LES LIMITES du VIVANT Vaste sujet qui se mord la queue :Meta-Physique – Physique – Electromagnétisme

, par  Jean de Combredet , popularité : 2%

La META-PHYSIQUE :

Il semblerait que sur cette Terre, la constitution organique du vivant, lui permette d’atteindre entre 120 & 170 ans.

Mais cette capacité doit être revue à la baisse, à cause de notre violation de toutes les lois naturelles, dont la pollution maximale de l’air et de l’eau, le desséchement de la planète et de nos corps par des produits de plus en plus artificiels, tandis que les dogmes religieux & universitaires ont volontairement restreints nos champs de conscience.

Nous n’en finirions pas de démonter ces usurpations et les peurs destructrices qu’elles génèrent,raccourcissant donc la vie.Nous parlons de la vie naturelle & pas de zombies constitués de façon artificielle qui peuvent bien vivre éternellement ici-bas en renouvelant leurs artifices : cela n’a aucune valeur ou consistance par rapport à la vie naturelle .On peut être un sous-être & vivre en puissant rocher animé pourvu & se croyant supra . Nous ne parlons pas seulement des rites Vaudou à base de tetrodotoxine tirée des poissons, avant de relancer le cœur par la mandragore et la belladone, mais de la gestion de la planète.

La question se pose donc de savoir si une vie humaine limitée à 150 ans est due aux climats anormaux de cette planète ,liée au basculement de son axe ,ou aux champs galactiques en lesquels nous évoluons ,voire aux deux.

Il est en effet important de réaliser que notre constitution massive, avec des organes lourds, nécessitant une combustion d’aliments planétaires nous éloigne peu du bétail & limite en soi notre temps de vie, par la déperdition d’azote, liée au passage des bases aux acides dans le processus d’oxydo-reduction, le psychosomatique y jouant un rôle.

Plus une constitution est massive en dedans et en dehors ,plus elle dégénère avec le temps .La constitution même de cette planète & le fait que nous ayons besoin de nous alimenter de ses constituants assez dense confirment notre état.

Pourrions nous passer de l’optima de 150 ans à 300 ans & cela est il souhaitable ? Il est bien évident que tant que les représentants des 2 Babylone, dont Rome seront en place, cela ne sera pas souhaitable .Quant à leur constitution de zombies « immortels « renouvelables, ce n’est jamais qu’une sous-dimension

L’autre question meta-physique se situe à un plan galactique, quant à l’origine de la fabrication de l’humain sur une planète en quarantaine .Nous laisserons donc toutes ces questions en suspend, laissant aux naïfs du darwinisme, leur triste consolation, pour passer au plan PHYSIQUE.

LES LIMITES du VIVANT

Vaste sujet qui se mord la queue :Meta-Physique – Physique – Electromagnétisme.

Dernière question meta-physique subsidiaire :

le passage de la vie manifestée à la mort, est il une transition nécessaire ? Il semble sauter aux yeux que nos constitutions sont trop denses, pour permettre des allers-retours conscients entre les deux, puisqu’un corps abandonné pourrit…malgré quelques rarissîmes exceptions. Il apparaît donc déjà qu’un corps plus éthéré voire plasmatique serait plus adapté. Il ne faut donc surtout pas se focaliser sur la densité du corps terrien actuel en référant.

Il est donc bien évident que la transition est nécessaire ,du moment qu’une conscience habite un corps .Quelle forme prend elle ? Nous renvoyons à tous les ouvrages et prises de conscience personnelles d’autant que cela est aussi individuel.

Toutefois l’intégration du manifesté, dans la conscience universelle qui englobe le passé, le présent et l’avenir hors de l’espace –temps dans l’espace-temps IMPLIQUE que plus un être est conscient, plus il a besoin de se situer alternativement de part & d’autre du voile. Dans certaines civilisations galactiques plus éthériques que la nôtre ,il est possible d’atteindre des centaines de milliers de nos années ,avant d’abandonner son véhicule .La question de la vie éternelle ici-bas est donc de peu de bon sens ,que l’humain concerné se réincarne ,mute ou non..

Ce qui nous amène à la LIMITE du VIVANT dans le contexte actuel donc physique, avec certes une variable meta-physique annexe mais non secondaire.

LA PHYSIQUELE PHYSIQUE – L’ELECTROMAGNETISME :

Nous restons donc dans le contexte des recherches publiées & non de l’autre réalité – la vraie – non mise à la disposition du public.Le lecteur ajoutera donc à ce bilan officiel, les aspects psychosomatiques, les aspects galactiques témoignant que nous avons de nombreux visiteurs soit discrets soit prenant nos apparences & les aspects liés aux énergies nouvelles et quantiques, ces derniers permettant soit de rallonger un peu la vie .. ; soit de « mourir debout » .Pour notre part, nous pensons que la mort –pouvant être vécue en transition pour une minorité avertie – ici-bas est nécessaire, tant que nous n’avons pas atteint un niveau de manifestation plus éthéré, quitte à prendre un corps physique plus dense dans le temps d’un éventuel séjour ici-bas : certains de nos visiteurs le font, d’autres non.

Dans l’état actuel de conscience de l’homme de la rue ou de chercheurs universitaires autorisés à publier ,il apparaît cependant ,que l’instant toujours inconnu ,de la mort,peut être suspendu quand il se présente .La vie physique se définit par la respiration, la circulation sanguine et le fonctionnement cérébral.Pour la clinique un arrêt cardiaque de 3 minutes amène une dégénérescence irréversible .Les machines actuelles permettent d’arrêter un temps ce processus ,jusqu’à ce que l’électroencéphalogramme devienne plat & non réactif ,avec une circulation sanguine nulle.Aprés un état végétatif de 3 mois pour cause non traumatique ou de 12 pour cause traumatique , l’individu peut-être considéré dans 2 cas sur 3,non récupérable.

L’Imagerie par tenseur de diffusion permet de voir le déplacement des molécules d’eau dans les neurones :si elles vont dans le même sens les neurones ne sont pas détruits.La spectroscopie par résonance magnétique repère des molécules spécifiques tel le N-acetyl-aspartate .On peut aussi faire écouter par des électrodes des mots inasssociables –associés afin de scruter les réactions du cortex.

Les NEAR DEATH EXPERIENCE (NDE) après la mort provisoire sont bien sûr contestée par le monde officiel.Il déclare que pour « se voir d’en haut » il suffit d’un choc électrique ou d’un manque d’oxygène : le patient n’arriverait plus à se situer dans l’espace interne-externe à lui-même .Il y a sans doute du vrai, mais ceux qui naissent naturellement avec des capacités de dédoublement astral géré feront la part des choses.

Pour le cas du « tunnel de lumière « le monde officiel prétend que la rétine se mettrait à avoir ses neurones fixant sur un point lumineux sur fond sombre .L’activité de plus en plus intense du reste du cortex visuel générerait d’autres points lumineux en périphérie ,donnant l’impression d’avancer vers le bout du tunnel.Ce phénomène pourrait aussi être suscité par certaines drogues .Là encore ,tout en accréditant cette possible version en certains cas ,il est impossible de la créditer en tous..

La LIMITE du VIVANT est ainsi déterminée dans une logique cellulaire inscrite dés la naissance au même titre qu’une forme de destin.Tel nous le disions le paragraphe « meta-physique «  : sous nos formes de densité, toute vie n’est que voyage vers une transition…ce qui est logique puisque venant de l’invisible nous y retournons. Vouloir être IMMORTEL dans ce manifesté est donc tout simplement illogique.

La mort cellulaire est en effet génétiquement programmée ( apoptose) :Découpage de l’ADN,neutralisation des enzymes tel W FLEMMING le constata dés 1885 avant que ce soit crédité en 2002 au prétexte du Nobel Sydney BRENNER & de ses pairs ,leur confirmation étant acceptée par l’Impérium.

Toutefois cette mort cellulaire, fait elle-même partie du phénomène régénératif de la cellule : c’est ainsi que se forme le fœtus.

Au fur & à mesure que le sujet avance en âge, l’apoptose dégénérative prend le dessus ou combustion de la forme informante .Mais cette explication ne sera pas la même chez la souris ou l’humain, ce qui prouve que la mort cellulaire est pré-programmée, tel nous le disions .Le raccourcissement des télomères, structure coiffant les extrémités des chromosomes l’attestent. Et ce sont les mitochondries, chargées de transformer la nourriture de la
cellule (apportées par le sang) en ATP qui par l’intercession de l’oxygène ,vont engendrer le vieillissement : les fameux radicaux libres y participent évidemment.

Nous entrons alors dans l’apoptose et parfois s‘y ajoute la nécrose : le taux de calcium augmente dans la cellule & les membranes des « sacs à enzymes (lysosomes) » sont perforées, libérant les cathepsines dégradantes .Ce sont alors les membranes des cellules puis l’organe qui cédent.

La mort est donc bien la forme informante qui se consume & par voie de conséquence le prix de la reproduction. On a mis le nom de gérontogènes sur ces agents destructeurs nés de la production d’énergie de la cellule :ils réduisent la résistance de la cellule aux radicaux libres .Des manipulations du gènes Cox5 ont cependant permis de doubler certaines vies animales.La question s’est alors posée de comprendre l’objet de ces dits « gérontogènes « qui apparaissent augmentant plutôt le potentiel reproductif de l’organisme .Ce qui n’empêche pas l’accumulation des mutations génétiques déleters conduisant à la mort .

+ L’EAU & L’ELECTROMAGNETISME :

Aucun de nos chercheurs privilégiant l’effet à la cause n’en parle ,alors qu’ils sont les fondements même de la vie partout dans les univers ,expliquant les caractéristiques essentielles du vivant ou échange d’informations.

Cela est fondamental ,car depuis le ventre de la matrice , le fœtus a déjà capté cette information.il est donc préparé à la névrose sociale qu’on va lui inculquer ici-bas & a déjà sa vie raccourcie ,indépendamment du poids de la lourdeur planétaire à laquelle il est astreint.

Les formes sont en effet informées et informantes ,dans la chaîne sans fin de la manifestation, déterminant à partir de là le rythme des fréquences ,voire le nombre d’électrons & de particules subatomiques,l’atome naissant lui-même de l’électron et enserrant la polarité positive du proton ,par son positon,pendant de l’électron.
Or l’eau comme le centriole de la cellule sont la base de la piezo-électricité du vivant donc de la polarisation, en fonction de l’information reçue & de l’usage que l’on en fait

L’eau hydrophile est le siége d’une pression de pas moins de 10 KbarsLes enchaînements rectilignes des molécules d’eau sont de bons conducteurs de protons & l’activité des enzymes coïncide avec la circulation du proton ,le long des molécules d’eau ,précise Mentré.Il ajoute qu’ainsi se propagent des signaux qui sont de véritables ondes de choc .Elles s’inscrivent dans une tension osmotique liée à la forte coopérativité des liaisons hydrogènes très dynamiques modifiant la résonance de l’ensemble ( Watterson ).Or l’eau représente 80% de la cellule & est structurée autour des ions..

La CONSCIENCE est donc l’espace-temps lui-même dans lequel on se manifeste au départ de sa propre manifestation. Par la LUMIERE « les électrons étant des poumons qui respirent dans la Lumière «  (J Bousquet) & donc la couleur captée, on va rentrer dans l’aspect rotatoire de la manifestation (ou la spirale) au travers du spin des électrons (lévogyre ou dextrogyre), nous rendant tributaire en notre propre libre-arbitre de l’usage informant que nous en faisons. Nous vieillissons donc plus ou moins bien dans le cœur de l’égrégore au sein duquel nous nous sommes manifestés selon la PRISE de CONSCIENCE de ses paramètres négatifs et positifs & de la façon dont nous les gérons.

L’eau soit l’hydratation comme la réception de la lumière tant psychique que physique, seront donc plus fondamentaux que les gérontogènes …mais agiront parfois moins instantanément.Ce sont en effet l’eau & la lumière qui nous permettent de nous adapter à toutes les formes de gravitation, attraction ou répulsion que nous rencontrons .

Plus nous nous acceptons, tels que nous sommes, en dépassant les égrégores de groupe, dans la cohésion de l’acceptation autonome et compréhensive, moins nous créons de tension et moins nous vieillissons .Car l’élargissement de notre champs de Conscience nous donnera la bonne information..informante ..y compris la carence de l’humanité en vitamine C +/- complétée par le co-enzyme Q 10 ..ou le desséchement instauré par l’artifice des prédateurs.

Dans ce cadre l’eau est le multiple récepteur environnemental qui relie tout, y compris l’air à nous-même, fort de nos 70% d’eau, après y avoir « mariné « 9 mois ! Certes l’eau dextrogyre et polarisée dans le bon sens sera préférable .Mais dans un monde volontairement desséché ,le principal est d’abord de se réhydrater suffisamment ,donc bien avant d’avoir la sensation de « bouche sèche « .Les humains actuels en sont à des années lumières et n’ont pas lieu de faire la fine bouche ou de jouer les zélateurs écologistes .Qu’ils commencent par parer au plus pressé en n’oubliant pas que l’eau dite « potable « répond en partie aux intentions de celui qui la boit ou part de réception à la pensée créatrice. Les évangiles donnent d’ailleurs pouvoir à l’homme sur tout ce qu’il absorbe .Sachant que tout est relatif ,il ne faut donc pas dramatiser inutilement.L’eau reste également l’interface entre le monde minéral et le vivant ,donc l’intermédiaire électromagnétique lié à notre égrégore terrien qui nous oblige à être capable de tout absorber à l’exception de rares poisons trop violents ( pavot ,datura ,ciguë,belladone …etc).Sans l’eau qui relie TOUT les structures ADN & proteïniques cesseraient de fonctionner .

Elle est donc indispensable au ralentissement du vieillissement par se sstructures mêmes & l’électromagnétisme qu’elle porte, car solvant universel qui ne se laisse pas facilement transformer, elle en permet le renouvellement.

Il faut donc boire plus d’eau que l’on en perd au quotidien, pour « détartrer » soit bien plus de 2l d’eau par jour sans atteindre des quantités compulsives, ainsi que se réhydrater par des bains en permanence (chauds de préférence et frais plus épisodiquement).

C’est l’absence trop importante d’eau entre l’extérieur & l’intérieur des cellules qui engendrent des bouchons de cholestérol ; sur les membranes cellulaires et en font monter le taux .Il en est de même des articulations et des os & cartilages pouvant tendre vers des nécroses.Nous pourrions ainsi refaire toute la patho-physiologie du corps .

Les tissus cérébraux ,siége principal ( avec nos endocrines ) de la psychosomatique comprennent pas moins de 20% d’eau de plus que le reste du corps ,ce qui montre ce que la déshydratation même non ressentie – donc le renouvellement permanent d’eau –peut produire au niveau de nos synapses & liaisons serotoniques.
Car la déshydratation équivaut à un stress : il éponge donc les réserves d’eau enclenchant des processus hormonaux cataclysmiques. Ainsi la cortisone naturelle del’organisme mobilise matériaux et énergie mais ne peut alors plus le faire : de multiples pathologies s’ensuivent avec tous les effets négatifs de la cortisone adminisrée en provenance de l’extérieur.

De son côté la vasopressine sélectionne l’approvisionnement en eau de certaines cellules à certains moments & la filtre tandis que la Rhenine –Angiotensine va retirer l’eau dans les reins pour provoquer une plus grande absorption du sodium, maintenant intact le fluide tenseur rénal se dispatchant partout dans l’organisme.Quand la déshydratation atteint la circulation sanguine (bien avant de sentir la bouche sèche)le système se met sous pression .Et selon les points faibles de chaque individu, peut éventuellement provoquer de l ‘hypertension (HTA). Les reins commencent à être touchés, voire la nature de l’urine, & la liaison avec le cœur étant directe, l’HTA peut apparaître : car ce système est le pivot de la restauration du volume liquidien du corps.Une ignorance de l’avertissement de l’HTA amènera quelques temps plus tard des inconvénients rénaux plus sérieux que la nature de l’urine.

Le courant d’eau produit par la tension osmotique provoque au niveau de la membrane cellulaire un gradient de voltage ou énergie hydroélectrique stockée sous forme d’ATP, dont nous avons vu le rôle au niveau des mitochondries .Plus nous développerons un électromagnétisme puissant par une hydratation suffisante, moins les radicaux libres participeront au vieillissement.

Pour aider à maintenir un PH pas trop décalé, il existe des sécurités :

  • un tampon intra cellulaire qui est régulé par les phosphates
  •  
  • un tampon extracellulaire régulé par les bicarbonates en provenance du CO2 sanguin, élément essentiel de la régulation acido-basique, donc électromagnétique par dissociation dans l’eau & protégeant en particulier les reins .Il en est de même au niveau des autres organes.
  • Au niveau de la muqueuse stomacale en particulier, une hydratation correcte retiendra les bicarbonates & neutralisera l’acide..Les muqueuses exudant l’électromagnétisme négatif, se débarasseront au travers de l’arrivée de l’eau nouvelle des mucus toxiques, tout en sécrétant une nouvelle couche de mucus sain.

Là encore, ce sera la régularité du processus qui freinera le vieillissement.Nous avons choisi l’estomac car l’eau est l’unique protection naturelle de l’acide stomacale, en représentant 98% du liquide.

La déshydratation réduit donc l’électromagnétisme salvateur du corps .Le plasma sanguin étant fait de 95% d’eau ,le volume sanguin diminue tirant l’eau cellulaire vers les capillaires externes ,tandis que le taux de sodium croît d’autant plus que garder le sodium ou sel de vie dans le corps ,constitue pour l’organisme une façon d’appeler l’eau dans le corps.Chaque artère étant parcourue par des nerfs l’HTA peut apparaître sur le tensiomètre .Le vieillissement des organes et donc de l’individu s’accélérera donc .

Les constatations du monde officiel sont bien belles et bonnes, mais ne font que permettre, sans un retour aux lois naturelles, aux laboratoires de produire des médicaments de synthèse, desséchant le sang et aggravant la déshydratation endémique..

Il faut donc, que les puissances financières le veuillent ou non réassocier les deux médecines..Les LIMITES du VIVANT sont en effet atteintes & le système tant économique que scientifique officiel s’écroule .Non seulement il est trop tard pour que les instances officielles récupèrent les médecines naturelles à coup de budget, mais surtout le « naturel revient au galop » aidé par la Prise de Conscience Psychosomatique & énergétique du mouvement universel de vie, baptisé aussi « quantique « .

Contre cela, AUCUNE zombification n’est de taille à résister .Il n’y aura que ceux qui laisseront passer les trains & sortiront trop tard de leur superbe : une majorité sans doute .Mais la VIE PHYSIOLOGIQUE est impersonnelle & le divin positif au-delà, car il attend les preuves de bonne volonté. La Vie physiologique broie donc toujours une majorité au profit d’une minorité, car elle trie.

« Les premiers seront les derniers « 

et cela ne supporte aucun opportunisme de bas étage, car est d’une autre dimension que ne peuvent rejoindre les malades de la densité : ils n’ont de cesse de le prouver quotidiennement en tous les domaines, en particulier en ces temps derniers.

Jean DE COMBREDET