H1N1 : UN VACCIN EN AVANCE SUR SON TEMPS, Bizarre !

par Pierre Jovanovic

Version imprimable de cet article Version imprimable

Juste pour vous dire qu’on vit des temps formidables : avant, on mettait au point les vaccins après l’apparition d’une maladie ou d’un virus. Maintenant, le progrès est tel (!) que les vaccins sont prêts avant l’apparition même du virus. C’est la cas de la grippe dite porcine, ou H1N1, dont le vaccin a été breveté aux US par Otfried Kistner, pour la firme autrichienne Baxter en août 2008, avec validation rétroactive à août 2007. Août 2008, c’est environ 6 mois avant que la grippe n’ait soi disant fait 200 morts au Mexique 2009 ! C’est donc bien un vaccin en avance sur son temps. Merci aux lecteurs qui m’ont envoyé cette info.

J’avais rapporté ici une info à propos de la grippe porcine, comme quoi le brevet de son vaccin a été déposé bien avant l’éruption au Mexique. Face à cette information passionnante, j’ai voulu en savoir plus. En effet, le brevet du vaccin H1N1 a bien été attribué le 28 aout 2008, avec effet retroactif d’un an au 28 septembre 2007, aux virologistes suivants. Mais c’est une erreur de date de l’US patent. Un lecteur m’a envoyé ce lien sur le même brevet déposé le 16 décembre 1997, par les 4 chercheurs de Baxter, et que vous pouvez voir ici sur www.patentstorm.us :

H1N1 : UN VACCIN EN AVANCE SUR SON TEMPS, Bizarre !

Il faut savoir qu’Otfried Kistner est une célébrité chez les virologues, c’est l’un des patrons de Baxter, et il est même conseiller à l’OMS. C’est une « tête » dans ce monde très très clos. J’ai donc téléphoné à Vienne pour l’interviewer, mais là, boum, je me suis fait tailler un vrai loden autrichien. Sa secrétaire m’a fait savoir que « vous ne pouvez pas lui parler pour des raisons de sécurité » (sic) et que « les journalistes devaient être ’checked’ par la DirCom » (sous entendu par la Direction de la Communication de Baxter). Pour parler au papa du vaccin, il faut donc une habilitation Confidentiel Defense. J’ai donc laissé mon message, nom, téléphone, etc. N’ayant pas de nouvelles, j’ai téléphoné en France où j’ai eu l’assistante du président de Baxter France qui m’a expliqué, un peu gênée, que « la France n’a plus d’attaché de presse depuis plusieurs mois ». Je ne sais pas si vous imaginez le topo, avec tout le cirque média sur cette grippe en ce moment, que Baxter veut a priori économiser un salaire puisque le poste n’est toujours pas pourvu depuis le départ du précédent. Bref, elle m’a donné le nom du Dir-Com Belgique qui gère aussi la France, Vincent Vanvinsberghe. Qui bien entendu ne m’a pas rappellé. N’ayant pas de nouvelles, j’ai alors laissé un 2e message, cette fois sur le répondeur de Herr Kistner. Je lui ai envoyé aussi un mail. N’abandonnant pas, j’ai alors tenté ma chance vendredi soir, après 18 heurs, quand son assistante n’est plus là. Et là, bingo, Mr vaccin a décroché lui-même. Je lui ai gentiment demandé s’il pouvait répondre à mes questions sur la date du dépôt de son brevet. Mais là, achtung, il m’a expliqué qu’il avait l’interdiction de parler aux journalistes et m’a raccroché au nez en s’excusant. Auf Wiederzehen ! Tut. Tut. Tut.

Question au président de Baxter-France : à quoi sert Vincent Vanvinsberghe, votre dir-com belge ? Manifestement il est payé pour ne pas répondre aux journalistes, ce qui, pour un attaché de presse censé faire de la relation presse, est un contre-emploi. Il pourrait aussi bien rester chez lui. On comprend aussi pourquoi ce poste n’existe pas en France. Quelque chose ne colle pas : pourquoi cette opacité chez Baxter ? Pourquoi refuser les questions les plus simples ? J’ai lu par exemple sur un site US que l’épidémie à commencé en 2009 au Mexique non loin d’une succursale de Baxter, mais cette info est hélas typique du web, aucune référence vérifiable (l’un de nos lecteurs au Mexique (si il y en a) peut-il la vérifier ?)

Dans tous les cas le mystère de la date du brevet s’épaissit. En effet, pour déposer un brevet de vaccin, même si le H1N1 est une sous-famille datant du siècle dernier, cela veut dire que Baxter a dépensé des millions en recherche et développement sur cette version, qui a bien sûr évolué depuis. C’est JUSTEMENT sa force, lisez ceci dans Le Monde : « Le virus 2009 A(H1N1) est totalement différent. Il est nouveau, et quasiment personne n’est immunisé contre lui. Il se répand très facilement, mais ne provoque pas de maladie sévère chez la plupart des gens. Ces éléments ne cadrent pas avec les plans préparés, et imposent de les adapter. Rien d’étonnant, donc, à ce que des gens se demandent pourquoi la pandémie actuelle ne correspond pas à ce à quoi ils s’attendaient, et trouvent que l’on en fait beaucoup ». Donc BIEN AVANT la date d’obtention, c’est-à-dire 1 ou 2 ans, ce qui nous donne 1995. Donc je réitère ma demande très poliment auprès de Baxter France car j’estime que quand on veut nous vacciner avec un brevet Baxter, Baxter-France nous doit un minimum de transparence et d’explications. Le fait même que la France n’ait pas d’attaché de presse est significatif.

Rappelons qu’en 1976, il y a eu plus de morts par vaccin que par le virus de la grippe porcine de l’époque.

Et n’oubliez pas, les labos veulent, en plus, l’immunité juridique... Ils ont peur des procès à venir ? Enfin je vous signale cet excellentissime article du Monde (Le virus H1N1 voyage à une vitesse extraordinaire) qui s’étonne de la vitesse à laquelle le H1N1 se propage, 6 fois plus vite que tous les autres de la même famille."

Source : Pierre Jovanovic ©
http://www.jovanovic.com/

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?