Une étude scientifique et comparative sur l’accouchement aquatique

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les propositions de soins dits alternatifs, en opposition aux stratégies académiques, souffrent souvent de l’absence de données fiables permettant de juger de leur efficacité donc de permettre aux patients un choix basé, en partie, sur des informations sérieuses et reproductibles. Mais, c’est souvent plus par dogmatisme et par manque de rigueur que cette médecine alternative peine à se soumettre aux règles de la recherche scientifique.

Une étude scientifique et comparative sur l’accouchement aquatique

 :

Cette situation évolue dans le bon sens comme le montre J Woodward et coll. qui nous proposent une étude pilote illustrant la faisabilité d’une future étude randomisée multicentrique de plus forte puissance comparant l’accouchement aquatique à son homologue terrestre. Il s’agissait de savoir si une étude multicentrique de grande puissance était possible, si les femmes accepteraient d’êtres incluses en nombre suffisant, et si cette participation n’influencerait pas négativement leur expérience de la naissance. La population recrutée comprenait 80 femmes entre 36 et 40 SA présentant une grossesse normale dont 60 étaient randomisées entre « accouchement aquatique » et « accouchement terrestre » tandis que 20 autres choisissaient volontairement l’accouchement aquatique. Les enfants nés dans l’eau présentaient une pCO2 significativement plus faible que ceux nés classiquement (p = 0,003). Les femmes randomisées n’exprimaient pas de déception quant aux modalités de leur accouchement.

La faible puissance de cet essai ne lui permettait pas de comparer toutes les variables étudiées ce qui d’ailleurs n’était pas son but. Cette petite étude pilote montre simplement qu’un essai multicentrique randomisé portant sur l’accouchement en milieu aquatique est faisable et que les variables pronostiques néonatales peuvent êtres recueillies avec succès dans des conditions non standard. Nous attendons avec impatience ainsi que nos patientes enceintes les résultats de ce futur essai expérimental.

Dr Jean-Marie Brideron

Woodward J et coll. « A pilot study for a randomised controlled trial of waterbirth versus land birth » BJOG 2004 ;11:537. © Copyright 2004 http://www.jim.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?