Buvez du vin : vous vivrez joyeuse et surtout plus âgée

fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Hier, on fêtait le Beaujolais nouveau. Vous avez peut-être levé le coude plus qu’à l’habitude. « Pas très bon pour la santé », diront certains. « Oh, un petit excès de temps en temps », rétorquerez-vous. Et si justement boire du vin régulièrement pouvait vous faire respirer la santé ? Voilà une nouvelle occasion de trinquer.

Buvez du vin : vous vivrez joyeuse et surtout plus âgée

{{}}

> Par Alix Gaussel, auteure septuagénaire - nouvelobs.com

Edité et parrainé par Daphnée Leportois

C’est curieusement aux États-Unis que rebondit la polémique qui entoure l’usage du vin, comme l’indique un article du « Time » du 7 septembre dernier. L’auteure, Meredith Melnick, spécialiste de la santé, recommande avec humour à toutes les dames de boire un ou deux verres de vin par jour. Une étude récente, en effet, a prouvé que les femmes qui en usaient ainsi avaient 28 % de plus de chances que les autres d’être en meilleure santé quand elles seraient plus âgées.

Le point de vue n’est pas récent. Déjà, en 1866, Louis Pasteur, dans ses « Études sur le vin », déclarait que « le vin de France, aliment, c’est-à-dire le vin naturel, […] peut être à bon droit considéré comme la plus saine, la plus hygiénique des boissons ».

Le ministère de l’Agriculture, en 1933, éditait une lithographie de Leonetto Cappiello montrant un couple débordant de bonne santé dans une France couverte de vignes, avec ce slogan : « Buvez du vin, vivez joyeux. »

La Faculté de médecine, cependant, se montre extrêmement réticente. Tellement que David Servan Schreiber lance un pavé dans la mare avec un article du « Monde » du 21 mars 2009. Il affirme que boire deux verres de vin par jour n’est pas cancérigène, ce que démentent aussitôt les journalistes Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymès dans le Magazine de la Santé sur la 5.

On n’est pas près de cesser de s’étriper sur le sujet. Les Français, nous dit-on, boivent moins de vin mais le boivent meilleur. Les chiffres de la mortalité sur les routes dénoncent pourtant toujours l’alcool comme le grand fautif. Mais là, c’est l’excès qui est en cause.

Pour moi, boire un verre de vin à chaque repas est un plaisir divin, d’autant que cela apporte à l’organisme des polyphénols, c’est-à-dire des antioxydants qui protègent les cellules et sont utiles pour l’avancée en âge, non seulement des vieilles dames, mais aussi des vieux messieurs.

Source : http://leplus.nouvelobs.com

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?