacée comme le prétendent ses concepteurs et détenteurs......

Une démarche commerciale venant s’ajouter (sous prétexte de médecine avant-gardiste) au groupe grandissant des industries pharmacologiques et autres ...

DECINE QUANTIQUE !

D.D.F.A.O

ELECTROSOMATOGRAMME

« Dépistage et Diagnostic Fonctionnel Assisté par Ordinateur »

L’analyse complète de ce « nouveau système » par Jean de Combredet, Bio-Energéticien, Ostéopathe, Acupuncteur **

D.D.F.A.O signifie Dépistage et Diagnostic Fonctionnel Assisté par Ordinateur.

(un nouveau concept à prendre avec toutes les précautions d’usage) en vogue ces derniers temps et pourtant loin d’être la panacée comme le prétendent ses concepteurs et détenteurs......

Une démarche commerciale venant s’ajouter (sous prétexte de médecine avant-gardiste) au groupe grandissant des industries pharmacologiques et autres .

Malgré ses facteurs positifs,cet appareil que je connais,me fait penser au débutant en machine à écrire qui pour s’en sortir utilisait le dernier modèle - à l’époque les olivetti 40 ....je crois - D’abord je note que s’il fallait présenter une défense de l’acupuncture et de la médecine quantique,il n’y a en fait qu’à prendre le dossier DDFAO ...et le poser sur le bureau du juge : presque tout y est !, Ce qui prouve non plus la mauvaise foi officielle mais le blocage volontaire exercé par le monde officiel :on dénie ses vertus de médecine complété à l’acupuncture,malgré les évidences reconnues !

Ensuite page 2 :

on nous parle de médecine préventive...mais on la qualifie p 4 de médecine complémentaire : tout étant relatif, passons...mais une médecine préventive n’est pas une médecine complémentaire puisque n’est préventif que ce qui est de pointe :il s’agit donc selon eux d’une TECHNIQUE complémentaire.

-le plus gros :

« p3 ,fausse idée de la génétique d’aujourd’hui

puisque la mettant à la base de tout et tentant maladroitement p 5 de le démontrer puisque le programme n’EST pas dans l’ADN mais l’ADN n’est QUE l’expression d’une grande partie du programme

Ce qu’ils reconnaissent d’ailleurs p 17 sans s’en rendre compte en écrivant :

qu’ils reconnaissent un champ électromagnétique né (disent ils).. ;
alors qu’il faut dire s’EXPRIMANT car ils savent très bien qu’il vient de plus profond et plus superbe :le patrimoine génétique n’est pas seulement conservé en tant que substance biochimique d’un gène mais sous la forme d’une structure de champ ou structure quantique,

Par là même, ils reconnaissent que la fondamentale n’ EST PAS l’ADN ! »

D’ailleurs P5

ils vont encore plus loin dans le refutement de leurs propres assertions :

" Il apparaît clairement maintenant que les mécanismes profonds de la biologie sont régis par la qualité du programme génétique ET par des champs électromagnétiques soit captés dans l’environnement
soit émis par l’être vivant lui-même "donc venant d’au-delà de l’ADN !

Plus bas p 17,

ils reconnaissent d’ailleurs que 80 % au moins des maladies sont psychiques et que tout s’enclenche au-delà de l’ADN puisqu’ils parlent de « source des sens ou intelligence créatrice en chaque atome et particule »

& p19 « presque toutes les maladies sont psychosomatiques »

Mieux p 24 :

« aucun système (sous entendu en produit fini)de diagnostic ne peut suffire à faire un diagnostic complet »

Ils reconnaissent (p24) que la machine peut prendre en compte des lésions du programme biochimique

Donc :

  • 1 ils reconnaissent dés la première page que l’allopathie est incapable d’être une médecine préventive, alors que l’acupuncture est préventive & curative

-2 il dénient eux-même ce qu’ils affirment quant au « tout génétique »

  • 3 ils reconnaissent que la machine « NE SUFFITME PAS AU DIAGNOSTIC »

...et qu’en plus P6.

ELLECESSITE UN EXAMEN TOUS LES TROIS MOIS !!!

P 12 :

ils nous amusent avec les modifications de l’état colloïdale....
puisque la nourriture carencée que nous avons suffit à le perturber à partir des troubles du bol alimentaire

Aspects positifs :

Cet appareil permet cependant d’obtenir (p7) des résultats visuels intéressants,de donner des idées phytothérapiques (quoique ce la dépende de ce qu’on y a rentré...!) et des indications liées aux méridiens. Et il peut être utile dans le cas de cancer et de quelques maladies graves

CONCLUSION

Il n’a donc pas grande utilité chez le praticien courant qui se doit d’être à l’écoute individuelle de son patient, car il en coupe sous des airs de précision à couper au couteau et enferme dans des stéréotypes...!

Il ne fait pas gagner de temps,car ce que l’on gagne sur les méridiens est perdu par le temps d’appréhender les autres données Bref,il peut être utile en Hôpital...pour faire du « gros tirage »...avec tous les inconvénients liés

De plus il ne « raisonne » qu’accessoirement en énergétique... et la certitude des paramètres rentrés...demande à être vérifiée...« manuellement » sans doute en certains cas.


Jean de-COMBREDET

*********

Présentation succincte du système DDFAO

Le système DDFAO ( Dépistage et Diagnostic Fonctionnelle Assistés par Ordinateur ) est issu des progrès de l’informatique et des biotechnologies , de l’application des mathématiques et de la physique ( loi d’Ohm ) à l’organisme humain et des acquis de la neurophysiologie, de la médecine neuro-fonctionnelle et des neurosciences.

Il réalise un diagnostic fonctionnel de l’organisme avec une différence fondamentale par rapport à tous les systèmes existants : la possibilité de visualiser le fonctionnement dans la chronobiologie propre d’un individu.
Cette notion est fondamentale en médecine fonctionnelle car notre homéostasie est sous la dépendance de 2 marqueurs principaux :

  •  ? Le cortisol
  •  ? La thyroxine qui présente un rythme circadien avec de grandes amplitudes

Le diagnostic fonctionnel tient compte que l’homéostasie est la résultante de l’interaction des systèmes suivants :

  •  ? Système nerveux central
  •  ? Système neurovégétatif
  •  ? Système endocrinien
  •  ? Système immunitaire

Les interconnexions sont évidentes , et la présence des neuropeptides présents dans l’ensemble de ces systèmes pourraient constituer le langage du corps humain afin de maintenir l’homéostasie, c’est à dire l’adaptation de l’organisme au milieu extérieur et intérieur afin que la pathologie ne s’installe pas.

Seul appareil de mesure permettant la détection des dysfonctions d’organes ou de systèmes en tenant compte de la chronobiologie , il permet de réaliser en synergie avec les tests des profils génomiques (polymorphismes des gènes) la médecine prédictive, en offrant la possibilité d’anticiper d’éventuelles pathologies, par leur détection fonctionnelle et leur suivi pendant et après le traitement. Il permet de juger si l’environnement du patient est compatible avec son terrain génétique.

Cet aspect est primordial ,d’autant que la communauté scientifique internationale considère qu’actuellement 90% des maladies (maladies cardio vasculaires , cancers ......) résultent de l’interaction gènes-environnement.

Donnant accès à une estimation fonctionnelle infra clinique, il permet aussi d’apprécier les atteintes structurelles, engageant et renforçant le besoin d’investigations médicales complémentaires.

Une comparaison des images non diagnostic obtenues au cours de plusieurs évaluations successives, permet une analyse dynamique de l’état de santé du sujet. Ce suivi offre la possibilité de juger de l’évolution en fonction des éventuels traitements appliqués.

Ainsi ce système d’analyse et de mesure de l’état neuro fonctionnel de l’organisme, permet la production d’un véritable Electrosomatogramme (E.S.G.) du corps entier. Par l’analyse des tissus organiques, des systèmes et des métamères, il permet d’apprécier la qualité de l’homéostasie d’un organisme donné, en fonction de ses capacités de régulation et d’adaptation, dans son milieu de vie.

L’originalité du système étant de proposer une lecture nouvelle de l’aspect purement biophysique du fonctionnement du corps, mais aussi d’établir un lien direct entre la régulation neuro-fonctionnelle et la régulation informationnelle et de déboucher sur un système ouvert de régulation intégrant l’approche conventionnelle des maladies et une approche biophysique quantifiable, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles recherches, mais d’ores et déjà à une compréhension de mécanismes jusqu’à présent ignorés car non mesurables (Acupuncture, homéopathie, ostéopathie.....)

A l’orée du 21e siècle, à coté de l’I.R.M. fonctionnelle, de la Magnéto- encéphalographie et du génie génétique, l’électroencéphalogramme, le DDFAO se doit d’être au premier rang des biotechnologies avec l’avantage d’être utilisable au cabinet médical

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?