Le sexe oral augmenterait le risque de cancer de 22%

, par  Amessi , popularité : 1%

Si le cancer du col de l’utérus est la maladie la plus courante liée au papillomavirus humain, des chercheurs ont mené une étude démontrant que ce type de virus est aussi à l’origine de cas de cancer oropharyngé ces dernières années. La raison s’expliquerait principalement en raison des pratiques sexuelles.

JPEG

Le tabac et l’alcool ne sont pas les seuls facteurs associés à un risque accru de cancer oral.Au cours des dernières années, une autre pratique a contribué à l’augmentation des cas : le sexe oral.

Des chercheurs du Albert Einstein College of Medicine ont étudié le lien entre les papillomavirus humains (HPV) de la bouche et le cancer de la tête et de la gorge. Dans leur étude publiée dans la revue JAMA Oncology, ils affirment que lorsque le HPV16 est détecté dans la bouche de quelqu’un, cette personne est 22 fois plus susceptible de développer ce type de cancer.

"Les papillomavirus humains (HPV) sont un groupe de virus qui entraîne des proliférations cutanéo-muqueuses le plus souvent bénignes, mais parfois malignes.

Plus de 70 types viraux ont été identifiés ce jour« , précise l’Inserm. Le papillomavirus humain se transmet très facilement car outre les relations sexuelles, un contact peau à peau suffit. Certains infectent les muqueuses d’autres la peau. Ce type est très fréquent mais dans la plupart des cas, le système immunitaire »l’évacue". Sauf en de rares occasions, où le virus se développe dans le corps.

 Le virus peut précéder l’apparition d’un cancer

« Cette étude est la première à démontrer de façon concluante que la présence de HPV-16 dans la cavité buccale précède le développement des cancers de l’oropharynx », précise les chercheurs. Pour mener leur étude, les chercheurs ont examiné les données médicales de 97 000 personnes.

Les participants ont fourni des échantillons de bain de bouche et aucun ne souffrait d’un cancer. Quatre ans plus tard, un total de 132 cas de cancer de la tête et du cou ont été identifiés. Leurs échantillons montraient la présente de plusieurs types de HPV oraux. Les personnes atteintes du HPV-16 étaient 22 fois plus susceptibles de développer un cancer oropharyngé que les autres participants.

 Le comportement sexuel est une des causes :

Les chercheurs affirment que « d’autres études indiquent que la détection du HPV dans la cavité buccale est en relation avec le comportement sexuel ». Par ailleurs, les chercheurs ont également découvert pour la première fois que la présence d’autres types de HPV qui sont généralement détectés dans la peau est également associée à ces pathologies.

Selon l’OMS, « la plupart des hommes et des femmes ayant une activité sexuelle seront infectés à un moment de leur vie et certains risquent de l’être à plusieurs reprises ».

Vidéo Le cancer de l’utérus


Le cancer de l'utérus

par medisite-videos

source :
medisit

Voir en ligne : Le sexe oral augmenterait le risque de cancer de 22%

Navigation