Le bras de la justice mexicaine s’arme d’une puce

Version imprimable de cet article Version imprimable

mardi 13 juillet 2004, 9h46

Le bras de la justice mexicaine s’arme d’une puce

MEXICO (Reuters) - Le procureur général du Mexique a annoncé s’être
fait insérer une puce dans un bras qui lui permettra d’accéder à une
nouvelle base de données sur les criminels et d’être localisé en cas
d’enlèvement.

Rafael Macedo a précisé que nombre de ses collaborateurs avaient fait
de même pour disposer d’un accès sécurisé à une base nationale de
données destinée aux enquêteurs criminels.

"Il s’agit d’un domaine très sensible, nous devons y avoir accès via
un processeur, de surcroît inamovible", a déclaré lundi à la presse
Macedo, tout en avouant que la puce lui faisait « un peu » mal.

Ces microprocesseurs permettront à leurs porteurs d’être localisés
n’importe où dans le pays, en cas d’agression ou d’enlèvement, a-t-il
déclaré.

Entre 1992, et 2002, 15.000 enlèvements ont été comptabilisés au
Mexique.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?