Grippe A : une majorité de Français contre la vaccination

, par  Amessi , popularité : 2%

C’est ce que titre Le Figaro sur sa Une.}}

Le journal note qu’« à quelques semaines du début de la campagne nationale de vaccination contre la grippe A pandémique, tout est presque prêt sauf… la population ».

Le quotidien remarque que « ces derniers mois, de multiples sondages et enquêtes montrent que les Français […] ne sont pas très décidés à se faire vacciner. Ils le seraient même de moins en moins ».

Grippe A : une majorité de Français contre la vaccination »


Vaccin

Michel Setbon, sociologue au CNRS, indique ainsi que « dans une étude menée en juin auprès d’un échantillon re¬présentatif de 1 000 personnes, 60% avaient l’intention de se vacciner, et 40% n’en avaient pas l’intention. Des estimations datant de mi-septembre suggèrent que la tendance s’est inversée ».

Le Figaro observe que « la situation [est] d’autant plus préoccupante pour les autorités sanitaires que les catégories de population les plus motivées ne sont pas forcément les plus vulnérables au virus. Dans l’étude conduite par Michel Setbon, le taux le plus élevé d’intention vaccinale se retrouve chez les plus de 60 ans. Or, ceux-ci apparaissent relativement protégés depuis le début de la pandémie ».
Michel Setbon ajoute que « le niveau d’inquiétude est plutôt bas, voire très bas. La majorité de la population ne voit donc pas dans le vaccin un outil prioritaire. Bien sûr, tout cela peut évoluer très vite ».

Le quotidien relève que « le scepticisme est encore plus marqué chez les médecins et les infirmiers », expliquant que selon un sondage du Quotidien du médecin réalisé auprès de 400 médecins libéraux, ces derniers « apparaissent peu inquiets face à l’épidémie et divisés sur la question de la vaccination. Un sur deux se dit prêt à la faire, la proportion étant plus élevée chez les généralistes (61%) que chez les spécialistes (37%) ».

Le Figaro, qui consacre 2 pages au sujet, note en outre qu’il y a « autant de politiques vaccinales que de pays », ou encore indique qu’hier, « Marie-Laure Kieny, directrice de l’initiative pour la recherche sur les vaccins à l’OMS, a déclaré que l’efficacité des vaccins mis au point était supérieure aux attentes et qu’une seule dose devrait suffire ».

Libération se demande de son côté, également sur une double page, s’il faut « se faire vacciner ou pas ».

Le journal note que « les premières doses ont été livrées. Le dispositif anti-H1N1 s’amplifie, les questions aussi ».

Le quotidien cite plusieurs spécialistes, dont le Pr Christian Peronne, du Haut Comité de santé publique, qui remarque que « les évaluations de ces vaccins ont été on ne peut plus sérieuses. Nous ne sommes pas dans l’inconnu, c’est la même chose que pour le vaccin saisonnier ».

Jean Marimbert, directeur de l’Afssaps, aborde les adjuvants de ces vaccins : « Dans la situation et les conditions d’emplois, tout risque de toxicité est a priori exclu ».

La Croix retient pour sa part qu’« avec la grippe, les Français redécouvrent les vertus de l’hygiène ».
Revue de presse rédigée par Laurent Frichet

Le Figaro, Libération, La Croix

Navigation