MALOCLUSION DENTAIRE

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le tri jumeau est responsable de la sensibilité de la face,de la fonction masticatoire et sécrétoire salivaire. Le nerf facial passe par l’oreille moyenne, il innerve les muscles de l’étrier, produit des glandes lacrymales et est impliqué dans la gustation. Le nerf facial pénètre dans la glande parotide qu’il divise en 2 lobes. Les branches de nerf facial se distribuent au niveau des muscles peauciers du crâne, de la face et du cou. C’est le nerf de l’expression !

Un dysfonctionnement de l’ATM peut provoquer une irritation, une inflammation jusque dans l’oreille. Un bouchon épidermique peut irriter la caisse du tympan. Ce qui fait pression et peut provoquer certains acouphènes, un œdème de la face et même surdité si des soins spécifiques ne sont pas entrepris. Une paralysie faciale peut s’en suivre.
Des zones du rocher renferment une partie du nerf facial qui est responsable de l’équilibre et de l’audition. On comprend pourquoi celui qui souffre de désordres de l’ATM peut ressentir des pertes d’équilibre, une surdité etc...

Le syndrôme G. Sjogren est l’assèchement des glandes et des yeux. Il peut provenir d’une intoxication au mercure des amalgames. Les glandes salivaires fonctionnent comme des émonctoires. Elles rejettent des « poisons ». Un scanner ou une IRM de l’os temporal permettent de préciser la nature des lésions de l’ATM. La plupart du temps, les thérapeutes ne pressentent pas l’origine de toutes ces souffrances. Pourtant, tout a une cause, rien n’arrive par hasard.

Cette petite articulation qu’est l’ ATM a des répercutions sur la valve iléo-cæcaleles ostéopathes le savent bien. Cette valve s’ouvre et se ferme. Elle empêche les déchets de contaminer l’intestin grêle. Ces 2 parties de l’anatomie doivent fonctionner de manière équilibrée. Quand l’ATM ne fonctionne pas normalement, la VIC ne s’ouvre pas bien et une série de symptômes apparaît. Apparemment, ils n’ont aucun lien !

Les glandes salivaires : linguales, parotidiennes et maxillaires secrètent un « suc » la ptyaline. Il commence à digérer les aliments carbonnés : les céréales et les féculents. Les glandes salivaires font office d’émonctoires, suppléant au foie et au reins. Il est possible de retrouver des traces de« mercure » en analysant la salive. Cette salive toxique peut être à l’origine de gingivite ou de détérioration des dents qui peuvent être « sciées » au collet.

Cliquettements des mâchoires, crépitements, douleurs mandibulaires, infections à répétition, névralgies d’Arnold, du tri-jumeau, sont autant de signes qui doivent pousser celui qui en souffre, à consulter un spécialiste. Les personnes souffrant de dysfonction de l’ATM souffrent de maux chroniques, au dos, aux épaules et peuvent même souffrir jusqu’au pieds... Certaines mal occlusions sont de véritables traumatismes crâniens et peuvent entraîner de l’oedème du nerf facial, voire même une paralysie faciale et plus encore...Les lésions peuvent entraîner une diminution du flux salivaire (mon cas) des désordres peuvent s’en suivront à toute la sphère digestive.

Des dents manquantes !

Il arrive que des dents extraites ne soient pas remplacées. L’espace libre est alors comblé, petit à petit, par les dents voisines qui se couchent. La dent antagoniste n’a plus d’appui. La mandibule se déforme, et petit à petit les répercutions se font sentir à distance. L’atlas, l’axis se dévient de leur axe, les os temporaux, occipitaux tentent de s’adapter...non sans dommage...

La liste est longue des désagréments produits par une occlusion défectueuse. S’il soulage momentanément, seul, l’ostéopathe, ne peut pas régler le dysfonctionnement. Le problème devrait être appréhender globalement : avec le couple ostéopathe et dentiste...on pourrait même ajouter le prothésiste. Je n’ai jamais compris comment ces derniers pouvaient travailler sans voir la bouche de leur patient !

Qu’en est-il des plombages dit au « mercure » ?

Il existe 2 sources principales de pollution au mercure :

• 1 les plombages
• 2 la mère

Les mélanges de métaux dans les appareils dentaires peuvent provoquer des courants galvaniques, induisant un léger goût métallique. Le corps de la mère utilise le fœtus comme poubelle pour se débarrasser de ses propres métaux lourds. Ils passent dans le fœtus. Ceci a pour conséquences une croissance diminuée, un plus petit cerveau, un système immunitaire réduit. Les neuros toxiques chimiques et métalliques sont filtrés par le foie et transportés dans l’intestin par la bile. Mais l’intestin les réabsorbe, créant un cycle sans fin, générateurs de maladies chroniques.
Ce cycle peut être rompu par des capteurs de neurotoxiques : 2 algues pour se détoxiquer : Dossier ’aluminium et mercure’ Docteur Thierry Schmitz ’Pratiques de santé’

Page 4 N°42, du 14 janvier 06 :
• la chlorella et
• la Laminaria joponica.

La chlorella, cette algue d’eau douce est capable de nettoyer l’organisme des métaux lourds. La dose recommandée : 3 fois 5 comprimés, par jour, pendant les repas, et pendant plusieurs mois. Le problème du traitement à la Chlorella est que, les personnes fortement intoxiquées par les métaux lourds, peuvent voir leur symptômes significativement augmenter pour une raison simple : lorsqu’on prend de la chlorella en petites quantités, on agite le mercure dans tout le corps. Elle mobilise plus de mercure qu’elle ne peut en évacuer..."

Docteur T. Schmitz conseille alors, de prendre 1 dose de 40 à 50 comprimés sur la journée, mais...avec des conséquences désastreuses sur le système gastro-intestinal. (....) FIN. En conséquence, comme dans ce domaine, rien n’est simple...la consultation d’un thérapeute conscient des dégâts des métaux lourds est à consulter.

Attention au retrait des amalgames conventionnels ! Le dentiste doit être équipé pour la protection de son patient (la digue) et être conscient des risques !

Un nettoyage permanent est devenu nécessaire pour garder la santé, car il se produit une synergie entre les divers poisons absorbés de toutes parts. L’efficacité de la chlorella est très améliorée par l’adjonction de l’ail des ours, qui est encore améliorée par la coriandre. Il est important de réparer le système nerveux par une consommation d’acides gras.

Le cerveau est composé de 60 % de lipides et d’acides gras. C’est un organe graisseux. Les neurones sont protégés par de la myéline. Le mercure est soluble dans les lipides, le cerveau est donc un lieu de prédilection. Il n’y a pas de bon fonctionnement du cerveau sans consommation de corps gras. Dans le traitement des maladies dégénératives, hyper activité, dépression… les huiles sont l’éléments le + important. Consommer plusieurs cuillères d’huile « première pression à froid » par jour dans les aliments. Les huiles d’olives, de lin, de noix de qualité biologique conviennent très bien. Les amidons, les sucres, l’aspartam, les glutamates, les pesticides, et le gluten sont des éléments qui doivent être mis à l’écart en cas d’intoxication aux métaux lourds.

Le corps répartit les toxiques en plusieurs endroits : Le nerf olfactif conduit le mercure dans le système limbique qui contrôle les émotions. Les membranes de la bouche, les muqueuses et les nerfs conduisent le mercure à la moelle épinière en 24 H. La barrière entre le sang et le cerveau est endommagée. C’est alors que les toxines qui n’avaient pas accès au cerveau avant, peuvent franchir cette barrière. Pour se détoxiquer, il sera bon de se faire suivre par un bon spécialiste.

« Une bille de mercure laissée à l’air libre s’évapore en quelques jours à quelques semaines selon la grosseur. Les vapeurs de mercure qui se dégagent des amalgames sont nocives. En 7 ans la moitié du mercure d’un amalgame s’évaporent dont 80% va se loger dans le système nerveux. Une obturation pèse 500 à 1000 mg, et il y a souvent 500 mg de mercure stocké. L’amalgame contient 50 % de mercure, 15 à 30 % d’argent, 3 à 30 % de cuivre et environ 10 % d’étain et 1 % de zinc. Ceci peut varier en fonctions des entreprises qui les fabrique »

Sources : revue « soignez-vous » Michel Dogma. Maintenant « Pratique de santé » B.P. 18, 29 Bis Rue Barbusse, 75226 Paris Cedex 05. Conseiller de rédaction : Docteur J.P. Willem

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?