Du magnésium pour éviter le déclin de la mémoire

Version imprimable de cet article Version imprimable

Du magnésium pour éviter le déclin de la mémoire

Pierre Kaldy note dans Le Figaro qu’« une équipe internationale de chercheurs incluant le Prix Nobel Susumu Tonegawa a trouvé une nouvelle piste intéressante, du moins chez l’animal, [pour] enrayer le déclin de la mémoire avec l’âge : le magnésium ».

Le journaliste rappelle que « le rôle central de cet élément pour stabiliser nos connexions nerveuses est connu depuis longtemps ».
GIF
Pierre Kaldy explique que « des chercheurs du MIT américain ont cherché un produit qui pouvait faciliter l’absorption du magnésium par l’organisme et son passage dans le cerveau. Ils annoncent dans Neuron que, allié à l’acide L-thréonique, le magnésium peut atteindre des concentrations supérieures de 10% à la normale dans le cerveau ».

Le journaliste indique que testé chez le rat, « après un mois de régime supplémenté en thréonate de magnésium, le déclin des mémoires à court terme, à long terme et de l’espace n’apparaissait plus chez les animaux âgés ».

Pierre Kaldy précise qu’une étude du cerveau de ces animaux a permis de constater que « les connexions nerveuses étaient nettement plus nombreuses dans l’hippocampe ».
Le journaliste ajoute que l’inventeur du MgT, le Pr Guosong Liu, « annonce des résultats à venir concernant aussi la maladie d’Alzheimer et la longévité ».

« Même si ces résultats et l’absence d’effets indésirables sur le long terme du MgT restent à confirmer chez l’homme, ils indiquent une voie prometteuse pour la recherche pharmaceutique », continue Pierre Kaldy.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?