Les dangers du Wi-Fi sur la santé évalués par l’Afsset

Version imprimable de cet article Version imprimable

(Paris - Relaxnews) - A la demande du ministère de la Santé, l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) est chargée de réaliser une synthèse des connaissances actuelles dans le domaine des champs électromagnétiques de radiofréquence, comme le Wi-Fi et la TMP (téléphonie mobile personnelle). L’évaluation devrait débuter en début d’année prochaine

(Paris - Relaxnews) - A la demande du ministère de la Santé, l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) est chargée de réaliser une synthèse des connaissances actuelles dans le domaine des champs électromagnétiques de radiofréquence, comme le Wi-Fi et la TMP (téléphonie mobile personnelle). L’évaluation devrait débuter en début d’année prochaine.

Les effets à long terme de ces technologies inquiètent beaucoup les scientifiques et plusieurs associations militent depuis longtemps pour une évaluation des risques. Au mois de juillet, les associations Agir pour l’Environnement et Priartém ont demandé dans un communiqué commun à ce que les programmes d’implantation en masse du Wi-Fi, en particulier dans les écoles, soient immédiatement arrêtés. Elles parlaient d’« une accumulation de résultats de recherches qui viennent confirmer l’hypothèse du risque », et « d’un déficit d’information fiable sur ces questions ».

Autre organisme inquiet, le Criirem (Centre de recherche et d’Informations Indépendantes sur les Rayonnements électromagnétiques) a également rendu publiques ses inquiétudes quant à la banalisation de l’usage de la technologie Wi-Fi, et à la généralisation du « tout sans fil », notamment à domicile. Qualifiant cette tendance de « scandaleuse », le Criirem s’était insurgé contre l’« accélération de la pollution magnétique ».

Enfin, vendredi 31 août était publié un rapport réalisé par des scientifiques américains basés à l’Université d’Albany, dans l’Etat de New York. Celui-ci a révélé « de graves risques en matière de santé publique liés à l’exposition aux champs électromagnétiques, des lignes électriques aux téléphones mobiles ». Selon ces travaux parrainés par le BioInitiative working group, un groupe de travail regroupant des scientifiques internationaux, les ondes électromagnétiques, auxquelles la population est de plus en plus exposée au quotidien du fait du développement du « tout sans fil », entrainent des maladies aussi graves que la leucémie infantile et différents types de cancers, mais aussi des troubles du sommeil, des céphalées et des pertes de mémoire.

La généralisation du Wi-Fi, l’hyperprésence des téléphones portables, et les fils électriques disposés un peu partout sont les principaux responsables de ces expositions quotidiennes, toujours selon le rapport. Prenant l’exemple du téléphone portable, le Dr. Lennart Hardell, membre du groupe, expliquait : « les preuves des risques liés au téléphone sans fil ou mobile sont très convaincantes si on considère les personnes qui les ont utilisés durant plus de dix ans, et quand ils sont utilisés toujours du même côté ». Les tumeurs au cerveau mettant quinze à vingt ans à se développer, cela signifie, selon lui, que « nous ne connaitrons tous les risques qu’à long terme ».

Source :CommentCaMarche.bot

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?