L’EAU, ORIGINE DE LA VIE

Version imprimable de cet article Version imprimable

Qu’est-ce qu’une Eau de « Bonne qualité » ?

Pendant son trajet souterrain, l’eau circule et se faufile à travers une multitude de minéraux et métaux différents. Suivant son acidité, elle se chargera de divers éléments sous forme matérielle ou ionique et acquérra donc des qualités spécifiques.

En plus des couches minérales, elle traverse également des zones où l’intensité magnétique terrestre varie. Cette imprégnation, conjuguée aux sels en solution lui conférera une « Qualité » Bioénergétique considérable.
Même si toutes les sources n’ont pas la réputation d’être « guérisseuses », toutes les eaux sortant de la terre ont cette imprégnation énergétique indispensable à la vie.

-LE PROCÉDÉ PICARD -

(Extrait d’une conférence donnée par D. PICARD)

L’EAU, ORIGINE DE LA VIE

Comment intervient la déstructuration de l’eau ?

Prenez l’exemple d’une eau de source récemment prélevée, que vous exposez un certain temps devant votre écran ordinateur ou de télévision. Celle-ci est bombardée par un champ physique très destructeur qui désorganise tous les principes actifs de cette eau. Elle meurt, déstructurée par ces champs électromagnétiques.

Ces champs électriques à très haute tension, avec bobine et transfo, issus des écrans dotés de tube cathodique génèrent des fréquences très puissantes et très destructrices un peu comme le micro ondes qui casse au niveau énergétique cette fameuse liaison hydrogène très importante. Fraîchement prélevée et exposée à un champ déstructurant, elle devient nocive sur le plan biologique.

Constat visuel de la dégradation de la qualité de l’eau !

Faites le test des fleurs coupées exposées à ce champ ; vous mettez la moitié d’un bouquet de fleurs exposée 5 minutes devant une télé et l’autre moitié du même bouquet éloignée de ce champ. Au bout de quelques jours vous constaterez une différence entre les 2 bouquets. Les fleurs exposées vont jaunir plus rapidement en 3 jours au lieu d’une semaine. En conclusion on ne peut pas dire que le champ provenant de ces écrans soit inoffensif !

Vous pouvez renouveler l’expérience avec de l’eau chauffée au micro ondes pendant 5 à 10 minutes que vous laissez refroidir. Prenez un bouquet que vous séparez comme précédemment, par moitiés dans deux vases différents. Vous constaterez que les fleurs plongées dans l’eau passée au micro ondes jauniront encore plus vite que l’essai précédent.

Donc la qualité énergétique de l’eau sous forme liquide ou dans les aliments est très importante au niveau biologique. Les traitements de stérilisation que l’on fait subir à l’eau de source mise en bouteille sont dangereux ! Pour être sûr que les germes ne se développent pas dans les bouteilles une fois qu’elles sont fermées, elles passent sur des rampes et sont exposées à des rayons ionisants gamma ou ultra violets.

Les bouteilles sont donc irradiées !

Le problème c’est que l’eau a une mémoire !!

L’eau est devenue biologiquement morte. Elle conserve cette information jusqu’à ce qu’on lui en donne une autre. Le gros avantage avec l’eau c’est qu’elle fluctue tout le temps, rien n’est jamais définitif, elle peut être très bonne à un moment et très mauvaise peu de temps après. Une eau morte peut redevenir vivante. L’eau est un matériau en constante évolution : elle s’adapte à son environnement proche.

Donc ce qu’on raconte à la télé sur les propriétés des eaux de source est vrai, mais à la source ! Ceux qui vous vantent ces eaux n’ont pas fait les mêmes tests quelques semaines après la mise en bouteille. Puisqu’elle est bonne avant, elle doit être bonne après et personne ne veut se pencher sur le problème.

Que faire pour pallier à ces problèmes qualitatifs de l’eau ?

Nous avons mis en évidence que l’on pouvait, sous certaines conditions, régénérer l’information de la molécule d’eau quand elle est soumise au champ de l’AlM par simple exposition de quelques minutes. Cette régénération modifie la structure de l’eau, elle redevient acceptable, biologiquement et quand vous l’absorbez le corps la reconnaît comme une eau vivante, il peut fonctionner de nouveau normalement.

En ce qui concerne les aliments végétaux, légumes et fruits qui ont été plus ou moins forcés, conservés, traités avec certains gaz afin de stopper la maturation, le problème de la qualité est identique. Lorsque l’on mange ces aliments déstructurés, ils encrassent nos filtres naturels, reins, intestins, foie qui de ce fait nous empoisonnent tout doucement.

Seul le développement de la nourriture Bio apporte un début de solution à cet empoisonnement lent et progressif

Par exemple, si on prend une tomate cueillie en Espagne ou plus loin encore au Maroc, celle-ci va mettre une semaine pour arriver sur nos marchés. Elle sera encore verte au moment de la cueillette et (peut-être) génétiquement modifiée pour mieux se conserver.

Ce légume biologiquement impropre, participera largement à la diminution de nos défenses naturelles.

L’A.I.M. agira aussi sur l’eau des aliments solides

Nous proposons un procédé qui permet de modifier cette information et de stimuler le corps pour éliminer ce phénomène. Il faut bien comprendre que notre procédé n’enlève pas les produits chimiques contenus dans ces aliments, par contre ce que nous faisons et qui a été vérifié c’est que tout étant composé d’eau, nous lui donnons un « coup de fouet ».

Lorsque nous assimilerons les aliments nous stimulerons notre corps et tous ses systèmes de filtration. L’eau régénérée déclenchera l’auto nettoyage du corps c’est-à-dire qu’on le nettoiera de tout ce qui pourrait encrasser ses filtres (reins, foie, intestins) qui retrouveront leurs fonctions initiales : c’est à dire éliminer les résidus indésirables. On pourra donc, dans une certaine limite, absorber des aliments qui ne sont pas « naturels », en sachant que notre corps continuera à éliminer ce qui n’est pas bon. Nous aurons donné au corps les moyens de se préserver, nous aurons fait de la prévention.

L’Eau Trimère


Qui a décidé que l’eau trimère était la meilleure pour la santé ?

Il y a quelques années Dominique Picard est allé voir le professeur Luu Dang Vhin, professeur en Physique à la faculté de Montpellier depuis en retraite, pour lui présenter son principe. Il s’est contenté de constater que ce principe transforme de l’eau classique en eau qui ressemble à la forme trimère sans en expliquer les raisons et que tous les tests réalisés biologiques, botaniques, étaient corroborés. La pousse des fleurs avec de l’eau normale et notre eau régénérée présente des différences importantes : elles sont plus harmonieuses, plus denses, plus résistantes.

Au niveau biologique, les constats sont identiques, on stimule le développement de certains organismes vivants. Ils vont vivre plus longtemps, être moins sensibles à la maladie, ils vont se reproduire plus rapidement, plus intensément avec moins de mortalité dans la descendance. Globalement, nous stimulons le développement de la vie. Sur un plan biologique on s’est rendu compte qu’une personne subissant un environnement bactérien ou viral récupérait en 48h alors que quelqu’un de normal traînait une semaine ( médicalement constaté), c’est-à-dire que des gens en contact avec notre eau voient en 48h leurs défenses immunitaires stimulées, on peut donc en déduire que l’on génère, au niveau du vivant des réponses de défense et de vitalité supérieures à la normale actuelle.

Transforme-t-on physiquement l’eau ?

L’AIM va générer un champ qui va agir physiquement sur la matière. La forme physique que prend l’eau a une importance énorme au niveau du développement (ou non) du vivant. Cette configuration de l’eau stimulera le corps qui créera ses propres défenses. Nous n’intervenons pas sur les germes ou les virus, mais sur l’organisme qui doit les combattre.

On sait par exemple que certaines sources dans la nature ont des effets drainants. Quand vous buvez de l’eau d’Evian chez vous, vous pouvez en boire 2 litres et + par jour sans obtenir de grands effets. Si vous allez à la source à Evian faire une cure , on vous donnera 4 ou 5 fois par jour 1/2 verre à boire et pas plus. Si vous vous amusiez à boire 2 litres d’eau qui sort de la source, vous passeriez la journée aux toilettes. L’eau est tellement chargée énergétiquement qu’elle stimulerait vos reins, et vos intestins anormalement.

Si vous soumettez chez vous cette eau en bouteille à l’AIM, il lui redonnera 70 à 80% de l’énergie qu’elle avait à la source. Elle retrouvera grâce à ce traitement certaines de ses caractéristiques stimulantes naturelles.

Est-il préférable de consommer de l’eau minérale dynamisée ou l’eau du robinet dynamisée suffit-elle ?

Quelle que soit l’eau consommée, l’effet sera identique, on la rechargera sur le plan énergétique. Si l’eau du robinet a été souillée au plomb, au nitrate ou au zinc, les métaux y seront toujours présent. L’effet de champ n’empêchera pas la présence de ces polluants mais vous ne les fixerez pas ou très peu.

Quelles sont les applications de l’ AIM ?

Le premier produit tout public qui a été testé est le dessous de plat, système régénérant valable pour tout, sous la forme d’une céramique que l’on met sur la table de la cuisine et sur lequel passent tous les aliments que l’on vient d’acheter. Il suffit de les laisser 5 minutes dessus pour les régénérer. La rémanence (le bénéfice) de cet effet est d’une dizaine de jours.

Nous avons fait des essais avec un litre d’eau que nous avons conservé dans un environnement normal. 3 mois après l’eau avait conservé 40% des effets de dynamisation. En ce qui concerne la température, si elle ne dépasse pas 50 à 60°, la structure de l’eau ne bouge pas.

Qu’en est-il des produits congelés ?

La congélation casse les molécules ; il vous suffit donc, si vous sortez votre aliment la veille au soir pour le décongeler, de le mettre sur le plateau toute la nuit pour restructurer ses molécules d’eau et le régénérer.

En résumé, l’AlM transforme, en la dynamisant, la structure moléculaire de l’eau qui compose tout ou partie des aliments avant consommation. Une fois consommés elle stimule à la fois le système d’élimination et le principe d’assimilation et participe à une meilleure digestion.

Le principe du micro ondes

C’est un bombardement d’ondes électromagnétiques comme un radar, qui envoie des ondes très rapidement. Ces ondes passant à travers les molécules d’eau vont les exciter, les faire bouger dans tous les sens. Cette exposition à des champs électromagnétiques intenses va séparer, casser, éclater les molécules d’eau (rupture d’accroche ???) qui ne vont plus avoir de cohésion au niveau énergie.

Cette excitation rapide va provoquer un réchauffement des molécules d’eau et lorsqu’on va manger ce type de produit il va être complètement déstructuré sur le plan information alors qu’avec une source de chaleur « flamme ou plaque chauffante » le réchauffement se fera mais d’une manière plus douce sans casser cette fameuse liaison hydrogène.

Le micro ondes va très vite et casse tout. Quand on absorbe des produits passés au micro ondes l’effet de bombardement est encore présent (ça saute de partout). Quand on met les aliments dans la bouche et après dans la trachée artère les fréquences de l’eau des aliments vont imprégner toute la sphère ORL.

Ce qui fait qu’à la longue vous pouvez avoir des problèmes de santé au niveau de la bouche, de la langue parce que l’aliment transmet cette « agitation » à l’eau de nos cellules.

Certains pédiatres appellent la « génération micro ondes » les bébés qui ont été nourris avec du lait passé au micro ondes, des tétines stérilisées dans de l’eau chauffée au micro ondes puis nourris avec des petits pots réchauffés au micro ondes. Ces bébés sont reconnus comme ayant des ralentissements de développement. Ils sont plus mous avec moins de tonicité. Après, évidemment, ils se rattrapent mais ils démarrent avec un certain handicap.

Le palliatif à ces difficultés c’est notre principe qui va restructurer cette fameuse liaison hydrogène. Il vous suffit d’exposer 1 à 2 minutes le contenu de ce qui vient d’être réchauffé au micro ondes sur un de nos plateaux pour que l’eau de l’aliment retrouve sa structure initiale. On peut laisser les aliments plus

longtemps exposés sur le plateau. L’eau des aliments ne peut se charger que d’une certaine quantité d’énergie. Une fois qu’elle est pleine, elle est pleine. Si elle se recharge en 3 minutes vous pourrez la laisser 1 heure si vous voulez elle ne changera plus.

Une surexposition ne sera en aucune manière négative sur le produit régénéré, une fois que l’eau aura reçu l’énergie nécessaire pour être régénérée, notre champ n’aura plus d’action. Plus le produit est dénaturé plus il faut l’exposer longtemps (5 à 10 minutes maximum).

L’amélioration du vin !

En ce qui concerne le vin, les effets sont différents car il est encore vivant. Quand on met du vin en bouteille, il continue d’évoluer. Il faut donc faire très attention de ne pas le « sur dynamiser », car on risque de relancer sa fermentation et si l’exposition se prolonge, le vin risque de « passer ». Si un vin pouvait vieillir 3 ans maximum et que l’exposition corresponde à 5 ans, votre vin ne serait plus consommable.

Ce qui est valable sur un vin l’est également sur le cidre ou la bière, sur tout ce qui fermente, tout ce qui se mature avec le temps. On ne parle pas de vieillissement, mais de maturation.

« avec ce procédé, on ne peut améliorer un vin que s’il est améliorable »

Pour le goût de bouchon, il faut savoir que dans certains cas il peut disparaître, dans d’autres il est seulement atténué mais faites toujours attention de ne pas laisser le vin trop longtemps car il peut virer complètement.

Qu’est-ce que ce principe va apporter à une viande cuite ou à un plat de légumes par exemple ?

Que ce soit un plat de viande ou un plat de légumes le principe agira toujours sur l’eau contenue dans les aliments, donc en posant l’aliment sur le plateau vous rehausserez les goûts, et les saveurs. Dans tous les cas le principe agit, qu’on le détecte ou non, que le produit soit cuit ou cru.

Analyses Thésigraphiques :

La Thésigraphie est une technique qui nous permet d’obtenir des « images de vérité » sur l’état de dégradation ou de vitalité de la substance analysée.

Les analyses thésigraphiques faites sur des denrées alimentaires après leur passage sur le Plateau Renaturant ENBIOFORM démontrent nettement une amélioration de la qualité intrinsèque des aliments dès 15 secondes pour des produits peu dénaturés. Pour des produits fortement dénaturés, 5 minutes voire davantage sont nécessaires.

Effets Renaturant du Plateau ENBIOFORM Sur un BEAUJOLAIS nouveau

L’électrographie ou l’effet Kirlian :

L’observation du corps vital est inaccessible aux analyses chimiques classiques. L’électrographie ou l’effet Kirlian sont des principes photographiques qui nous offrent des images de ce corps énergétique. L’interprétation des clichés nous renseigne sur l’état de vitalité du sujet examiné. Il nous est ainsi possible de comparer des échantillons témoins à d’autres ayant subi l’action du champ Renaturant « AIM ».

ANALYSES ELECTROPHOTOGRAPHIQUES

Procédé « KIRLIAN »

Electrophotographie d’une goutte d’eau Image de la même eau exposée sur le

distillée : notez l’aspect flou du cliché : Eau morte

Plateau ENBIOFORME : notez la netteté des contours et sa brillance : Eau vivante

Les effets de l’A I M au niveau gustatif.

Aussi étonnant que cela soit, la dégustation d’une boisson ou d’un met exposé au plateau renaturant provoque une réponse immédiate et unanime de la part de tout dégustateur anonyme, du goûteur professionnel d’eau pour les femmes et de vin pour les hommes, vous et moi : plus doux, plus moelleux, moins acide plus aéré, plus léger et plus naturel....

Les vins jeunes vont se bonifier de plusieurs années en quelques minutes à une condition : qu’il soit potentiellement de qualité, ou apte à le devenir. Un vin de mauvaise qualité le restera.

***

COMMENTAIRE DU DOCTEUR EN BIOLOGIE J.P. GAREL

POUR SAUVEGARDER NOTRE QUALITÉ DE VIE

UNE TECHNOLOGIE BIOCOMPATIBLE :

L’EFFET DE CHAMP A.I.M.

***********

NOUS DEGENERONS,VICTIMES PRÉCOCES DE LA POLLUTION CHIMIQUE ET DES AGRESSIONS PHYSIQUES.

EAUX ET ALIMENTS BIOCOMPATIBLES

Nos eaux de boisson, chimiquement propres, micro-biologiquement saines et déclarées potables sont-elles biologiquement acceptables ?

Nos aliments de composition nutritionnelle équilibrée et au contenu énergétique connu à la calorie près sont-ils acceptables et biocompatibles ?

Peut-on réellement expliquer leur impact mortifère aussi impressionnant par la présence, ici et là, de composés organiques et minéraux indésirables à très faibles doses ? Les nutritionnistes de tous pays se perdent en conjectures...

Les nombreux contrôles de nature chimique, biochimique et microbiologique, certes, nécessaires sont-ils suffisants ? Aussi affinés soient-ils, ils font partie de la panoplie des outils du XIX° siècle et d’une vision conventionnelle de la réalité du Vivant.

Les réalités d’une goutte d’eau, d’une carotte, d’un carré d’agneau sont beaucoup plus complexes que ce dont ces analyses rendent compte. Une DIMENSION BIOPHYSIQUE s’avère aujourd’hui nécessaire pour décrire un peu mieux cette complexité, l’ordre ou le désordre interne d’une matière et de son degré de structuration.

LE VIVANT, ORDRE COMPLEXE , SE NOURRIT D’INFORMATION

Nous savons tous aujourd’hui, un bon siècle après LIEBIG, que le Vivant est caractérisé par une dynamique d’auto organisation qui d’une manière ou d’une autre consomme de l’INFORMATION. Mais qu’est ce que c’est au juste ?

Un aliment ou une boisson déstructurés, c’est-à-dire dont les configurations supra moléculaires se sont altérées, a perdu de l’INFORMATION.Un mode cultural agrochimique, des processus de transformation agressifs ( hautes pressions et températures, MICRO-ONDES...) sont des facteurs déstructurants ou de désinformation.

Inversement, un aliment ou une boisson structurés ou organisés ont conservé leur information interne, disponible pour le métabolisme cellulaire et vraisemblablement aussi pour l ’ensemble de l’organisme. Ce sont des facteurs globaux STRUCTURANTS.

Les pollutions chimiques et les agressions physiques signalées, dénaturent progressivement nos denrées consommables, artificiellement dopées par de nombreux conservateurs, exhausteurs de goût, antioxydants... additifs trompeurs qui ne rajoutent pas une dimension biophysique absente ou altérée.

UNE SOLUTION : LA REGENERATION PAR L’EFFET DE CHAMP « A.I.M. Procédé PICARD »

Si notre diagnostic est correct, il faut intervenir sur le contenu ou le potentiel informationnel d’une matière biologique ou assimilée comme l’eau pour tenter d’agir sur sa dimension biophysique. Cette intervention est désormais possible en appliquant un processus appelé « ACTIF IONISANT MINERAL ou » A.I.M. "

Mis au point par un inventeur de la région lyonnaise, DOMINIQUE PICARD, après de multiples essais et validé scientifiquement par JEAN PIERRE GAREL, biologiste au C.N.R.S et consultant du centre de biophysique de Clermont-Ferrand, ce processus a la particularité de transformer durablement les propriétés intrinsèques d’un matériau solide ( verre, métal, céramique, plexiglas, polyester ) par l’application d’un traitement physique spécifique d’origine minérale.

L’A.I.M. (Actif Ionisant Minéral) d’origine minérale fossile est une association de plusieurs minéraux ayant la faculté de générer un champ naturel, restructurant la molécule d’eau.

LA CRISTALLISATION DENDRITIQUE

Elle est à base de chlorure de cuivre, appelé THESIGRAPHIE.D’un composé soluble ou suspendu dans l’eau, c’est une méthode d’évaluation globale directe de l’état d’organisation ou de désorganisation du substrat biologique testé (végétal, animal ou mixte).

Les configurations arborescentes obtenues peuvent être chiffrées à partir de deux paramètres d’image : Texture et Figures Centrales.

L’état géométrique plus coordonné des dendrites cristallines pseudo-fractales observé sur l’eau résiduelle de fleurs coupées et des extraits de plantules de lentilles indique une réorganisation des images cristallines faites avec l’eau traitée. Par comparaison les images sont plus désordonnées avec les plantes témoins arrosées avec de l’eau « télévisée ou micro-ondée ».

L’EFFET KIRLIAN

L’effet KIRLIAN fournit des clichés photographiques différentiels lorsqu’on soumet un matériel biologique ou inerte à un éclair électrique de haute tension (5-20 kV), de fréquence élevée ( quelques dizaines de kHz ), mais de très faible intensité. La couronne d’électrons froids enregistrée sur papier photo donne des informations sur l’état global de l’objet testé.

Une goutte de vin jeune et acide est caractérisée par une électrophotographie irrégulière.

Après deux minutes d’exposition sur le plateau Renaturant ENBIOFORM, le feutrage des fines aigrettes est beaucoup plus homogène. Il traduit les nouvelles propriétés organoleptiques de ce vin : moins acide et plus charpenté.

LA QUALITE ALIMENTAIRE

Le concept de Qualité Alimentaire dépasse de beaucoup la simple composition des aliments que nous consommons : OGM, additifs, colorants, conservateurs...

Elle est aussi essentiellement liée aux techniques de conditionnement, conservation, cuisson et de réchauffage.

Toute l’alimentation que nous absorbons, contient entre 50% et 95% d’eau.

Les conditions d’assimilation de ces aliments sont directement liées à la qualité de cette eau.

L’eau des aliments, une fois ceux-ci absorbés, sert en fait de solvant, c’est-à-dire de « produit » destiné à dissoudre avec l’aide des sucs gastriques de l’estomac, les aliments végétaux et animaux qui servent eux de carburant à l’organisme.

Meilleure est la qualité solvante de cette eau, meilleure est la digestion et surtout l’assimilation des divers composants utiles : vitamines, protides, glucides, oligo-éléments...etc.

Si l’eau n’est pas de très bonne qualité, la dissolution sera incomplète et l’organisme ne pourra en tirer le meilleur.

Le risque majeur sera le stockage de sous-produits de la digestion incomplètement transformés qui resteront dans votre corps sous forme d’amas graisseux et d’eau stagnante dans la cellulite.

Un autre risque, non négligeable est celui de l’utilisation du réchauffement au MICRO-ONDES.

Ce système de chauffage est extrêmement traumatisant pour l’eau contenue dans les aliments.

En effet l’émission Haute Fréquence générée par le four détruit la liaison Hydrogène des molécules d’eau.

C’est cette liaison H. qui détermine la qualité biologique de l’eau et par conséquent, la qualité BIOLOGIQUE de votre alimentation.

LES EFFETS ORGANOLEPTIQUES OU GUSTATIFS

Aussi étonnant que cela soit, la dégustation d’une boisson ou d’un met exposé au plateau renaturant provoque une réponse immédiate et unanime de la part de tout dégustateur anonyme, du goûteur professionnel d’eau pour les femmes et de vin pour les hommes, vous et moi : plus doux, plus moelleux, moins acide plus aéré, plus léger et plus naturel...

Les vins jeunes vont vieillir, se bonifier de plusieurs années en quelques minutes à une condition : qu’ils soient potentiellement de qualité, ou aptes à le devenir.

Un vin de mauvaise qualité le restera malgré toutes les manipulations possibles. Un vin à son optimum ne sera plus touché.

Quel que soit le produit testé ( dessous de plat, pichet, filtre anti-TV ), il est toujours possible de s’assurer de son authenticité par sa capacité sinon à transmuter l’eau en vin, du moins à l’améliorer totalement.

Or la composition biochimique complexe de ces liquides et denrées alimentaires n’a pas changé.

Seules leurs multiples interactions locales ont été modifiées par cette influence non électromagnétique.

En conséquence, leur propriété globale a changé : nos papilles hypersensibles constituent un excellent détecteur.

CONCLUSION ET RESUME

La THESIGRAPHIE est une méthode d’analyse globale qui génère des images cristallines dendritiques, de nature fractale.

Elle est adaptée à la détection de cette Qualité intrinsèque qui peut être modifiée par divers processus comme l’exposition à un plateau DYNAMISEUR.

Nous pensons que l’impact positif du dispositif testé se manifeste d’autant mieux que la denrée exposée n’est pas trop déséquilibrée ou dénaturée.

JEAN PIERRE GAREL

Biologiste conseil et Dr ès SCIENCES.

www.accord-nature.com

Vos commentaires

  • Le 23 août 2006 à 02:47, par Jean de Combredet En réponse à : L’EAU, ORIGINE DE LA VIE

    Votre article est très intéressant,d’autant qu’il met l’ac
    cent sur l’aspect INFORMATIONNEL .Il a aussi le mérite de
    souligner entre autre ,la question des bouteilles en plas
    tic sans arrêt sous estimé,entre autres questions plus habituellement soutenues.
    La réponse que ne vous ont pas donné certains de nos amis tient en fait dans la notion de champs informationnels liés aux associations de minéraux que vous ne communiquez pas.Cependant vous parlez de la cristallisation dendriti
    que à base de Chlorure de Cuivre
    Contrairement à ce que nous raconte les généticiens ,ce n’est pas l’ADN qui est important:l’ADN est une antenne
    multiple qui reçoit toutes les informations sous la forme d’un cristal liquide capable de TRANSFORMER les INFORMATIONS en COURANT ELECTRIQUE donc en ENERGIE de la FORME .Ce que vous ne disent pas les génèticiens est qu’ils ne savent pas se servir de cetADN, (c’est pourquoi la génètique traine les pieds !)d’autant que ce qui est important est dans les supposés « vides » ou inter-espaces auxquels ils sont bien incapables d’accéder & qui sont en grande partie liés à la psychosomatique de l’individu .
    Heureusement donc pour nous qu’ils ne pourront jamais accéder à ces niveaux là,DIRECTEMENT LIES à la PRISE de CONSCIENCE de l’individu.
    C’est pour cela que la guerre planétaire donne en tout des informations fausses ou gravement incomplétes aux gens sous couvert d’apparentes vérités & que les examens privi-
    ligient une tête « mal pleine à une tête bien faite » !
    Ces bases fausses permettent d’accéder au pouvoir que l’on sait ne pouvoir atteindre autrement,car elles permettent progressivement d’orienter les consciences en favorisant leurs névroses.Il devient alors plus facile de culpabili
    ser & d’orienter.

    Par contre le CUIVRE ,métal alcalin de la synthèse de la chlorophylle produit l’ARN ,notamment messager par lequel
    s’exprime l’influence de l’univers physique sur nos cellules,notamment par le biais des menbranes cellulaires ( limites de la forme)permettant les changements de polarisation : l’énergie des photons crée justement les liaisons hydrogènes qui informent les neutrinos( champ magnétique d’information,permettant la transmutation atomique) & REORGANISENT ainsi l’INFORMATION sur la base de la piezo-électricité (donc liée au cristal) de la silice par résonance,notamment couplée à l’ARN ’(dit couramment ADN par habitude de langage)du centriol cellu
    laire qui vibre en permanence au point de pouvoir deformer le noyau cellulaire selon l’information qu’il reçoit,trans
    forme et transmet.
    L’ensemble cuivre ,chlorophylle,silice,EAU associés à vos autres minéraux essentiels vont donc bien favoriser ,au travers la mémoire de l’eau (si présente dans l’oxydo-reduction)la restructuration des molécules d’eau composant
    les 2/3 de nos aliments et de nous -même !

    L’ensemble de cette information vient de la lumière,qui reste même au cœur des animaux à sang froid,un tant soipeu
    puisque tout passe par le photon et le neutrino de vie,tandis que l’ADN - ARN sert d’antenne protéïque,autant de points si bien restitués par les travaux sur les champs morphiques.« C’est l’ADN qui donne le signal protéïque nécessaire en libérant l’ARN messager qui va se fixer sur le ribosome (sorte d’établi très stable)de la cellule » écrit si Bien J BOUSQUET.Ainsi s’enclenche le phénomène de repolarisation ondulatoire.
    Les acide aminés sont donc moins importants que la FORME
    INFORMANTE qui nous arrive sous forme d’ondes au travers des champs morphiques & électromagnétiques de l’univers .

    Tout dans l’univers résonnant sur la base 3 ,le Inn,le Yang et le 1/3 générateur menbranaire (forme de base où basculent les polarités) ,il n’est donc pas étonnant que l’EAU TRIMERE soit meilleure pour la santé en partant sur la base du Cuivre liés à l’ARN qui fait donc couple avec le fer de l’hémoglobine du sang, le tout lié à la chloropylle & donc au magnésium et par conséquent à la silice .Si bien que votre eau est en fait TRIMERE à multi niveaux,car elle entre en résonance compatible à multi- niveaux.

    de-combredet.jean chez wanadoo.fr
    (bio-énergéticien - acupuncteur)

  • Le 21 août à 07:04, par annie En réponse à : L’EAU, ORIGINE DE LA VIE

    En ce qui concerne la santé publique, outre le goût, l’odeur et l’apparence de l’eau, deux valeurs sont prédominantes : la qualité de la microbiologie et la présence de composants indésirables qui répondent à des normes de sécurité. L’eau du robinet est considérée comme « inerte », vide d’énergie vitale, en raison de sa teneur en polluants chimiques et de sa stagnation. Pour le revitaliser, voici quelques suggestions vues par les chercheurs : Tout d’abord, filtrez-le pour obtenir l’eau la plus pure possible, que ce soit avec une carafe filtrante ou un adoucisseur d’eau que vous pouvez voir sur www.aquanostalgie.fr ensuite, laissez l’eau sous le soleil pendant une matinée entière, dans une bouteille en verre, ou ajoutez-en le jus de citron, Enfin, secouez-la vigoureusement avant de le manger. L’eau peut également passer par un tourbillonneur ou d’autres types de vitalisateurs.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?