La consommation de boissons trop chaudes serait cancérogène En boire favoriserait le cancer de l’œsophage.

, par  Amessi , popularité : 1%

Consommer des boissons trop chaudes serait probablement cancérogènes }

Les boissons très chaudes consommées à 65°C ou plus seraient « probablement cancérogènes pour l’homme », selon des experts du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).
En boire favoriserait le cancer de l’œsophage.

JPEG

Voilà une drôle de constatation qui pourrait en inquiéter plus d’un. Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui vient de rendre public une évaluation qu’elle a menée sur le café,

 consommer des boissons très chaudes, à des températures de 65°C ou plus, serait dangereux pour la santé.

 Cette action, répétée quotidiennement, favoriserait ainsi le cancer de l’œsophage.

« Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l’œsophage et que c’est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause », a déclaré Christopher Wild, directeur du CIRC.

D’après l’épidémiologiste Dr Dana Loomis, "les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l’Amérique du Nord sont bien en deçà.
Le café et le thé sont souvent bus en dessous de 60 degrés", a-t-elle expliqué dans un communiqué du CIRC.
Concrètement, ce ne sont donc pas les boissons en elles-mêmes qui seraient nocives, mais bien le fait de les consommer à des températures trop élevées.

En parvenant à cette conclusion, l’organisme est donc revenu sur l’une de ses anciennes conclusions qui stipulait que le café, l’une des boissons les plus consommées au monde, était cancérogène.

« Nous n’avons pas trouvé d’éléments probants en faveur d’un caractère cancérogène du café. Cela nous a conduit à classer cette boisson dans le groupe 3 (inclassable quant à sa cancérogénicité, NDLR) », a ainsi expliqué Dana Loomis, chef adjoint des réunions d’experts du CIRC.

Cette même instance, qui dépend de l’OMS, avait jugé en octobre 2015 la viande rouge « probablement cancérogène pour l’homme » et la charcuterie « cancérogène ».

Parmi les cancers les plus fréquemment associés à la viande figure le cancer colorectal et dans une moindre mesure les cancers de la prostate et du pancréas, avaient noté les auteurs de l’étude.

Selon l’organisme de recherche indépendant Global Burden of Diseases Project, 34.000 décès par cancer seraient imputables dans le monde, chaque année, à une alimentation riche en viandes transformées, tandis que les régimes riches en viande rouge pourraient être responsables de 50.000 décès par cancer annuellement.

Lire l’article d’origine

Voir en ligne : La consommation de boissons trop chaudes serait cancérogènes

Navigation