Mercure Dentaire

fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

SA PRESENCE size="2"> 

Le mercure est par importance le 67e
élément constituant l’écorce terrestre ; cette dernière en contient 8,5.10-6 %
jusqu’à une profondeur de 16 km.

Les minéraux les
plus importants sont :

 
le calomel  Hg2Cl2
le cinabre  HgS
la coloradoïte  HgTe
la montroydite  HgO
la tiemannite  HgSe

 

 

 

 

On rencontre également le mercure à l’état
natif (sous forme de métal). Il s’agit du seul métal qui est liquide à la
température ambiante. 

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">

width="36" height="25">

SES REGIONS D’EXPLOITATION<font
face="Verdana" size="2"> 

Les régions d’exploitation les plus
importantes se situent dans des régions qui ont connu antérieurement une
grande activité volcanique, entre autres en Italie, en Espagne, en Russie, en
Chine, aux Etats-Unis d’Amérique, en Allemagne, en Hongrie, en Algérie, au
Mexique, au Pérou, au Brésil et en Slovénie. 

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">

width="36" height="25">

SON NOM size="2"> 

Le nom "kwik" en néerlandais dérive de "quick
silver" qui a été attribué à cet élément à cause de la mobilité du métal
argenté. Le deuxième mot "silver" a disparu ultérieurement (il n’apparaît plus
que dans le mot allemand "Quecksilber"). 

Le nom anglais "mercury" et le nom français
"mercure" dérivent de "Mercurius", le messager des dieux et le dieu du
commerce dans la mythologie romaine ; ce nom a été attribué à cause de la
mobilité du métal.

Le symbole Hg provient du nom latin "hydrargyrum",
ce qui signifie argent liquide. 

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">

width="36" height="25">

SA DECOUVERTE<font
face="Verdana" size="2"> 

Le mercure était déjà connu dans l’Antiquité
et était utilisé comme agent d’extraction dans l’exploitation des métaux
(procédé d’amalgamation). On le rencontre dans les tombeaux égyptiens aux
environs de 1500 avant Jésus-Christ au même titre que le minerai (cinabre) que
l’on utilisait à cette époque comme pigment (vermillon) entre autres dans les
cosmétiques. On utilisait le produit de la sublimation chlorure de
mercure(II)
pour le traitement des inflammations cutanées. 

Le mercure était considéré par les
alchimistes comme étant la clé de la transformation des métaux "normaux" en
or. La mine la plus ancienne a été découverte en Espagne. 

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">

width="36" height="25">

PREPARATIONS D’AUTREFOIS<font
face="Verdana" size="2"> 

On préparait le mercure en chauffant du
cinabre avec des fagots verts. Ceux-ci faisaient office de combustible et de
href="http://www.periodieksysteem.com/glos_fr.cfm?LID=C#condenseur">condenseur.
Le mercure obtenu se retrouvait dans les cendres.

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">
width="36" height="25">

PREPARATIONS MODERNES<font
face="Verdana" size="2"> 

On prépare le mercure

- en href="http://www.periodieksysteem.com/glos_fr.cfm?LID=P#calcination">calcinant le
cinabre avec un courant d’air intense :

HgS + O2 → Hg + SO

- en le chauffant avec de la poudre de fer :

HgS + Fe → Hg + FeS

- en le chauffant avec de la chaux non
éteinte :

4 HgS + 4 CaO → 4 Hg + 3 CaS + CaSO4 

La production mondiale s’élève à environ 2800
tonnes par an dont la moitié est produite en Espagne. 

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">

width="36" height="25">

APPLICATIONS ET COMMENTAIRES

Thermomètre

Thermomètre src="http://www.periodieksysteem.com/images/koortsthermometer.jpg"
align="right" border="0" width="400" height="127">Grâce à sa très basse
tension de vapeur, à son coefficient de dilatation constant et à sa densité
élevée, le mercure est bien approprié comme matière de remplissage pour des
thermomètres. Auparavant, on l’utilisait également fréquemment dans des
baromètres. A cause de la réglementation toujours plus sévère en ce qui
concerne l’utilisation du mercure, cette application ne sera plus autorisée
dans le futur que pour des types déterminés de thermomètres de laboratoire.

 

Eclairage routier, lampe à rayons
ultraviolets


Eclairage routier, lampe à rayons ultraviolets src="http://www.periodieksysteem.com/images/UshioUSH-508SA[1].jpg"
align="left" border="0" height="163" width="222">Eclairage routier src="http://www.periodieksysteem.com/images/autostrade[1].jpg" align="left"
border="0" height="163" width="247">Des tubes à décharges dans du gaz (voir
également 10 - Néon) avec de la vapeur de mercure fournissent de la lumière
avec une fraction relativement élevée de rayonnement ultraviolet. Dans des
lampes basse pression, une grande quantité de lumière ultraviolette est émise
avec une longueur d’onde de 253,7 nm (et en partie de 185 nm). Dans des lampes
haute pression (jusqu’à 200.105 Pa), la quantité de la lumière
visible augmente (diverses longueurs d’ondes). Des lampes de mercure basse
pression sont utilisées dans des appareils offset, en photochimie, en
spectroscopie et dans des lampes à rayons ultraviolets (bancs solaires). On
utilise des lampes au mercure haute pression dans des projecteurs pour
éclairer des terrains et des routes.

Le rayonnement UV est transformé en lumière
blanche par l’application de Mg(PO3)2 <a
target="_top" href="http://www.periodieksysteem.com/glos_fr.cfm?LID=D#dopage">dopé

avec des ions cérium, qui est appliqué sur la lampe.

 

Lampe économique

Spaarlamp src="http://www.periodieksysteem.com/images/energiespaarlampen[1].gif"
align="right" border="0" height="135" width="221">Pour des lampes économiques,
on utilise de petits tubes de décharge dans du gaz avec de la vapeur de
mercure. Ces tubes fournissent une capacité d’éclairage élevée avec une faible
puissance.

 

 

 

Plombage dentaire

Plombage dentaire src="http://www.periodieksysteem.com/images/tandvulling1.jpg" align="left"
border="0" width="250" height="167">Pour les plombages des dents, on utilise
un amalgame qui est constitué par 5 % de mercure et par 50 % d’un alliage
d’argent (environ 60 %), d’étain (environ 28 %), de cuivre (environ 12 %) et
d’une petite quantité de zinc. On ajoute du zinc pour lier l’oxygène qui
pénètre lors du traitement. Les amalgames sont préparés directement avant
l’application et forment alors en quelques minutes une matière plastique bien
malléable. Après environ 2 heures, la matière est suffisamment dure pour
pouvoir mordre et mâcher.

 

Cosmétiques

Cosmétiques src="http://www.periodieksysteem.com/images/eyecosm.jpg" align="right"
border="0" height="162" width="179">A titre d’agent de conservation dans les
cosmétiques (pour les yeux), de liquide pour des verres de contact et de
collyre pour les yeux, on utilise du méthylmercure(II)thiosalicylate de sodium
ou du thiomersalum (maximum 0,007 %) ; cette substance est également utilisée
dans des shampooings, des crèmes (maximum 0,003 %).

L’acétate de phénylmercure(II) et le borate
de phénylmercure(II) sont utilisés comme agents de conservation dans des
gouttes pour les yeux et des liquides pour injection ; la première substance
est également utilisée comme agent contraceptif. 

href="http://www.periodieksysteem.com/elem_fr.cfm?IDE=Hg#Top">

width="36" height="25">

 APPLICATIONS SUPPLEMENTAIRES

Applications sous forme d’une substance
indécomposable (élément) ou sous forme d’alliage :

batterie (pile bouton)

tensiomètre

pompe à diffusion

contacts électriques <font
size="1">(entre autres dans des circuits de sécurité ; le mercure reste liquide
et ne s’oxyde pas)

électrode, entre autres pour la production de
chlore

tube fluorescent

redresseur

manomètre

tube néon

polarographie

 

Applications sous forme d’une substance
décomposable (composé) :

 

détonateur   Hg(ONC)2
électrode calomel Hg2Cl2
pigment  vermillon  HgS
désinfectant sublimate  HgCl2
désinfectant mercurochrome, composé Na-Hg de la dibromofluorescéine C20H7O5Br2.HgOH.Na2
inhibiteur de la formation de mucilage dans la préparation du papier   acétate de phénylmercure(II)
pigment pour la porcelaine    HgCl + Au

 

A cause de la réglementation toujours plus
sévère vis-à-vis de l’utilisation du mercure (dans des systèmes ouverts) et de
composés du mercure, on ne cesse de mettre au point des variantes.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?