L’ADN humain est un internet biologique

Version imprimable de cet article Version imprimable

> L’ADN humain est un internet biologique et supérieur à bien des égards à
l’internet artificiel. Une récente recherche scientifique russe explique
directement ou indirectement des phénomènes comme la clairvoyance,
l’intuition, les actes de guérison spontanés et à distance, l’auto-guérison,
les techniques d’affirmation, les auras lumineuses peu communes de certaines
personnes (à savoir des maîtres spirituels), l’influence mentale sur la
météorologie et bien plus. En outre, il est prouvé qu’il existe un type de
médecine entièrement nouveau dans lequel l’ADN peut être influencé et
reprogrammé par des mots et des fréquences SANS couper et remplacer des
gènes isolés.

L’ADN humain est un internet biologique

Seulement 10 % de notre ADN est utilisé pour la fabrication de protéines.
C’est ce sous-ensemble d’ADN qui intéresse les chercheurs occidentaux et qui
est examiné et classé par catégories. Les autres 90 % sont considérés comme
« ADN débarras ». Les chercheurs russes, cependant, convaincus que la nature
n’est pas stupide, ont rejoint des linguistes et des généticiens dans une
étude pour explorer ces 90 % « ADN-débarras ». Leurs résultats, découvertes et
conclusions sont tout simplement révolutionnaires ! Selon eux, notre ADN
n’est pas seulement responsable de la construction de notre corps, mais sert
aussi comme stockage de données et dans la communication. Les linguistes
russes ont constaté que le code génétique, particulièrement dans les 90 %
soi-disant inutiles, suit les mêmes règles que toutes nos langues humaines.
À cette fin, ils ont comparé les règles de syntaxe (la façon dont les mots
sont mis ensemble pour former des expressions et des phrases), la sémantique
(l’étude de
> la signification/du sens dans le langage) et les règles de grammaire de
base. Ils ont constaté que les corps alcalins de notre ADN suivent une
grammaire régulière et suivent des règles tout comme nos langages. Donc les
langues humaines ne sont pas apparues par coïncidence, mais sont le reflet
de notre ADN inhérent.
>
> Le biophysicien et biologiste moléculaire russe, Pjotr Garjajev, et ses
collègues ont également exploré le comportement vibratoire de l’ADN. [Dans
un souci de brièveté, je ne donnerai ici qu’un résumé. Pour plus de détails,
veuillez vous référer à l’annexe à la fin de cet article.] Le fait est que
"des chromosomes vivants fonctionnent comme des ordinateurs
solitoniques-holographiques utilisant les radiations laser de l’ADN
endogène." Cela signifie qu’ils ont réussi, par exemple, à moduler certaines
fréquences sur un rayon laser avec lequel ils ont influencé la fréquence de
l’ADN et ainsi l’information génétique. Puisque la structure de base des
paires alcalines de l’ADN et celle du langage (comme expliqué ci-dessus) ont
la même structure, le décodage de l’ADN est inutile. Il suffit simplement
d’employer les mots et les phrases de la langue humaine ! Cela, aussi, a été
prouvé avec des expériences ! La substance vivante de l’ADN (dans le tissu
vivant, pas in-vitro) réagira touj
> ours aux rayons laser modulés linguistiquement et même aux ondes radio, si
les fréquences appropriées sont employées. Cela explique finalement et de
manière scientifique pourquoi les affirmations, la formation autogène,
l’hypnose peuvent avoir de tels effets sur les humains et leur corps. C’est
tout à fait normal et naturel que notre ADN réagisse au langage. Alors que
les chercheurs occidentaux découpent des gènes des chaînes de l’ADN et les
insèrent ailleurs, les Russes ont travaillé avec enthousiasme sur des
dispositifs qui peuvent influencer le métabolisme cellulaire par le biais de
fréquences radio et lumineuses modulées appropriées et réparer ainsi des
défauts génétiques.
>
> Le groupe de recherche de Garjajev a réussi à prouver qu’avec cette
méthode des chromosomes endommagés par des rayons X par exemple peuvent être
réparés. Ils ont même saisi des information génétiques d’un ADN particulier
et l’ont transmis sur un autre, reprogrammant ainsi des cellules en un autre
génome. Ils ont ainsi transformé avec succès, par exemple, des embryons de
grenouille en embryons de salamandre simplement en transmettant les
informations génétiques de l’ADN ! Par ce moyen, toute l’information a été
transmise sans aucun effet secondaire ou désagréments rencontrés
habituellement en coupant et en réintroduisant des gènes isolés de l’ADN.
Cela représente une révolution et une sensation incroyable qui transforment
le monde ! Tout cela en appliquant simplement des vibrations et du langage
au lieu de la procédure de coupage archaïque ! Cette expérience démontre
l’immense pouvoir de la génétique des ondes qui a, selon toute évidence, une
plus grande influence sur la forma
> tion des organismes que les processus biochimiques des séquences
alcalines. Des enseignants ésotériques et spirituels savent depuis des
éternités que notre corps est programmable par le langage, les mots et la
pensée. Cela a maintenant été prouvé et expliqué scientifiquement. La
fréquence doit bien sûr être correcte. Et c’est pourquoi tout le monde n’y
arrive pas toujours ou ne peut toujours le faire avec la même force. La
personne individuelle doit travailler sur les processus intérieurs et la
maturité pour établir une communication consciente avec l’ADN. Les
chercheurs russes travaillent sur une méthode qui ne dépend pas de ces
facteurs mais qui fonctionnera TOUJOURS , à condition que l’on utilise la
fréquence correcte.
>
> Mais plus la conscience d’un individu est développée, moins il a besoin
d’un quelconque dispositif ! On peut atteindre ces résultats par soi-même et
la science arrêtera finalement de se moquer de telles idées et confirmera et
expliquera les résultats. Et cela ne s’arrête pas là. Les scientifiques
russes ont également découvert que notre ADN peut provoquer des
perturbations dans le vide sidéral, produisant ainsi des « trous de ver »
magnétisés ! Les « trous de ver » sont les équivalents microscopiques des po
nts Einstein-Rosen dans le voisinage des trous noirs (résultats des étoiles
éteintes). Ce sont des liaisons par tunnel entre des secteurs tout à fait
différents dans l’univers par lesquelles l’information peut être transmise
hors de l’espace et du temps. L’ADN attire ces particules d’information et
les transmet à notre conscience. Ce processus d’hyper-communication est plus
efficace en état de relaxation. Le stress, les soucis ou un intellect
hyperactif empêchent une bonne h
> yper-communication ou alors l’information sera totalement déformée et
inutile. Dans la nature, l’hyper-communication a été utilisée avec succès
depuis des millions d’années. Le flux organisé de la vie dans le monde des
insectes le prouve de manière radicale.
>
> L’homme moderne la connaît seulement à un niveau beaucoup plus subtil, en
tant qu’« intuition ». Mais nous pouvons aussi réapprendre à l’utiliser tout à
fait. Un exemple de la Nature : Quand une fourmi reine est séparée
géographiquement de sa colonie, la construction du nid continue avec la même
ardeur et selon le plan. Cependant, si la reine est tuée, tout le travail
dans la colonie s’arrête. Aucune fourmi ne sait plus quoi faire. Apparemment
la reine envoie aussi « les plans de construction » de très loin via la
conscience de groupe de ses sujets. Elle peut être aussi loin qu’elle le
veut, tant qu’elle est vivante. En ce qui concerne l’homme,
l’hyper-communication se produit le plus souvent quand on accède
soudainement à l’information qui se situe en dehors de son domaine de
connaissances. Une telle hyper-communication est alors vécue comme une
inspiration ou une intuition. Par exemple, le compositeur italien Giuseppe
Tartini a rêvé une nuit qu’un diable était assis sur le bord
> de son lit, jouant du violon. Le lendemain, Tartini a été capable
d’écrire la pièce entièrement de mémoire, il l’a appelée la Sonate du
Diable. Pendant des années, un infirmier de 42 ans a rêvé d’une situation
dans laquelle il a été connecté à une sorte de connaissance sur CD-ROM. Un
savoir vérifiable provenant de tous les domaines imaginables lui a alors été
transmis, savoir dont il était capable de se rappeler le matin. Il y avait
une telle inondation d’information que c’était comme si toute une
encyclopédie lui avait été transmise durant la nuit. La majorité des faits
se situait en dehors de sa base de connaissances personnelle et traitait de
détails techniques dont il ne savait absolument rien.
>
> Quand l’hyper-communication se produit, on peut observer des phénomènes
spéciaux dans l’ADN même tout comme dans l’être humain. Les scientifiques
russes ont illuminé des échantillons d’ADN avec une lumière laser. Une onde
typique se formait sur l’écran. Lorsqu’ils ont retiré l’échantillon d’ADN,
le schéma de l’onde n’a pas disparu, il est resté. De nombreuses expériences
de contrôle ont démontré que le schéma continuait à provenir de
l’échantillon enlevé, dont le champ d’énergie continuait apparemment à
subsister par lui-même. Cet effet est maintenant appelé l’effet ADN fantôme.
On soupçonne que l’énergie en dehors de l’espace et du temps continue à
couler par les « trous de ver » activés après que l’ADN ait été retiré.
L’effet secondaire le plus souvent rencontré dans l’hyper-communication,
comme dans les êtres humains, sont des champs électromagnétiques
inexplicables autour des personnes concernées. Des dispositifs électroniques
comme les lecteurs de CD et autres appareils pe
> uvent être perturbés et cesser de fonctionner pendant des heures. Lorsque
le champ électromagnétique se dissipe lentement, les appareils fonctionnent
à nouveau normalement. Beaucoup de guérisseurs et de médiums connaissent cet
effet de par leur travail. Au plus l’atmosphère et l’énergie sont bonnes, au
plus il est frustrant que le dispositif d’enregistrement arrête de
fonctionner et d’enregistrer exactement à ce moment là. Et le fait d’allumer
et d’éteindre plusieurs fois l’appareil après la session ne rétablit pas le
bon fonctionnement, mais le matin suivant tout est à nouveau redevenu
normal. Peut-être que ceci va rassurer beaucoup de personnes, car cela n,a
rien à voir avec le fait qu’ils soient techniquement inaptes, cela signifie
qu’ils sont doués pour l’hyper-communication.
>
> Dans leur livre « Vernetzte Intelligenz » (Intelligence en réseau),
Grazyna Gosar et Franz Bludorf expliquent ces rapports de manière claire et
précise. Les auteurs citent aussi des sources d’après lesquelles l’humanité
aurait été, à ses débuts, comme les animaux, très fortement connectée à la
conscience de groupe et agissant comme un groupe. Afin de développer et
d’éprouver l’individualité, nous, les humains, avons cependant dû oublier
presque complètement l’hyper-communication. Maintenant que nous sommes
devenus assez stables au niveau de notre conscience individuelle, nous
pouvons créer une nouvelle forme de conscience de groupe, à savoir une
conscience dans laquelle nous avons accès à toute l’information via notre
ADN, sans être forcés ou contrôlés à distance sur l’usage que nous allons
faire de cette information. Nous savons maintenant que, comme sur
l’internet, notre ADN peut alimenter le réseau de ses propres données, qu’il
peut consulter des données du réseau et qu’il
> peut établir le contact avec d’autres participants du réseau. Guérison à
distance, télépathie ou « sensation à distance » sur l’état de proches etc.,
peut ainsi être expliqué. Certains animaux sentent aussi à distance quand
leurs propriétaires projettent de revenir à la maison. Cela peut être
clairement interprété et expliqué via les concepts de conscience de groupe
et d’hyper-communication.
>
> Une conscience collective ne peut raisonnablement être employée au cours
d’une certaine période de temps sans une individualité distincte. Ou alors
nous retournerions à un instinct grégaire primitif qui est facilement
manipulé. L’hyper-communication dans le nouveau millénaire signifie quelque
chose de tout à fait différent :
> Les chercheurs pensent que si des humains tout à fait individuels
retrouvaient la conscience de groupe, ils auraient un pouvoir divin de
créer, changer et former les choses sur la Terre ! [Je suis ravi. Finalement
les ordres de l’Univers sont expliqués scientifiquement !!!] ET l’humanité
se dirige collectivement vers une telle conscience de groupe de la nouvelle
sorte. Cinquante pour cent des enfants aujourd’hui seront des enfants à
problèmes dès qu’ils iront à l’école. Le système actuel rassemble les gens
en troupeaux et exige des ajustements. Mais l’individualité des enfants de
nos jours est si forte qu’ils refusent cet ajustement et l’abandon de leurs
particularités des façons les plus diverses. Dans le même temps, de plus en
plus d’enfants clairvoyants naissent [voir le livre les Enfants Indigo de
Chine par Paul Dong ou le chapitre sur les Indigos dans mon livre Nutze die
täglichen Wunder (Utilise les Miracles Quotidiens)]. Quelque chose dans ces
enfants s’efforce de plus
> en plus d’atteindre la conscience de groupe de la nouvelle sorte et ne
sera plus réprimé plus longtemps. En règle générale, le temps météo, par
exemple, est plutôt difficilement influencé par un seul individu. Mais il
peut être influencé par une conscience de groupe (rien de nouveau par
rapport à certaines tribus faisant leur danse de la pluie). Le temps est
fortement influencé par les fréquences de résonance de la Terre, les
fréquences appelées Schumann. Mais ces mêmes fréquences sont également
produites dans nos cerveaux et lorsque beaucoup de personnes synchronisent
leur pensée, ou que des personnes individuelles (des maîtres spirituels, par
exemple) concentrent leurs pensées à la manière d’un laser, alors il n’est
pas surprenant, scientifiquement parlant, qu’ils peuvent ainsi influencer le
temps.
>
> Les chercheurs dans le domaine de la conscience de groupe ont formulé la
théorie de civilisations de Type I. Une humanité qui développerait une
conscience de groupe de la nouvelle sorte n’aurait ni problèmes
environnementaux, ni pénurie énergétique. Car si elle devait employer son
pouvoir mental en tant que civilisation unifiée, elle aurait le contrôle des
énergies de sa planète comme une conséquence naturelle. Et cela inclut
toutes les catastrophes naturelles !!! Une civilisation théorique de type II
serait même capable de contrôler toutes les énergies de sa galaxie. Dans mon
livre Nutze die taeglichen Wunder, j’ai décrit un exemple de cela : Chaque
fois qu’un grand nombre de personnes concentre son attention ou sa
conscience sur une chose identique comme les Fêtes de Noël, la coupe du
monde de football ou les obsèques de Lady Diana en Angleterre, alors
certains générateurs informatiques de nombres aléatoires commencent à livrer
des nombres ordonnés à la place des nombres al
> éatoires. Une conscience de groupe ordonnée crée l’ordre dans tout son
environnement !!! (voir le message de Lumitoile "Les electrogaiagrammes et
les effets de la pensée sur les machines" posté le 2 mars dernier voir aussi
http://noosphere.princeton.edu/fris...).
>
> Quand un grand nombre de personnes se réunit de manière très proche, les
potentiels de violence se dissolvent aussi. Il semble que ici aussi, une
sorte de conscience humanitaire de toute l’humanité est créée. À la Love
Parade, par exemple, où chaque année environ un million de jeunes gens se
rassemblent, il n’y a jamais eu d’émeutes brutales comme il en arrive par
exemple aux manifestations sportives. Le nom de l’événement seul ne peut
être considéré comme la cause ici. Le résultat d’une analyse indiquait
plutôt que le nombre de gens était TROP GRAND pour permettre un basculement
vers la violence. Pour revenir à l’ADN : apparemment c’est aussi un
supraconducteur organique qui peut travailler à la température normale du
corps. Des supraconducteurs artificiels exigent des températures extrêmement
basses, situées entre 200 et 140°C, pour fonctionner. Comme on l’a récemment
appris, tous les supraconducteurs sont capables de stocker la lumière et
donc l’information. C’est une nouv
> elle explication sur la manière dont l’ADN peut stocker l’information. Il
y a un autre phénomène lié à l’ADN et aux « trous de ver ». Normalement, ces
« trous de ver » super petits sont fortement instables et sont seulement
maintenus pour les plus minuscules quelques fractions d’une seconde. Dans
certaines conditions (voir dans le livre de Fosar/Bludorf mentionné
ci-dessus) des « trous de ver » stables peuvent s’organiser, formant alors
des espaces vides distincts dans lesquels par exemple la gravité peut se
transformer en électricité. Les espaces vides sont des boules auto-radiantes
de gaz ionisé qui contiennent des quantités considérables d’énergie. Il
existe des régions en Russie où de telles boules radiantes apparaissent très
souvent. Revenus de leur confusion, les Russes ont commencé des programmes
de recherche massifs, conduisant finalement à certaines des découvertes
indiquées ci-dessus. De nombreuses personnes connaissent les espaces vides
comme des boules lumineuses dans le ciel. Ils les observent attentivement,
étonnés et se demandent ce qu’elles pourraient bien être. Une fois, j’ai
pensé : « Salut là-haut. Si vous êtes un OVNI, volez en triangle. » Et
soudainement, les boules lumineuses se sont déplacées en triangle. Ou elles
fusaient à travers le ciel comme des palets de hockey sur glace. Elles
accéléraient de zéro à des vitesses folles tout en glissant doucement à
travers le ciel.
>
> On reste bouche bée et j’ai aussi, comme tant d’autres, pensé que
c’étaient des OVNI. Des gentils, apparemment, puisqu’ils ont volé en
triangle juste pour me faire plaisir. Dans ces régions, où apparaissent
souvent des espaces vides qui volent parfois comme des boules de lumière de
la terre vers le ciel, les Russes ont maintenant trouvé que ces boules
peuvent être guidées par la pensée. On a découvert depuis que ces espaces
vides émettent des ondes de basse fréquence comme celles qui sont produites
dans notre cerveau. Et à cause de cette similitude des ondes, elles sont
capables de réagir à nos pensées. Courir avec excitation dans une boule
située au niveau de la terre n’est pas une bonne idée, parce que ces boules
de lumière peuvent contenir des énergies immenses et sont capables de faire
muter nos gènes. Précisons qu’elles pourraient mais ne le feraient pas
nécessairement. Car de nombreux enseignants spirituels produisent aussi de
telles boules ou colonnes de lumière visibl
> es en profonde méditation ou pendant le travail énergétique qui déclenche
des sentiments réellement plaisants et ne causent aucun mal. Apparemment
ceci dépend aussi de quelque ordre intérieur ainsi que de la qualité et de
la provenance de l’espace vide. Il existe certains enseignants spirituels
(le jeune Anglais Ananda, par exemple) chez qui, de prime abord, on ne voit
rien ; mais quand on essaie de les photographier pendant qu’ils sont assis
et parlent ou méditent dans l’hyper-communication, on n’obtient qu’une image
d’un nuage blanc sur une chaise. Durant certains projets de guérison de la
Terre, de tels jeux de lumière apparaissent aussi sur les photographies.
Pour parler simplement, ces phénomènes ont un rapport avec les forces de
gravité et d’anti-gravité, qui sont aussi exactement décrits dans le livre,
et avec les « trous de ver » toujours plus stables et l’hyper-communication
et donc avec les énergies en-dehors de notre structure spatio-temporelle.
Les générations précédentes qui ont vécu de telles expériences
d’hyper-communication et d’espaces vides visibles ont été convaincus qu’un
ange leur était apparu. Et nous ne pouvons savoir vraiment à quelles formes
de conscience nous pouvons avoir accès en utilisant l’hyper-communication.
>
> Ne pas avoir la preuve scientifique de leur existence réelle (les gens
ayant eu de telles expériences ne souffrent PAS toutes d’hallucinations) ne
signifie pas qu’il n’y a pas de contexte métaphysique. Nous avons simplement
fait un autre pas géant vers la compréhension de notre réalité. La science
officielle reconnaît aussi des anomalies de gravité sur la Terre (qui
contribuent à la formation d’espaces vides), mais seulement un peu moins
qu’un pour cent des cas. Mais récemment on a découvert des anomalies de
gravité entre trois et quatre pour cent. Un de ces endroits est Rocca di Pap
a, au sud de Rome (l’emplacement exact est donné dans le livre Vernetzte
Intelligenz avec plusieurs d’autres). Des objets ronds de toutes sortes, que
ce soit des balles ou des bus remplis, remontent les pentes. Mais la bande à
Rocca di Papa est plutôt courte et défiant la logique les sceptiques ont
toujours recours à la théorie de l’illusion d’optique (ce qui n’est pas
possible en raison de plusie
> urs particularités de l’endroit).
> Toutes les informations sont tirées du livre « Vernetzte Intelligenz » de
Grazyna Fosar et Franz Bludorf ISBN 3930243237, résumées et commentées par
Baerbel.
> Malheureusement le livre est seulement disponible en allemand jusqu’ici.
Vous pouvez contacter les auteurs ici : http://www.fosar-bludorf.com
<http://www.fosar-bludorf.com/> <http://www.fosar-bludorf.com/>
>
>
> Message reçu de Baerbel
> auteur : http://www.fosar-bludorf.com <http://www.fosar-bludorf.com/>
<http://www.fosar-bludorf.com/>
> traduction :Sabine Leurquin pour Lumitoile
> correction : Jean Carfantan pour Lumitoile
> langue originale : anglais
> Diffusion http://lumiweb.org
> <http://lumiweb.org/> <http://lumiweb.org/> http://lumiweb.org/fr/textes/
> <http://lumiweb.org/fr/textes/> <http://lumiweb.org/fr/textes/> Vous
pouvez diffuser ce message à la condition que l’intégralité en soit
conservée y compris ces quelques lignes.
> Ce respect garantit l’existence de cette liste. Vous pouvez le transmettre avec cette condition. Respectez le travail, il est fait de temps, d’énergie
et d’amour...
> Merci

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?