Initiative citoyenne contre vaccin H1N1 : plaidoiries le 30/10/2009

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les demandeurs réclament que soient publiées toutes les informations précises en lien avec les dangers et conséquences éventuels d’une telle vaccination

BRUXELLES Le tribunal des référés de Bruxelles a invité, mercredi matin, les avocats d’Initiative citoyenne et de l’État belge à s’accorder sur un agenda pour l’échange des conclusions entre les parties en vue de plaider prochainement le litige relatif à la campagne de vaccination contre le virus H1N1.

Initiative citoyenne contre vaccin H1N1 : plaidoiries le 30/10/2009

Dans les minutes qui ont suivi, les parties ont annoncé qu’elles seraient prêtes à plaider le 30 octobre prochain et cette date a été retenue par le tribunal. Initiative citoyenne a lancé cette action judiciaire en vue d’obtenir de la justice qu’elle suspende la campagne de vaccination contre le virus et ce « sans qu’il soit apporté publiquement des éléments permettant de juger, en toute connaissance de cause, les avantages et les inconvénients d’une telle vaccination ».

vACCIN

Les demandeurs réclament également que « soient publiées, à chaque fois, en même temps que les informations gouvernementales sur la vaccination, toutes les informations précises en lien avec les dangers et conséquences éventuels d’une telle vaccination ». De préciser aussi que ces informations doivent être accessibles à toute personne susceptible de se voir proposer cette vaccination.

Pour le docteur Eric Beeth, intervenant au nom d’Initiative citoyenne, « il faut suspendre absolument toute vaccination avec le vaccin ’Pandemrix’, parce qu’il s’agit d’un vaccin encore à l’essai, que les adjuvants le composant ont des effets secondaires incalculables et que les risques sont plus élevés d’accepter ce vaccin plutôt que d’y renoncer ».

Le médecin a précisé que l’aspect le plus significatif de l’action judiciaire est de prévoir « un formulaire de consentement éclairé signé par le patient en toute connaissance de cause avant toute vaccination ».

Mes Georges-Henri Beauthier, Inès Wouters et Philippe Vanlangendonck plaideront le 30 octobre contre l’Etat belge, réclamant des astreintes en cas de non-respect de l’ordonnance prononcée par le tribunal, si celui-ci accède à la requête des demandeurs.

© La Dernière Heure 2009

Cet article provient du site http://www.dhnet.be

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?