À LA SOURCE

fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF Format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable Enregistrer au format PDF

Tout le monde le constate, nous sommes dans une phase d’accélération. Une multitude d’informations nous arrive de toutes parts, par Internet, par la presse, par les livres. Nous sommes informés, mais également nous sommes submergés.

Ce poids de l’information nous conduit inexorablement vers autre chose, car sans cela nous risquons d’être écrasés, engloutis, submergés, noyés. « Le check-up psycho bioénergétique au pendule » apporte une étonnante possibilité d’aller en quelques minutes au cœur de la problématique de la personne.

À LA SOURCE

Rédigé pour AMESSI

Tout le monde le constate, nous sommes dans une phase d’accélération. Une multitude d’informations nous arrive de toutes parts, par Internet, par la presse, par les livres. Nous sommes informés, mais également nous sommes submergés. Ce poids de l’information nous conduit inexorablement vers autre chose, car sans cela nous risquons d’être écrasés, engloutis, submergés, noyés.

« Le check-up psycho bioénergétique au pendule » apporte une étonnante possibilité d’aller en quelques minutes au cœur de la problématique de la personne, tant sur le plan intérieur, au niveau du fonctionnement des sept corps, qu’au niveau extérieur, celui des pollutions.

On peut de la sorte, non seulement découvrir ce qui empêche l’individu de fonctionner normalement, mais également ce qui lui avait fait perdre la direction choisie par l’âme au moment de son incarnation. Ce que l’on appelle « maladie » est une alerte destinée à secouer l’individu et l’inciter à sortir de sa torpeur, des automatismes ou bien abandonner des rôles qui ne sont pas les siens.

Dans les formations de l’EIF (École d’Initiation Fitzhelaourov), le rôle du regard apparait comme un élément de transformation. Lorsqu’il est dirigé vers le « soleil » de l’autre, il devient guérisseur et magicien. A l’inverse, lorsque le discernement est aux commandes, ce discernement place le thérapeute dans la position de l’arroseur arrosé, car la conscience est créatrice.

Sur le plan informationnel, la perception de la maladie, crée en un sens cette maladie, car dans sa réalité, elle n’est qu’une réaction de l’organisme à une situation contextuelle. Ce discernement opère, bien à l’insu de toutes les bonnes volontés, en tant qu’élément réducteur de la réalité. Se focaliser sur
le problème, le grossit. Lorsqu’il s’avère difficile de le résoudre rapidement, il peut finir par étouffer l’individu par la place exorbitante qu’il prend dans sa vie.
Les problèmes respiratoires en résultent en partie. La maladie est une « sur focalisation » sur soi- même et la perte de contact avec l’Universel. Guérir, c’est s’ouvrir au monde.

Lorsque l’on se met dans une position « Tao », celle du « je ne sais pas », nous entrons dans un univers paradoxal, celui du grand vide qui contient en potentiel le Tout. Plonger dans cet univers, revient à passer, comme Alice au Pays des Merveilles, « derrière le miroir ».

On y découvre alors toutes les réponses, toutes les connaissances, tous les programmes. Nous sommes à la Source. Nous y allions jadis avant de nous orienter vers l’eau en bouteille conditionnée dans des usines. Elles étaient remplies d’un savoir, appris, distillé par des sommités. Pour résoudre un nouveau problème nous nous abreuvions à ces connaissances anciennes. Les résultats, on s’en doute, n’étaient pas ceux que l’on pouvait espérer. Il suffit de regarder autour de soi pour s’en rendre compte…

Mais tout dernièrement, un évènement est venu apporter une véritable révolution : la restauration des tissus partiellement ou globalement à partir du spirituel. Ce miracle s’opère à partir des capacités de l’âme. Pour Grégory Grabovoï, l’homme avec l’animal, de l’homme avec le végétal, de l’homme avec le minéral et surtout de l’homme avec le Divin. Cette dimension fractale est à l’image de l’hologramme dans lequel chaque point de détail de l’image contient les informations concernant la totalité de l’image. Nous entrons dans une perception sphérique de la réalité, une perception en 3D, très différente de la pensée analytique, en 2D.

On peut sur le registre poétique, penser à la goutte de rosée qui, bien que minuscule, reflète le ciel tout entier. On peut de manière plus scientifique se pencher sur la mémoire de l’eau, une mémoire qui contient celle de l’Univers. Grabovoï recommande, pour les personnes qui rencontrent des ressuscités, de leur offrir un verre d’eau. L’eau contient la mémoire terrestre dont une portion correspondant à la période d’absence de la scène de la vie, qui fait défaut au ressuscité.

L’eau est donc un élément de reconnexion que l’on charge dans la technologie du check up par des combinaisons chiffrées de ré harmonisation pour chacun des 7 corps.

Dans nos ateliers, l’accent est mis sur la transformation de la personne en l’aidant à se dégager des influences négatives qui ont pu l’empêcher de réaliser pleinement les aspirations et les challenges de son âme et retrouver son libre arbitre. L’individu retrouve par conséquent sa voie et peut faire entendre sa voix. Le terrain de travail se situe également au niveau de la conscience collective dont l’évolution est lente, mais peut être accélérée par l’information d’ouverture des consciences. Aussi chacun d’entre nous est en mesure de transformer l’Univers en se transformant lui même. Nous pouvons alors en toute quiétude nous diriger vers la Source, nous asseoir auprès d’elle et écouter son bruissement.

Il n’y a plus rien à faire car la restauration de l’harmonie ne s’effectue plus par des actions, mais par une transformation de notre regard et celle de notre conscience, simplement parce que tout l’univers y est présent. Comme le dit le Docteur Len (Ho’Oponopono) « notre responsabilité est entière, tout simplement parce que c’est dans notre vie, mais également et surtout notre responsabilité est entière parce que notre conscience est créatrice de l’Univers ». C’est en cela que nous pouvons « piloter la réalité ».

Pour en savoir plus vous pouvez vous rendre sur www.lequadrant.com et sur www.sante-info-russie.com

Serge Fitz
14 Juillet 2011

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?