Le docteur Dukan a été radié à sa demande de l’Ordre des médecins

, par  Amessi , popularité : 1%

On en parle beaucoup, de ce régime qui fait maigrir à tous les coups. On médiatise sa vedette, le docteur Dukan. Et voilà-t’y pas que l’Ordre des Médedcins se rapelle qu’il existe, et qu’il a une mission à remplir.
Il était temps !

Le Docteur Pierre Dukan, connu auprès du grand public pour ses régimes plus ou moins controversés, fait actuellement l’objet de deux plaintes. L’une émane du Conseil départemental de l’Ordre des médecins de Paris, et l’autre provient du Conseil national de l’Ordre des médecins. Les plaignants reprochent à l’intéressé de commettre des impairs à l’égard du code de déontologie médicale.

 Le Docteur Dukan bientôt au pain sec et à l’eau ?

On en parle beaucoup, de ce régime qui fait maigrir à tous les coups. On médiatise sa vedette, le docteur Dukan. Et voilà-t’y pas que l’Ordre des Médedcins se rapelle qu’il existe, et qu’il a une mission à remplir.
Il était temps !

Le Docteur Pierre Dukan, connu auprès du grand public pour ses régimes plus ou moins controversés, fait actuellement l’objet de deux plaintes. L’une émane du Conseil départemental de l’Ordre des médecins de Paris, et l’autre provient du Conseil national de l’Ordre des médecins. Les plaignants reprochent à l’intéressé de commettre des impairs à l’égard du code de déontologie médicale.

 Le Docteur Dukan va-t-il devoir subir un « régime financier » pour pouvoir continuer à faire sortir de son chapeau ses recettes « miracle » pour maigrir ?

Il n’est plus besoin de présenter cet homme dont les livres se sont vendus à quatre millions d’exemplaires, et qui s’est fendu en janvier dernier d’une « Lettre ouverte au futur président de la République » appelant à l’instauration d’une option minceur au baccalauréat, une proposition jugée comme dangereuse par de nombreux spécialistes. La « méthode Dukan » est par ailleurs devenue un véritable business qui se décline en livres, DVD et produits dérivés de toutes sortes sur les quatre continents.

Pour l’Ordre des médecins, c’en est trop. L’Ordre reproche au septuagénaire, actuellement en tournée aux Etats-Unis pour la sortie de son livre de recettes « Dukan Diet Cookbook », de s’écarter du code de déontologie médicale du fait de son manque de prudence dans ses propos, pour sa propension à vouloir faire de sa promotion personnelle sa priorité et pour sa vision assez particulière du métier de médecin, qu’il confondrait largement avec celui de commerçant. Selon l’Ordre Départemental de Paris, Dukan manque de respect à l’égard de la profession :

« Rappelons qu’un médecin doit faire attention aux répercussions de ses propos auprès du public, et qu’il doit éviter les attitudes publicitaires en faveur de sa personne ou des organismes où il exerce ».

Et selon le Conseil National de l’Ordre des Médecins, Dukan est désormais synonyme de business : « Il va de soit que la médecins ne doit pas être pratiquée comme un commerce ».

Pour les détracteurs du médecin, cette orientation arrive à point nommé. On peut ainsi voir fleurir des messages sur Twitter se félicitant que « l’Ordre se réveille ». La décision doit être rendue prochainement. De manière générale, les sanctions ordinales vont du blâme à la radiation.

 [1]

Le docteur Dukan a été radié à sa demande de l’Ordre des médecins

Inscrit comme retraité en automne dernier, le célèbre nutritionniste a été radié, à sa demande, le 19 avril. Les poursuites disciplinaires, engagées contre lui, sont toutefois maintenues.

Le docteur Pierre Dukan n’est plus inscrit à l’Ordre des médecins : le célèbre nutritionniste a décidé de se radier de lui-même il y a environ un mois, le 19 avril. « Je pense qu’il a pris cette décision quand il a vu que cela “bardait” pour lui au niveau des instances ordinales », indique le docteur Irène Kahn-Bensaude, présidente du conseil départemental de Paris.

« Il a dû penser que cette radiation mettrait un terme aux actions disciplinaires engagées contre lui. Mais ces procédures vont se poursuivre car elles portent sur des faits qui ont eu lieu alors qu’il figurait toujours sur nos listes, comme retraité », précise cette responsable. Le docteur Dukan pourra toutefois continuer à utiliser son titre de médecin dans ses communications publiques. « C’est un diplôme d’État, et on le garde à vie », souligne-t-elle.

 une option « poids d’équilibre » au baccalauréat

En mars, deux procédures avaient été engagées. Le conseil départemental avait d’abord poursuivi le docteur Dukan après qu’il eut proposé d’instaurer une option « poids d’équilibre » au baccalauréat. L’idée, largement critiquée, était de permettre aux élèves de gagner des points s’ils n’avaient pas grossi au cours de leurs deux dernières années au lycée.

« Nous avons estimé qu’il n’avait pas respecté l’article 13 du code de déontologie qui stipule qu’un médecin doit faire preuve de prudence dans ses propos publics », commente le docteur Kahn-Bensaude. De son côté, agacé par les actions de promotion du docteur Dukan, le conseil national avait engagé une procédure sur la base de l’article 19 selon lequel la médecine ne doit pas être exercée comme un commerce.

 Le docteur veut préserver son image

« Ces deux actions ont été engagées alors que je n’étais plus inscrit à l’Ordre », affirme le docteur Dukan. « Je me suis mis à la retraite en 2008, tout en continuant à avoir une activité de consultation réduite et en refusant tout nouveau patient. Je ne voulais pas être accusé d’utiliser ma notoriété au profit de mon cabinet », poursuit le nutritionniste, en assurant qu’il s’est « définitivement radié » de l’Ordre en novembre dernier.

Au conseil de Paris, on livre une version différente. « Le docteur Dukan s’est déclaré en retraite en janvier 2007, tout en précisant qu’il souhaitait garder une activité libérale. Le 30 octobre 2011, il s’est déclaré comme retraité n’exerçant plus, sauf pour lui et ses proches.

Ce n’est que le 19 avril dernier qu’il a été radié du tableau à sa demande », précise-t-on à l’Ordre, où l’on interprète cette récente radiation par la volonté du docteur Dukan de préserver son image de marque en évitant un blâme ou un avertissement.

 « Mais radié ou pas, les procédures disciplinaires iront à leur terme », prévient le docteur Kahn-Bensaude.

PIERRE BIENVAULT
http://www.la-croix.com/

JPEG

[1source : http://www.carevox.fr/nutrition-regimes/article/le-docteu...

Annonces

  • Rejoignez-nous et restez informés !

    Suivre la Responsable de la Publication  :