Un médecin nous parle de Nutrition cellulaire

, par  Docteur Ray Strand , popularité : 4%

Bonjour. Je suis le Dr. Ray Strand, un généraliste qui exerce la médecine depuis plus de 23 ans. Mon cabinet, établi dans une communauté rurale du nord du Midwest, me tient très occupé, mais j’adore soigner mes patients et j’ai entièrement dévoué ma vie professionnelle à la protection de leur santé.

La plupart de mes collègues concentrent uniquement leurs efforts à lutter contre la maladie et négligent, ou n’ont pas le temps, de considérer la médecine préventive et la nutrition. Bien que je me sois toujours intéressé à la médecine préventive, j’étais autrefois plutôt tiède en ce qui concerne la nutrition. Au cours des années, de nombreux patients m’ont demandé s’ils devaient prendre un supplément nutritionnel. Ma réponse était toujours la même : « Si vous consommez des aliments sains et variés, les suppléments nutritionnels ne sont pas nécessaires ».

Un médecin nous parle de Nutrition cellulaire

Dr. Ray Strand

Il y a quelques années, des articles discutant les « radicaux libres » et leur rôle dans les maladies dégénératives ont commencé à apparaître dans les revues médicales. Au début, pensant que le sujet ne concernait guère la médecine générale, ces articles m’ont peu intéressé. Cependant, dans le courant de l’année passée, des experts de la médecine préventive, notamment le Dr Kenneth Cooper, qui a lancé le mouvement de la gymnastique aérobique il y a quelques vingt ans, se sont prononcés sur ce sujet. Dans un livre récemment publié, The Antioxidant Revolution, le Dr. Cooper énumère systématiquement les évidences qui lui ont permis de conclure que les suppléments d’antioxydants peuvent profiter à tout le monde. Cette déclaration courageuse, provenant d’un médecin très respecté dans la communauté médicale, a été le catalyseur de ma passion pour la nutrition et le point de départ de mes recherches dans ce domaine.

Que sont les « radicaux libres » et quel rôle jouent-ils dans les maladies dégénératives ? Il est important de répondre à ces questions si nous désirons comprendre l’utilité des suppléments nutritionnels.

Les radicaux libres sont produits par les fonctions métaboliques normales du corps lorsque les cellules extraient l’énergie des aliments. Il existent plusieurs types de radicaux libres, mais tous sont constitués de molécules comprenant un électron non pairé dans leur orbite extrême. Chacune de ces molécules vagabondes dotées d’une charge négative cherche une autre molécule avec laquelle elle peut se combiner. Particulièrement instables et actives, ces molécules sont en collision constante avec d’autres particules et les tissus. Des expériences chimiques ont démontré que les collisions de ces particules produisent parfois une étincelle de lumière. Les radicaux libres ne sont pas toujours néfastes ; en fait, ils permettent au corps de contrôler la tonicité des muscles lisses, de combattre les inflammations et de lutter contre les bactéries. Cependant, l’opération bénéfique des radicaux libres dépend d’un équilibre délicat qui peut être détruit par de nombreux facteurs, notamment les polluants présents dans l’air que nous respirons et l’eau et les aliments que nous consommons. Les rayons ultra-violets du soleil, d’autres radiations, la fumée de tabac, l’exercice excessif et le stress sont également des facteurs qui augmentent considérablement la présence des radicaux libres dans notre système. Il a été démontré que l’excès des radicaux libres peut endommager les cellules et même la structure A.D.N. des cellules.

Le corps produit des antioxydants qui sont en mesure de neutraliser les radicaux libres et de les rendre inoffensifs. Cependant, dans notre environnement moderne, le corps ne peut plus produire tous les antioxydants dont il a besoin et notre régime alimentaire doit suppléer à cette carence. Les antioxydants supplémentaires sont principalement les vitamines C, les vitamines E et la bêta carotène. Lorsque le corps est incapable de neutraliser les radicaux libres, ceux-ci s’en donnent à cœur joie dans les tissus. Les dégâts qu’ils causent sont à l’origine de nombreuses maladies dégénératives pouvant abréger la vie. Des études médicales sérieuses indiquent que ces molécules jouent un rôle important dans la phase initiale du cancer, de l’artériosclérose (durcissement des artères), de la cataracte, du vieillissement prématuré, de la maladie de Parkinson et d’autres affections trop nombreuses pour les énumérer.

Les recherches du Dr. Lester Packer, biochimiste à l’Université de Californie à Berkley, a démontré que les radicaux libres constituent une menace sérieuse pour la santé. Le Dr. Packer nous met notamment en garde contre l’hydroxyle, un radical particulièrement volatil qui est l’un des principaux agents de la phase initiale et du développement du cancer. Les radicaux libres attaquent le nucleus des cellules et endommagent l’A.D.N., ce qui peut entraîner la mutation des cellules et le développement de tumeurs cancéreuses.

Considérant les affections des artères coronaires, le Dr. Daniel Steinberg, professeur de médecine à l’Université de Californie à San Diego, suggère que l’oxydation (la combinaison de radicaux libres avec le cholestérol composé de lipoprotéines de faible densité ou « mauvais cholestérol ») est à l’origine de l’oblitération et du durcissement des artères. Au fur et à mesure que de nouvelles recherches indiquent un lien entre les radicaux libres, le mauvais cholestérol et l’artériosclérose, cette position est de plus en plus acceptée par les grands noms de la médecine. Il a été démontré que les antioxydants, en particulier la vitamine C, peuvent réduire le taux du cholestérol composé de lipoprotéines de faible densité (le mauvais cholestérol) tout en augmentant le taux du cholestérol composé de lipoprotéines de haute densité (le bon cholestérol).

D’autres recherches ont démontré que le cancer et les affections des artères coronaires sont moins fréquents chez les personnes dont le système présente un niveau élevé d’antioxydants. Pour ma part, ces recherches indiquent une relation indéniable entre les radicaux libres et les maladies dégénératives pouvant abréger la vie. Elles m’ont aussi convaincu que les antioxydants, lorsque leur niveau est adéquat, peuvent protéger nos tissus contre l’action délétère des radicaux libres et les ravages qu’ils peuvent causer à notre santé. Il est maintenant reconnu que le taux d’antioxydants requis par le corps humain est plus élevé que nous le pensions dans le passé.

Il est également démontré que l’excès des radicaux libres affaiblit notre système immunitaire et nous rend vulnérables à toutes sortes d’infections. Certaines évidences semblent aussi indiquer que les radicaux libres peuvent causer la lassitude, les douleurs musculaires, la perte de concentration intellectuelle et un sentiment général de mauvaise santé. Cette condition est si fréquente que j’ai pris l’habitude de l’appeler « dépression immunitaire ». Je vois fréquemment des gens qui se plaignent d’un vague sentiment de mauvaise santé ; ils ne peuvent pas identifier une douleur ou un malaise particulier mais ils savent que leur condition physique s’est détériorée. Généralement, après le questionnaire médical, l’examen physique et l’indispensable batterie de tests, tout semble normal et aucune affection ne peut être identifiée. La condition des ces personnes est habituellement attribuée à la dépression ou à un trouble psychosomatique quelconque mais, à cause de mes recherches sur l’effet des radicaux libres, je soupçonne de plus en plus que ces symptômes sont la phase initiale des dommages infligés par les radicaux libres.

Au cours des dernières années, les résultats de nombreuses recherches sur la nutrition et l’état de la santé publique ont été publiés. Il y a environ deux ans, des recherches très sérieuses ont indiqué qu’approximativement 300 000 troubles cardiaques annuels sont causés par une carence en magnésium aux États-Unis. Grâce à la prise de conscience suscitée par cette recherche, les cardiologues vérifient automatiquement le niveau de magnésium des patients qui visitent leur cabinet ou leur service de cardiologie. L’été dernier, le Dr. Jacob Selhub, professeur à la Tufts University de Boston, a publié un article dans le New England Journal of Medicine qui suggère qu’environ 20% des crises cardiaques et des attaques d’apoplexie sont causées par une carence en acide folique. D’autres chercheurs vont même plus loin et attribuent 30 à 40% des crises cardiaques et des attaques d’apoplexie souffertes par les américains à cette carence. Le Dr. Selhub mentionne dans son article que les tests de sa recherche ont été réexécutés plus de 30 fois par d’autres chercheurs qui sont tous arrivés aux mêmes conclusions.

Après avoir moi-même étudié les résultats de ces recherches, je me suis posé deux questions :

1. « Pourquoi en Amérique du Nord (le grenier du monde), souffrons-nous de si nombreuses carences alimentaires ? »
2. « Pourquoi le monde médical doit-il obtenir le même résultat plus de 30 fois avant d’informer le public ? »

Si cette recherche avait eu pour objet l’essai d’un nouveau médicament pour soigner les ulcères, le public aurait eu vent de la chose avant la conclusion de la deuxième expérience !

Comme je l’ai mentionné plus tôt, pendant des années je croyais fermement qu’il suffisait de consommer une nourriture saine et variée et que les suppléments nutritionnels n’étaient pas nécessaires. Malheureusement, à cause de l’épuisement du sol et du traitement intensif de toutes nos denrées alimentaires ce point de vue n’est plus correct à l’heure actuelle. La conservation des aliments a fait des pas de géant, mais ces progrès se sont fait à un prix : des expériences médicales ont clairement démontré que la valeur nutritive de nos aliments, déjà médiocre lorsque nous les achetons, est réduite encore plus lorsque nous les préparons.

Il devient chaque jour de plus en plus évident que les gens sont maintenant exposés à plus de polluants, de drogues et de stress physique et émotif que dans le passé. Par ailleurs, les médecins reconnaissent qu’avec l’âge le corps absorbe moins d’antioxydants et les utilise moins efficacement. C’est là l’une des raisons qui font que les personnes âgées meurent plutôt de maladies dégénératives que de vieillesse. Ces observations ont convaincu beaucoup de docteurs qui, comme moi, recommandent maintenant des suppléments nutritionnels à leurs patients.

Mes recherches auraient pu s’arrêter à ce stade mais je voulais aussi trouver des suppléments que je pouvais recommander avec confiance à mes patients. Il y a environ un an, ma femme et moi suivions un programme de nutrition et d’exercice. Un supplément nutritionnel bien connu nous avait été recommandé. Bien que ma femme ait toujours été active, elle n’avait jamais suivi un programme d’exercice régulier ; ce programme représentait donc un changement de mode de vie important. En dépit d’un régime alimentaire équilibré et des suppléments qu’elle prenait, elle a commencé à souffrir de diverses maladies mineures d’origine virale. Au début avril, elle est tombée soudainement très malade, victime dune mauvaise pneumonie. Cette maladie était l’affection la plus grave de sa vie. Les spécialistes que nous avons consultés craignaient qu’il soit nécessaire d’opérer pour lui enlever un lobe du poumon ! La maladie a été finalement vaincue par des doses massives d’antibiotiques et une thérapie respiratoire mais a été remplacée par une condition asthmatique chronique qui exigeait une thérapie respiratoire continuelle, des antibiotiques oraux et l’utilisation de stéroïdes. Incapable de toute activité physique soutenue, ma femme ne pouvait travailler que pendant deux heures et devait ensuite se reposer. Cette situation déprimante pour chacun de nous a traîné pendant trois longs mois.

Un beau jour, ma femme m’a raconté que l’un de nos amis avait souffert le même genre de problème qu’elle à la suite d’une pneumonie contractée pendant l’hiver mais, grâce à des suppléments nutritionnels que sa sœur lui avait envoyés d’Idaho, il s’était remis en l’espace de 10 jours. Ma femme a alors suggéré d’essayer ces remarquables suppléments. À court de ressources, je lui ai répondu qu’elle n avait rien à perdre puisque nous n’avions pas obtenu de résultat positif jusqu’à ce jour. Aussitôt reçus, ma femme a pris les essentiels USANA, Proflavanol, Fibergy et Nutrimeal. Au bout de trois jours elle se sentait déjà mieux et après dix jours elle était rétablie et avait cessé de prendre ses médicaments.

Après avoir constaté les résultats étonnants que ma femme avait obtenus en utilisant les produits USANA, j’étais impatient de les essayer personnellement. Depuis un an je souffrais d’une dégénérescence de la rétine. Deux ophtalmologues et un neurologue m’avait examiné en vain et des taches flottantes commençaient à sérieusement gêner ma vision. Deux semaines après avoir commencé à utiliser les essentiels USANA et Proflavanol, ma vision est revenue à 20/10 et les taches flottantes ont commencé à disparaître. À l’heure actuelle, j’estime que 70% de ces taches ont disparu et je remarque que mon niveau d’énergie et ma concentration mentale se sont considérablement améliorés. Deux mois plus tard, j’ai été atteint d’une éruption de zona sur la poitrine. Tout d’abord déprimé d’avoir contracté cette infection virale souvent très douloureuse, je me suis aperçu que mon système immunitaire fonctionnait bien puisque la douleur était supportable et que l’éruption était limitée à quelques centimètres carrés.

J’avais observé, au cours de mes vingt-trois années d’exercice de la médecine, que la santé de mes patients s’améliorait parfois lorsqu’ ils prenaient des suppléments nutritionnels, mais jamais de façon aussi remarquable. J’ai alors décidé d’évaluer les suppléments USANA et d’essayer de comprendre pourquoi ces produits nous avaient fait tant de bien. La première chose que j’ai découverte, c’est que USANA avait été fondé par le Dr. Myron Wentz, un immunologue et spécialiste de la culture des cellules. En tant que médecin je suis familier avec plusieurs des tests qu’ il a développés aux Gull Laboratories, notamment le fameux test pour le virus Epstein-Barr. Étant donné que le diagnostic d’une maladie est généralement plus facile à développer que le traitement de cette même maladie, le Dr. Wentz a compris qu’il était important de mettre au point des produits qui renforcent le système immunitaire et permettent au patient d’être moins vulnérable aux infections et aux maladies dégénératives. Le Dr. Wentz a exploité à fond son expertise dans le domaine sophistiqué de la nutrition des cellules pour développer des suppléments nutritionnels sans égaux sur le marché.

Plusieurs raisons m’ont encouragé à recommander les suppléments nutritionnels USANA à mes patients.

1. USANA propose un programme nutritionnel simple à suivre. Il suffit de prendre un comprimé de mégavitamines, un comprimé d’antioxydants et un comprimé de minéraux le matin, puis un comprimé d’antioxydants et deux comprimés de minéraux le soir. Ma seule recommandation supplémentaire est de prendre un ou deux Proflavanol matin et soir. Je crois également que Fibergy et Nutrimeal sont une excellente source de fibre alimentaire et de nutriments. Si vous examinez les produits disponibles sur le marché, vous vous rendrez compte qu il vous faudrait prendre des douzaines de pilules pour obtenir les nutriments offerts par le programme USANA.
2. USANA offre un programme nutritionnel remarquablement équilibré. C’est là ce qui distingue USANA de ses meilleurs concurrents. Beaucoup de nutriments requis par le corps humain sont sans effet si vous prenez une dose incorrecte (et qui peut mieux recommander la dose correcte des nutriments qu’un expert de la nutrition des cellules ?). Grâce à ses recherches minutieuses, le Dr. Wentz a pu découvrir la dose de nutriments idéale pour la santé des cellules. Beaucoup de gens essaient de se composer un programme de nutrition en choisissant les nutriments qui leur semblent importants et, la plupart du temps, ce programme est incomplet ou déséquilibré car ils ne comprennent pas le dosage correct et l’interaction des nutriments.
3. Proflavanol de USANA (proanthocyaniDine) est un « super antioxydant » qui, je crois, est capable de traverser aisément la barrière « sang-cerveau » (ce qui signifie qu’il peut accéder aux fluides et aux tissus qui enveloppent le cerveau et les nerfs). Il est donc raisonnable de déduire que ce produit permet de retarder ou d’éviter les maladies dégénératives comme la maladie de Parkinson, la démence précoce, certains types d’apoplexie, la rétinopathie et la cataracte. L’année dernière, les proanthocyanidines ont reçu beaucoup d’attention dans les revues médicales et les magazines grand public. Il semble que ces antioxydants allègent de nombreux troubles inflammatoires tels que l’arthrite, le rhume des foins et l’asthme. Certains médecins pensent aussi qu’ils réduisent le risque de crise cardiaque, d’apoplexie et de cancer. Proflavanol (l’un des piliers du programme nutritionnel de USANA) est fabriqué à partir d’extrait de pépins de raisin, une excellente source de proanthocyanidines reconnue par le monde médical.
4. Les mégavitamines et les minéraux chélatés équilibrés complètent le programme nutritionnel de USANA. Comme je l’ai mentionné plus tôt, il devient de plus en plus évident qu’un grand nombre de crises cardiaques et d’attaques d’apoplexie sont causées par une carence en magnésium et en acide folique. Par conséquent, il ne serait pas raisonnable de ne prendre que des antioxydants.
5. Les antioxydants USANA contiennent de la bêta carotène, un composé qui se transforme en vitamine A selon le besoin du corps. Les vitamines A pures peuvent en fait être toxiques lorsqu elles sont prises en grande quantité. Chez les femmes enceintes, cet excès peut même causer des malformations du fétus. Il est donc critique de prendre de la bêta carotène plutôt que des vitamines A.
6. Fibergy, source importante de fibres alimentaires, contient un mélange équilibré de fibres solubles et de fibres insolubles. Ce produit apporte à mes patients les fibres alimentaires nécessaires pour traiter la constipation et réduire le risque de diverticulose et de cancer du colon. Ces fibres permettent aussi de réduire le taux de cholestérol du sérum sanguin et, par conséquent, de réduire le risque de crise cardiaque et d’attaque d’apoplexie.

En plus d’un programme d’exercice modéré et d’un régime alimentaire pauvre en matières grasses mais riche en fibres alimentaires, je recommande maintenant le programme nutritionnel USANA à mes patients. Les essentiels USANA, Proflavanol et Fibergy constituent le programme nutritionnel le plus complet du marché. Ces produits offrent une vaste gamme d’antioxydants qui vous permettent de neutraliser les effets délétères des radicaux libres. Finalement, les mégavitamines et les minéraux chélatés sont des suppléments complets et faciles à prendre. Grâce à l’ensemble de ces recommandations, mes patients peuvent :

1. Développer une meilleure défense contre les crises cardiaques et les attaques d’apoplexie.
2. Développer une meilleure défense contre le cancer.
3. Développer un système immunitaire plus robuste.
4. Retarder le vieillissement.
5. Préserver leur acuité visuelle et retarder ou éviter la cataracte et, dans certains cas, la rétinopathie.
6. Réduire le risque de la maladie de Parkinson prématurée et, dans certains cas, la démence précoce.

Les résultats que j’ai observés parmi mes patients depuis que je leur recommande les produits USANA sont absolument remarquables. Une de mes patientes souffrait de fibromyalgie depuis plusieurs années. Très fatiguée et accablée par la douleur, elle avait essayé en vain un grand nombre de médicaments et de calmants. Après trois semaines seulement de nutritionnels USANA, sa condition s’était déjà améliorée de façon incroyable : la douleur et la fatigue avaient énormément diminué. Sa santé continue à s’améliorer et chaque fois que je la vois elle me dit à quel point il est bon de sentir en forme.

Un homme jouissait d’une excellente santé jusqu’à l’année dernière quand il a commencé à développer de sévères troubles cardiaques. Une fois ses problèmes stabilisés, le pauvre homme était complètement épuisé ; il ne souffrait plus mais il était maintenant un invalide. Après avoir pris les produits USANA pendant un mois, ses forces sont revenues de façon remarquable. Il se sent maintenant capable de réparer la toiture de sa maison.

Un autre homme souffrait dallergies sévères qui se manifestaient sous la forme de rhumes des foins et de crises d’asthme qui empiraient chaque année. Il avait dépensé beaucoup d’argent en médicaments et il utilisait deux types d’inhalateurs. Un beau jour, il m’a annoncé qu’il voulait suivre un traitement antiallergique. Cet homme vivant dans un village distant de 150 miles, ce traitement risquait de s’avérer coûteux et peu pratique. Il a alors commencé à utiliser les essentiels USANA et Proflavanol. En l’espace de deux semaines il s’est senti beaucoup mieux et, un peu plus tard, il a arrêté complètement de prendre ses médicaments.

Il y a un an, l’une de mes patiente âgée a dû subir la radiothérapie pour traiter un carcinome squameux. Au terme de ce traitement, la tumeur était éliminée mais ma patiente souffrait d’une faiblesse extrême et un rien l’épuisait complètement. Après six semaines d’essentiels USANA et de Proflavanol, elle se sentait beaucoup mieux et elle avait retrouvé ses forces et son moral.

Un autre cas concerne une dame qui se plaignait d’une lassitude insolite qui l’accablait depuis huit mois. Pendant cette période, elle a également commencé à souffrir d’hypertension. Elle avait été hospitalisée par son docteur mais aucun test n’avait pu identifier la raison de ses symptômes. Cette hospitalisation et les tests subséquents lui avait coûté la bagatelle de 17 000 dollars ! Elle avait mentionné pendant son examen qu’elle utilisait en hiver un poêle à pétrole auxiliaire et qu’elle se sentait un peu mieux lorsqu il n’était pas allumé. J’ai commencé à soupçonner qu’elle avait été exposée à des émanations toxiques et je lui ai recommandé des antioxydants supplémentaires pour combattre les radicaux libres dont son système était imprégné. La pauvre femme a soudain fondue en larmes ; elle avait eu peur que je lui dise que ses maux étaient imaginaires. Elle a commencé à prendre des suppléments USANA et au bout d’un mois elle était rétablie à 100%.

Une autre femme avait entendu parler de l’amélioration de ma vision. Elle souffrait elle-même d’une dégénérescence maculaire qui avait causé la perte de presque toute la vision centrale d’un œil. Après avoir pris les essentiels USANA et Proflavanol pendant un mois, elle s’est aperçue qu’elle pouvait voir de la lumière avec la partie endommagée de son œil. La vision centrale de cet œil est maintenant partiellement rétablie et, quoique floue, cette vision lui permet de distinguer les visages.

Le dernier cas que je veux partager avec vous concerne une femme qui souffrait du diabète depuis plusieurs années, une condition aggravée par la fatigue chronique et la détérioration des fibres nerveuses. Les douleurs permanentes qu’elle éprouvait aux jambes devenaient intolérables lorsqu’elle poursuivait la moindre activité physique. Elle a commencé à prendre les nutritionnels USANA et, après quelques semaines, elle a remarqué que ses forces revenaient et que ses douleurs diminuaient. Elle peut maintenant se promener avec sa famille et poursuivre des activités qu elle avait abandonnées depuis des années. Le plus remarquable c’est que les douleurs atroces qu’elle souffrait aux jambes sont maintenant de l’histoire ancienne.

De nombreux produits et programmes nutritionnels sont disponibles sur le marché. Cependant, en 23 ans d’exercice de la médecine, je n’ai jamais observé parmi mes patients des améliorations comparables à celles apportées par les suppléments USANA. Les quelques expériences que j’ai pu partager avec vous sont loin d’être des cas isolés ; nombreux parmi mes patients sont ceux qui ont vu renaître leur énergie, leur concentration et leur capacité de combattre l’infection, et qui peuvent maintenant passer des nuits reposantes. Même si certains n’ont pas remarqué d’améliorations perceptibles, je crois que le programme nutritionnel complet et équilibré d’USANA les aidera à éviter la détérioration de leur santé. En fin de compte, il est plus facile de conserver la santé que de la regagner lorsqu’on la perdue. Pour un médecin, rien n’est plus navrant que de traiter un patient dont la santé à été complètement détériorée par la maladie. Quant au patient, sa situation émotive et financière est souvent difficile à imaginer. Je considère les suppléments nutritionnels d’USANA comme une sorte de police d’assurance qui m’aide à maintenir ma santé et celle de mes patients.

Les suppléments nutritionnels USANA feront toujours partie de l’alimentation de notre famille. Je suis certain que cette décision a été ou va être prise par beaucoup d’autres familles. Jadis validée uniquement par des témoignages personnels, la valeur des suppléments nutritionnels est maintenant confirmée par des recherches médicales sérieuses. Par ailleurs, USANA a fait avancer considérablement la science de la nutrition cellulaire et a développé des produits qui, j’en suis certain, vont améliorer la santé de ce pays.

Source : Dr. Ray Strand (1998)

Annonces

  • Rejoignez-nous et restez informés !

    Suivre la Responsable de la Publication  :