Cancer du Poumon, espoir d’une protection !

avec un médicament couramment utilisé pour le traitement du diabète de type 2

Version imprimable de cet article Version imprimable

des chercheurs ont montré que des souris [non-diabétiques] exposées à un composé du tabac très cancérogène voyaient leurs risques de développer un cancer du poumon fortement réduits quand on leur administrait de la metformine, un médicament couramment utilisé pour le traitement du diabète de type 2

L’espoir d’une protection contre le cancer du poumon

{{}}

Le Figaro indique sur son site Internet que « des chercheurs ont montré que des souris [non-diabétiques] exposées à un composé du tabac très cancérogène voyaient leurs risques de développer un cancer du poumon fortement réduits quand on leur administrait de la metformine, un médicament couramment utilisé pour le traitement du diabète de type 2 ».

Le journal note ainsi que selon ces travaux publiés dans Cancer Prevention Research par l’équipe du Dr Philip Dennis, de l’Institut national du cancer de Philadelphie, « les souris auxquelles on injectait la metformine par voie orale ont vu ce risque baisser de 40 à 50% ».

« Celles qui recevaient le traitement sous forme d’injections étaient encore mieux protégées : 72% des animaux ne développaient pas de tumeurs, contre 100% pour les souris non traitées », poursuit le quotidien.

Le Figaro explique que la metformine « réduit le taux d’insuline et d’autres hormones dans le sang. Cette baisse du taux hormonal jouerait sur l’équilibre énergétique des cellules cancéreuses, et donc sur leur développement ».
Le quotidien précise que « ces résultats prometteurs [...] doivent encore être confirmés par des essais cliniques sur les hommes. […] Mais si les résultats sont vérifiés chez l’homme, la metformine présente des avantages non-négligeables ».

Michael Pollak, professeur d’oncologie à l’université de McGill, à Montréal (Canada), relève ainsi que « c’est un médicament connu et utilisé dans le monde entier depuis longtemps, ce qui nous permet de savoir qu’il a très peu d’effets secondaires et ne représente pas de danger pour les patients ».
Le Figaro relève par ailleurs qu’« une autre étude, publiée dans la même revue par des chercheurs japonais, révèle l’effet protecteur de cette même molécule contre le cancer colorectal ». Le journal note que « de faible ampleur (elle porte sur 23 patients), elle montre que des personnes non-diabétiques traitées avec de la metformine pendant un mois voyaient le nombre d’ACF (indicateur précoce d’un possible cancer du colon) baisser « significativement » ».

Revue de presse rédigée par Laurent Frichet pour Le Figaro

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?