La découverte du virus Ebola chez les porcs suscite l’inquiétude

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les scientifiques ont découvert une nouvelle souche du virus Ebola pour la première fois chez les porcs. L’on craint que ce virus ne mute et constitue une nouvelle menace pour les hommes.

Il vrai que la souche du virus Ebola découverte l’année dernière chez les porcs domestiques aux Philippines n’est associée à aucune maladie touchant les être humains, mais son apparition dans la chaîne alimentaire humaine constitue un motif d’inquiétude.

L’étude publiée sous forme d’article dans le numéro de la revue Science paru le 10 juillet, est le fruit d’un effort conjoint des chercheurs de l’US Department of Agriculture au Plum Island Animal Disease Center, à New York, de l’US Centers for Disease Control and Prevention à Atlanta et du ministère de l’agriculture des Philippines.

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Reproduction autorisée pour les bloggers à condition de CITER CLAIREMENT SpreadTheTruth.fr

Le virus Ebola Reston a été découvert chez les porcs élevés dans des fermes près de Manille aux Philippines lorsqu’en mai 2008, les fermiers ont signalé que leur cheptel enregistrait un taux élevé de cas de maladie et de décès. Leurs animaux souffraient d’une grave épidémie inhabituelle le syndrome dysgénésique et respiratoire du porc.

Bien que le virus Ebola Reston (REBOV) appartienne à la famille des filovirus qui attaquent d’ordinaire les primates et qui, jusqu’ici, n’a pas causé de maladies à l’homme, l’inquiétude des chercheurs est justifiée par le fait que les porcs peuvent constituer un moyen pour le virus de muter pour devenir quelque chose de plus menaçant pour l’homme.

Les virus Ebola et Marburg font partie de la famille des filovirus, qui provoquent la fièvre hémorragique, caractérisée par le saignement, le vomissement et la diarrhée ainsi qu’un taux de mortalité de 90%.

S’agissant des origines du virus, les chercheurs ont affirmé que le REBOV serait apparu pour la première fois chez un autre hôte, jusqu’ici non identifié ; et la piste des chauves-souris frugivores est considérée comme une possibilité.

Les chercheurs ont affirmé que “l’infection des porcs domestiques par le REBOV suscite des inquiétudes, car ce virus pourrait faire apparaître une nouvelle maladie pour l’homme et un éventail plus large d’animaux.

« Le fait que ce virus passe par le porc suscite des inquiétudes, car le REBOV peut muter et modifier sa pathogénicité. »

Les chercheurs de l’US Centers for Disease Control and Prevention insistent pour dire que le virus ne présente aucun risqué pour le moment.

Reston n’a causé jusqu’ici aucune fièvre hémorragique mortelle chez les hommes. Mais, même si les fermiers n’ont pas présenté de symptômes lorsque les chercheurs ont examiné certains fermiers éleveurs de porcs, ils ont découvert des anticorps contre le Reston dans leur sang, ce qui indique que le virus a été transmis à l’homme par le porc.

Cette conclusion a donné lieu à des inquiétudes sur le fait que des troupeaux de porcs pourraient favoriser la mutation du virus dans une forme capable de provoquer la maladie chez l’homme, d’autant plus que les porcs constituent un milieu idéal pour la mutation des virus. Si un tel événement se produit, alors les porcs seraient peut-être porteurs d’autres souches susceptibles de nuire à l’homme.

Le porc fait partie de la chaîne alimentaire de l’homme et il existe de nombreux contacts entre l’homme et les cheptels porcins et les hommes. Cette situation constitue le plus grand motif d’inquiétude, selon les chercheurs.

Le Chercheur Dr Michael McIntosh a déclaré « nous savons que cette famille de virus provoque des maladies mortelles chez l’homme. »

“Même s’il n’existe pas en ce moment des signes montrant que le REBOV ne provoquent pas de maladies chez l’homme, il semble bien qu’il peut infecter l’homme et se transmettre du porc aux humains.

« La conséquence d’une telle infection sur un sujet immunodéficitaire, homme ou porc, constitue également un facteur d’inquiétude »

L’Organisation Mondiale de la Santé a affirmé que la consommation de la viande du porc ne présente aucun risque pourvu que sa cuisson soit faite dans conditions adéquates.

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?