Norbert DUFFAUT (1923-1993)

, par  Amessi , popularité : 2%
Norbert DUFFAULT - Tribulations d’un chercheur non reconnu !
DNR (Duffault Norbert Remède)

Norbert Duffaut (1923 - 1993) est un scientifique français, chercheur en chimie organique. Il a principalement travaillé sur les composés organosiliciés.

En 1957, à l’université de Bordeaux, il a synthétisé un composé organosilicié, assimilable par le corps humain, qui était stabilisé avec de l’acide salicylique. Norbert Duffaut soutenait que le silicium est un minéral essentiel au fonctionnement du corps humain et que le corps perd graduellement son silicium au fil des années ; selon lui, nombres de maladies dégénératives accompagnant l’âge seraient causées par une carence grandissante en silicium. Le silicium n’était à l’époque et n’est actuellement reconnu comme un élément essentiel au corps humain. Duffaut soutenait également que le silicium administré sous une forme assimilable augmentait fortement le potentiel de nombreux traitements médicaux conventionnels. Avec l’aide de plusieurs médecins, notamment Jacques Janet ainsi que G. R. Rager, qui a reçu le prix J. Levy-Bricker pour ces expériences, il testera le potentiel de composés qu’il avait synthétisés, appliqué au traitement de différents troubles médicaux.

Durant toute sa carrière, Duffaut n’arrivera jamais à intéresser la communauté biomédicale à ses recherches, il n’obtiendra qu’indifférence. À partir de 1982, il continue ses recherches avec le géologue Loïc le Ribault. Ensemble, ils mettent au point le composé qu’ils appelleront le G4, puisqu’il s’agit du quatrième organosilicié à usage thérapeutique sur lequel a travaillé Duffaut. À partir de 1991, les deux scientifiques testent une molécule de cinquième génération (G5), de la famille des silanétriols, qui est buvable et permettrait de soigner nombre d’affections par elle-même.

Les molécules précédentes s’utilisaient en conjonction avec des traitements conventionnels.

En novembre 1993, Norbert Duffaut est découvert mort dans son lit après s’être suicidé par empoisonnent. Il n’a laissé aucune lettre pour expliquer son geste. Il a seulement laissé quelques mots dans la conclusion du manuscrit qu’il s’apprêtait à publier :

« Et puis, guérir tant de maux avec un seul produit, autrement dit avoir découvert la panacée, semblait impossible à trop de beaux esprits. Pourtant, le D.N.R., seul ou associé à diverses autres substances pour lesquelles il sert de locomotive, soigne et guérit aussi bien les humains que les animaux. Je n’ai pourtant ni rancœur ni esprit de vengeance et je conçois très bien que des savants ne croient pas en ma découverte, mais je m’élève contre le fait qu’ils refusent de l’expérimenter et la condamnent sans l’avoir essayée. »

Norbert Duffaut a également écrit son autobiographie qui est disponible en ligne.

Le médicament Conjonctyl contenait un composé organosilicié (monométhyltrisilanol orthohydroxybenzoate de sodium) dérivé des recherches de Duffaut.

Norbert DUFFAULT - Tribulations d’un chercheur non reconnu !
DNR (Duffault Norbert Remède)