Connaissez-vous l’hadronthérapie ?

Il s’agit d’un type de traitement du cancer

fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Il s’agit d’un type de traitement du cancer qui consiste à attaquer les tumeurs résistantes à la radiothérapie de manière très précise par des faisceaux d’ions de différents corps chimiques produits par un accélérateur de particules bien connu en physique expérimentale appelé synchrotron.

hadrontherapie
hadrontherapie, traitement contre le cancer !

Connaissez-vous l’hadronthérapie ?

Sans doute comme moi même n’en aviez vous jamais entendu parlé ou très peu.

Il s’agit d’un type de traitement du cancer qui consiste à attaquer les tumeurs résistantes à la radiothérapie de manière très précise par des faisceaux d’ions de différents corps chimiques produits par un accélérateur de particules bien connu en physique expérimentale appelé synchrotron. On appelle ces ions des « hadrons », d’où la dénomination de cette technique.Canalblog035 Différents ions peuvent être utilisés mais ce sont des ions carbones qui présentent les meilleures propriétés pour l’application recherchée. L’avantage des hadrons consiste en effet à pouvoir attaquer des tumeurs implantées très en profondeur dans les tissus car contrairement aux électrons et aux photons, ils ont un effet maximal tout à la fin de leur parcours dans les tissus. On peut ainsi attaquer une tumeur profonde sans abimer les tissus qui la précèdent où la suive avec une grande précision volumique.

Cette technique de traitement des tumeurs connaît un début de développement en Europe avec des centres en construction ou déjà réalisé en Allemagne (Heidelberg), en Italie, en Autriche et en dehors d’Europe, au Japon. La France a elle aussi son projet d’un centre d’hadronthérapie qui a même été baptisé Etoile. Il sera implanté à Lyon et est prévu d’être équipé d’un synchrotron de 24 mètres de diamètre qui permette d’émettre des faisceaux d’ions à haute énergie capables de pénétrer dans les tissus jusqu’à 27 cm de profondeur ! Trois sorties sont prévues vers trois salles de traitement avec un faisceau vertical, horizontal ou combiné. Il est prévu de pouvoir traiter ainsi 1000 malades par an.

L’appel d’offre a déjà été lancé dans le cadre d’un PPP, le Partenariat Public Privé, pour en assurer la conception, la construction et l’exploitation.

Il devrait donc être opérationnel et traiter ses premiers malades dès 2009.

http://www.naturavox.fr/article.php...

Auteur : Cadérange

Documents joints

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?