Le vaccin anti-hépatite B jugé coupable

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le vaccin anti-hépatite B jugé coupable

« Un rapport explosif, la sécurité négligée, les risques minimisés », écrit François Vignolles dans Le Parisien du 15 juin 2004, en parlant du rapport d’expertise qui vient d’être remis à la juge Mme Bertella-Geffroy, qui instruit les plaintes de six familles de victimes décédées après vaccination hépatite B. Dans ce rapport, le Dr Girard enfonce le clou. Il reprend et développe les éléments qu’il avait mis en évidence dans un pré-rapport en octobre 2002 qui accusait les autorités sanitaires de désinformation et de dissimulation .

Son expertise arrive au moment où une décision de la Cour de cassation vient de confirmer que le vaccin anti-hépatite B est bien responsable de la sclérose en plaques d’Armelle Jeanpert, présidente du Revahb, l’association des victimes du vaccin anti-hépatite B. La Cour a rejeté en mai un pourvoi de son employeur qui contestait que sa sclérose en plaques soit considérée comme un accident du travail. Une décision définitive.

Myofasciite : le double langage de l’Afssaps

« Une nouvelle fois, on se moque de nous » : Patricia Baslé, présidente de E3M, l’association des malades de myofasciite à macrophages ne décolère pas contre l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Déjà le mois dernier, elle nous disait sa consternation . L’Agence vient de publier le compte-rendu des débats à la fin desquels son conseil scientifique avait adopté les conclusions critiquées par E3M et les spécialistes de cette maladie. « Ils manipulent les chiffres », dénonce Patricia Baslé. Certes, ce compte-rendu recommande la poursuite des recherches concernant les symptômes dont souffrent les malades et précise qu’il n’est pas possible d’exclure définitivement la responsabilité des vaccins. Mais c’est pour mieux réfuter deux points importants.

En premier lieu, l’importance des symptômes de fatigue chez les malades. Le conseil scientifique parlait il y a un mois de faiblesse statistique dans la mise en évidence de ces symptômes. Faux, écrivions-nous le mois dernier : il est écrit dans l’étude que ces symptômes sont statistiquement significatifs. Le nouveau document de l’Affsaps réussit le tour de force de reconnaître ce caractère « significatif », puis de dire le contraire après avoir, dans un jargon incroyable, parlé de « modestie de niveau significatif » (!) et assuré que ce caractère significatif n’apparaîtrait pas si l’étude avait été conduite autrement. « Autant dire qu’elle a été mal faite et, si c’est le cas, il est inadmissible de décider qu’on ne fera plus d’étude épidémiologique, alors qu’il faudrait la recommencer sur de meilleures bases », tempête Patricia Baslé. Le conseil scientifique de l’Afssaps juge par ailleurs que le remplacement éventuel de l’aluminium des vaccins n’est pas envisageable à court terme faute de preuve de l’innocuité et de l’efficacité d’un autre adjuvant. Faux, écrivions-nous le mois dernier : la France a vendu pendant vingt ans des vaccins à base de phosphate de calcium et de nombreuses études montrent que ces derniers étaient tout aussi efficaces, tandis que le phosphate de calcium n’a pas la toxicité de l’aluminium.

Cinq sur treize des membres du conseil scientifique présents lors des délibérations concernant l’étude sur la myofasciite ainsi que trois des personnalités invitées à titre consultatif à cette réunion, ont des liens d’intérêt avec l’un ou l’autre des fabricants de vaccins anti-hépatite B. Est-ce un hasard si leurs conclusions arrangent ces derniers ?

À cause de la décision de l’Affsaps, l’Assistance publique vient de faire savoir à une de ses employées qui avait été reconnue en accident du travail à cause de sa myofasciite, que sa maladie n’était plus reconnue comme conséquence de la vaccination et elle va donc perdre une partie de ses indemnités.

« Pendant ce temps là, la santé des victimes de myofasciite se dégrade, deux de nos adhérents sont décédés ces dernières semaines », explique Patricia Baslé. Combien de morts faudra-t-il avant de renoncer à l’aluminium ?

R. P.
http://www.medecines-douces.com/
impatient/313juillet04/
vaccin_anti-hepatite-b.htm

Documents joints

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?