La médecine quantique

Version imprimable de cet article Version imprimable

La médecine quantique est la construction d’un pont entre les débuts de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et les conceptions de la physique moderne quantique.

La médecine
quantique

La médecine
quantique est la construction d’un pont entre les d<span
class="normaltxt11">ébuts de la médecine
traditionnelle chinoise (MTC) et les conceptions de la physique moderne
quantique.

À peine aujourd’hui, plus de cent ans après
la decouverte de la quantité, agissant
à travers Max Planck, les connaissances de la physique quantique
commencent à influencer bien aussi la médecine, et notamment ces quanta
agissant sur le métabolisme dirigent la matière, et les processus
biologiques dans le corps peuvent être définis de base au moyen de ces
quanta agissant sur le métabolisme. Cela a sans doute des conséquences
importantes pour le traitement.

Une nouvelle notion dans la science et les
recherches est la denommée médecine quantique. Elle apparaît à la fin
des années 80 et a son début dans la Russie d’aujourd’hui. La médecine
quantique part de la conception que chaque maladie longtemps avant
d’être diagnostiquée avec les méthodes traditionnelles, se fonde sur
l’infraction du niveau informatique et des courants énergétiques dans le
corps humain dans les dénommés méridiens énergiques.

Les cellules du corps sont constituées d’un
noyau atomique et d’électrons et on dirait qu’elles forment une centrale
électrique dont le système bioélectrique circulaire ne dépend pas du
système nerveux central. Si ce système est troublé, des changements
morbides s’effectuent dans la cellule et par consequent une maladie ou
une détériorisation durable de l’organe ou des organes concernés.
Si le potentiel énergique de la cellule se reconstitue, “la centrale
électrique Homme” est de nouveau en équilibre. La maladie et la douleur
disparaissent.

La physique du champs quantique montre
que notre cosmos et l’homme sont constitués à un grand point de quanta
agissant sur le métabolisme. Ces derniers sont SUPERIEURS à la matière
et à cause de cela ils s’adaptent MIEUX à une thérapie de

substances matérielles.

La médecine chinoise comme exemple de thérapie
quantique

Ainsi nous avons besoin de nouveaux débuts
dans la médecine, d’un système qui redéfinisse les causes de la maladie.
La médecine quantique unit les plus modernes débuts économiques avec des
systèmes naturels millénaires de traitement. Elle est un ensemble de
science, moyens et méthodes dont la base est l’emploi d’irradiationséelectromagnétiques,
processus quantiques et qualités de l’onde et l’information de la
matière vivante.
En un mot : À l’aide de l’irradiation électromagnétique correcte l’homme
est de nouveau sain par la voie naturelle.
Le principe de la maladie n’est pas nouveau, par contre, il est ancien.
La médecine quantique a pour base la médecine chinoise traditionnelle.
La, avant 6000 années encore, la maladie était interprêtée comme
présence d’une fausse information. Cela s’exprime par le déséquilibre de
l’énergie, de Qi. Les médecins chinois avaient pour but de faire couler
les énergies bloquées et irregulières et de les harmoniser. La méthode
la plus connue à L’Occident, bien sur pas l’unique, est l’acupuncture.
La médecine chinoise divise le corps humain en trois systèmes :


1. niveau informatique

2. niveau énergetique

3. niveau sommatique

Avant de tomber malade à niveau physique
(somatique), l’homme tombe malade d’abord aux deux autres niveaux. Cela
valait donc la peine de se concentrer sur les niveaux énergétiques
respectivement informatiques, pour que le corps humain reste sain. La
mission des médecins chinois disait : Fais que le Qi d’un homme soit en
équilibre. Les médecins de l’Ancienne Chine étaient payés pour que les
gens ne tombent pas malades physiquement. Toutes leurs connaissances et
attention étaient centrées sur la diagnose et la thérapie du courant
énergétique dans le corps. Si un homme tombait malade, le médecin
échouait car il n’avait pas pu accomplir sa tâche principale.

 L’Homme comme module :

height="231">

Cause des maladies

Alors : la tâche principale de la médecine
chinoise était de diagnostiquer l’énergie de la vie dans le corps et par
des thérapies convenables de la rendre dans le courant et l’équilibre.

La médecine quantique y voit aussi sa tâche : Chaque fonction saine et
normale du corps suppose la présence d’énergie suffisante et
d’information correcte. La maladie est interprêtée comme la pénétration
d’un fort facteur d’une espèce étrangère dans la structure informatique
et énergétique du corps. Chargements comme appareils électriques,
portables, lignes electriques interurbaines font partie des facteurs qui
troublent “le ménage énergique”. Dans ces chargements durables, nés de
l’irradiation, la médecine quantique voit la vraie cause des maladies.

Création de l’Association de la médecine
quantique

L’Association de la m<span
class="normaltxt Stil1">é
decine quantique est cr<span
class="normaltxt Stil1">ée à Moscou lors du d<span
class="normaltxt Stil1">ésarmement mutuel de l’Orient et
l’Occident. Gorbatchev, les Etats-Unis et l’OTAN ont sign<span
class="normaltxt Stil1">é des contrats- START. Dans l’Institut de
recherche de l’énergie à Moscou qui
s’occupait de la technique civile et stratégique
des vols cosmiques, beaucoup de scientifiques hautement qualifi<span
class="normaltxt Stil1">és étaient
menacés du chomage. Ils se sont
rassemblés et se sont assign<span
class="normaltxt Stil1">é le but de concentrer leur
énergie et leurs recherches sur le
traitement des maladies des gens et le maintien de leur bonne sant<span
class="normaltxt Stil1">é. L’entreprise cr<span
class="normaltxt Stil1">éée alors existe aujourd’hui comme firme
sous le nom MILTA-PKP GIT AG.

 

rel="stylesheet">
Meri med © 2005

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?