Vitamines & minéraux

Hippocrate énonçait : « que ton aliment soit ton médicament ! »

fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Il y a cent ans, les vitamines étaient encore inconnues, et leur carence entraînait des hémorragies, des paralysies, des anémies parfois mortelles, des troubles mentaux, la cécité ou des difformités chez les enfants

Il y a cent ans, les vitamines étaient encore inconnues, et leur carence entraînait des hémorragies, des paralysies, des anémies parfois mortelles, des troubles mentaux, la cécité ou des difformités chez les enfants.

Pour la petite histoire, la première vitamine fut découverte au début de Xxème siècle à la suite de l’observation d’un médecin hollandais, Eijkmann, celui-ci pensa en effet à relier les signes de béribéri qu’il observait chez certains malades à leur alimentation uniforme, constituée presque exclusivement de riz décortiqué et il parvint à guérir ces troubles en remplaçant le riz décortiqué par du riz brun. La découverte dans l’écorce du riz de l’élément dont la carence, c’est à dire le manque provoquait le béribéri, fut fait en 1921 par Funck, qui appela cet élément une vitamine (amine nécessaire à la vie) cette vitamine est la vitamine B1.

Les vitamines ne sont pas produites par l’organisme humain et dépendent donc d’apport extérieurs (à part la vitamine D). On les trouve aussi bien dans les aliments d’origine animale que végétale. Les vitamines n’apportent aucune calorie.

On les classe en deux groupes :

  • ** Vitamines Liposolubles solubles dans les graisses, vit. A D E K Vit.
  • ** Hydrosolubles solubles dans l’eau, B. C.
  • Les vitamines sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme et nécessaires à notre développement. Elles permettent à l’organisme de transformer les aliments qu’il reçoit en doses infinitésimales qu’il adapte à chacun de nos besoins organiques. Elles sont des composés dont le corps a besoin. Avec les enzymes et d’autres composés, elles produisent de l’énergie, construisent les tissus, éliminent les toxines, s’assurent que chaque système fonctionne correctement.

Le problème actuellement, c’est que les fruits et légumes sont cueillis toujours plus rapidement sans avoir le temps de mûrir, ont les stockent et les traitent avec des produits chimiques pour le transport et malheureusement toutes ces conditions ne sont pas les plus saines pour notre santé. Il faut ajouter à cela, une pollution toujours plus active, les rayons ultraviolets, les radiations, la pollution électromagnétique, la fumée, ainsi que la présence incontestée des radicaux libres.

Les radicaux libres sont des molécules qui ont perdu un de leurs électrons (les électrons sont des particules porteuses d’une charge électrique négative qui gravitent par paire autour du noyau de chaque atome). Pour combler cette lacune, et retrouver leur stabilité, les radicaux libres ratissent frénétiquement leur environnement immédiat jusqu’à ce qu’ils puissent arracher un électron aux molécules voisines ou céder l’électron célibataire. Ce faisant, ils sèment la pagaille autour d’eux, détériorant au passage les constituants fondamentaux de cellules.

Avec les années , ces ravages finissent par épuiser les défenses de l’organisme, les signes de vieillissement commencent à apparaître , les maladies les plus divers s’installent. Qui peut mater ces saboteurs : seuls les antioxydants, substances capables de céder aux radicaux libres l’électron tant convoité.

Les solutions sont - un apport régulier de vitamines, minéraux ou oligo-éléments - intégrez à vos menus quotidiens beaucoup d’aliments riches en vitamines E, C et autres antioxydants comme l’ail, le brocoli, les fines herbes

Les minéraux sont de métaux et autres composés non organiques qui agissent un peu de la même façon. Ils renforcent les processus de l’organisme, les dents et les os.

Ils sont classés en deux groupes :

  • Les minéraux majeurs doivent être présents dans le corps en quantité importante (plus de 100 mg. par jour), potassium, sodium phosphore, calcium et soufre.
  • Pour les minéraux dits mineurs, ou oligo-éléments, la dose quotidienne conseillée se limite à moins de 100 mg. Chrome, zinc, silicone, bore ,cuivre, molybdène.

Afin de garantir un nourriture naturelle pleine de vitamines et de minéraux, nous vous conseillons vivement de vous fournir directement au marché auprès de stands « bio ».

Documents joints

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?