Parkinson : Le thé vert protège les cellules nerveuses

, par  Amessi , popularité : 1%

Les bienfaits du thé vert pour la santé pourraient inclure la protection des cellules nerveuses selon une récente étude publiée dans la revue Biological Psychiatry.

Des chercheurs ont montré que les polyphénols du thé vert, des substances aux propriétés antioxydantes, avaient des effets bénéfiques chez les animaux ayant la maladie de Parkinson.

JPEG

La maladie de Parkinson est une maladie progressive et dégénérative du système nerveux central, qui conduit à la perte de cellules nerveuses produisant de la dopamine.
Il n’y a présentement aucun traitement guérissant la maladie mais la ralantissant de façon conséquente, la L Dopa.

 Les effets neuroprotecteurs du thé vert :

Les recherches précédentes de l’équipe avaient indiqué que le thé vert possédait des effets neuroprotecteurs, ce qui a conduit Dr. Baolu Zhao et ses collègues à examiner son effet spécifiquement dans le cas de la maladie de Parkinson.

Les résultats montrent que les polyphénols du thé vert protègent les neurones à dopamine qui deviennent plus nombreux avec la quantité consommée.

Ils montrent également que cet effet protecteur passe par l’inhibition du circuit ROS-NO qui peut contribuer à la mort de cellules dans la maladie de Parkinson.

John H. Krystal, éditeur de la revue Biological Psychiatry, rappelle que « plusieurs prétentions ont été faites pour une grande variété de substances naturelles et plusieurs de ces affirmations, comme dans le cas du millepertuis et du Ginko Biloba, n’ont pas été démontrées dans des études cliniques sérieuses. Donc, il est extrêmement important d’identifier les mécanismes neuroprotecteurs hypothétiques dans des modèles animaux, comme Guo et ses collègues ont commencé à le faire pour la maladie de Parkinson. »

  Les auteurs espèrent que les polyphénols du thé conduiront à des médicaments sécuritaires et pratiques pour cette maladie.

 Le thé vert aiderait à maintenir les capacités mentales

Pour une première fois, une recherche a examiné l’association entre la consommation de thé vert et les fonctions cognitives chez l’humain.

Il s’agit d’une recherche japonaise, publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition impliquant 1000 participants de 70 ans et plus.
Le thé vert est une boisson populaire au Japon, plus de 10% de la population rapportant en prendre au moins deux tasses tous les jours. Les participants passaient des tests d’habiletés mentales incluant la mémoire, l’orientation, la capacité de suivre des consignes et l’attention.

Les gens buvant du thé vert étaient moins susceptibles de présenter des déficits cognitifs selon ces tests. Ceux qui rapportaient boire 2 tasses et plus par jour étaient 54% moins susceptibles que ceux qui en prenaient jusqu’à 3 fois semaines, tandis que ceux qui en prenaient 4 à 6 fois par semaine, étaient 38% moins susceptibles.

 Le café, le thé noir et le thé oolong n’étaient pas liés à moins de déficits cognitifs.

Cette recherche ne prouve pas que les meilleures capacités cognitives soient dues au thé vert. Les chercheurs ont aussi tenu compte d’autres facteurs qui peuvent être reliés tels que le diabète, le tabac, l’âge avancé, l’activité physique, les liens sociaux, la consommation de poissons et de légumes et la santé générale. Même en ajustant l’analyse mathématique pour tenir compte de ces facteurs, une grande consommation de thé vert était toujours associée à un risque moins élevé de déficits cognitifs.

 Il ne reste pas moins que d’autres facteurs pourraient expliquer le lien entre consommation de thé vert et risque diminué de déficits cognitifs.

Par exemple, les japonais socialisent et se détendent autour d’un thé, ce qui peut être bénéfique pour le cerveau. Par ailleurs les gens en bonne santé peuvent être plus susceptibles de boire du thé vert.

La présente recherche indique néanmoins l’intérêt de poursuivre d’autres études afin de vérifier un possible lien causal. Un composé du thé vert s’est déjà révélé prometteur dans des expériences portant sur des maladies du cerveau chez des animaux.

Source

Voir en ligne : Parkinson : Le thé vert protège les cellules nerveuses

Navigation