De nouvelles avancées nous permettent de mieux comprendre le rituximab et ses effets

Médecine

Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis 1997, le rituximab est utilisé pour traiter le lymphome folliculaire (lymphome non-hodgkinien à lymphocytes B) et certaines maladies auto-immunes. Cependant le mécanisme de reconnaissance des protéines CD20 par le rituximab restait inconnu. Des scientifiques de l’Institut pour les Sciences Biologiques de l’Académie des Sciences de Chine (SIBS, CAS) et de l’ Université Médicale Militaire n°2 ont effectué des avancées dans la compréhension du mécanisme d’identification de la protéine CD20 par le rituximab, fournissant une information importante pour l’amélioration des traitements.

http://english.cas.cn/eng2003/news/detailnewsb.asp?InfoNo=26643

Pour cela, les chercheurs ont synthétisé un peptide contenant un épitope (ou déterminant antigénique) du CD20 qui imite les régions extra-cellulaires, et ont analysé la structure cristalline du fragment fab (fragment antigen binding), liaison du rituximab avec le peptide. Dans la région de contact, ils ont déterminé 4 régions complémentaires formant une poche permettant de contenir le peptide. En effectuant des études plus poussés de ces régions en modifiant certains paramètres, ils ont amélioré les capacités de capture du CD20.

Un brevet a notamment été déposé dans le cadre des développements de médicaments à base de rituximab.

Source :« Research sheds light on the interaction between Rituximab and its target » - CAS - 13/07/2007 - http://english.cas.cn/eng2003/news/...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?