Marcher aide à garder le cerveau en forme et à repousser l’Alzheimer

, par  Grainede Ble , popularité : 2%

Faire régulièrement une marche à l’âge de 70 ans et plus aide à maintenir les capacités cognitives en bon état et réduit les risques de souffrir de la maladie d’Alzheimer, indique une étude épidémiologique.

Marcher aide à garder le cerveau en forme et à repousser l’Alzheimer

la nouvelle recherche indique en effet que ce qui est bon pour le cœur
est aussi bon pour le cerveau.

Des études antérieures ont déjà conclu que l’activité physique pouvait
empêcher l’érosion des facultés mentales, mais la nouvelle recherche
tend à démontrer que ce n’est pas nécessaire d’avoir un niveau élevé
d’activité physique pour profiter de ses bienfaits.

Une autre étude conclut par ailleurs que les personnes âgées auraient
avantage à adopter un menu de style méditerranéen. Il semblerait en
effet que la consommation de poisson, d’huile d’olive, de légumes et de
fruits peut augmenter la longévité des personnes les plus âgées, même
celles qui ont 80 ou 90 ans.

La première étude a impliqué 2257 hommes à la retraite âgés de 71 à 93
ans. Les chercheurs ont découvert que ceux qui marchaient moins d’un
demi kilomètre par jour courait un risque presque deux fois plus élevé
de développer l’Alzheimer ou une autre forme de démence que ceux qui
marchaient trois kilomètres par jour.

Une autre étude impliquant 16 466 infirmières âgées de 70 à 81 ans a
conclu que les femmes qui marchaient une heure et demie par semaine
avaient de meilleures aptitudes aux tests que les femmes moins actives.

Des études antérieures ont déjà démontré que des exercices mentaux,
comme des mots croisés et la lecture, réduisaient les risques de
souffrir de la maladie d’Alzheimer.

Côté alimentation, les Européens de 70 à 90 ans qui affectionnent une
diète méditerranéenne réduiraient de 23 pour cent sur une période de 10
ans leur risque de décès comparativement aux personnes qui ne font pas
attention à leur alimentation.

Ces risques sont même réduits de 65 pour cent si l’on combine une diète
méditerranéenne à un usage modéré de l’alcool, une bonne activité
physique et l’absence de tabagisme.

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui provoque des
lésions au cerveau. Des changements se produisent alors dans le cerveau
des personnes qui sont atteintes. Les cellules du cerveau, les neurones,
rétrécissent ou disparaissent et sont remplacées par des taches denses
de forme irrégulière qu’on appelle des plaques.

Les symptômes sont les pertes de mémoire, la difficulté à accomplir des
tâches quotidiennes et des changements de comportement.

Bien que l’hérédité soit un facteur de risque, seulement 5 à 10 pour
cent des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer sont attribuables
aux gènes qui causent la maladie. Pour la majorité des cas, il n’existe
pas une cause unique identifiable, affirme la Société Alzheimer du
Canada

En outre, même si dans plusieurs cas la maladie s’attaque aux personnes
âgées, certains cas peuvent apparaître dès la quarantaine.

http://www.cyberpresse.ca/

Navigation