l’UNADFI assignée en dissolution

, par  Grainede Ble , popularité : 2%

En Mars 2004, trois plaignants, un membre de l’Ordre d’Avallon, un scientologue et un membre de l’Institut de Psychanimie ont assigné l’UNADFI & l’ADFI de Lille ayant pour but avoué la « défense de la famille et de l’individu » en dissolution, réclamant la nullité du contrat d’association pour « atteinte à la liberté de conscience et de croyance ».
L’UNADFI parisienne et son agence lilloise qui s’inquiètent du risque de dissolution qui pèse sur elles, ont tenté d’échapper à l’affaire en jouant la carte de l’irrecevabilité de l’assignation qui n’aurait pas été déposée dans les délais au greffe du tribunal.

l’UNADFI assignée en dissolution s’inquiète... Elle a dû abandonner ses arguments d’irrecevabilité

Face à la riposte des demandeurs, elle a dû abandonner à la veille de l’audience son argument et va bientôt devoir préparer sa défense sur le fond.

La plainte fait état de documents administratifs établissant que le financement de l’UNADFI provient majoritairement de fonds publics, leurs cotisations représentant moins de 10 % des 300 000 euros de subventions pour l’année 2002 .

Tout en prétendant défendre la famille et l’individu, ces associations dépensent l’argent du contribuable pour répandre des rumeurs sans fondement et des témoignages mensongers destinés à détruire la réputation d’une partie de ces mêmes contribuables. L’UNADFI et l’ADFI de Lille agissent en violation des principes de la Constitution et de ses propres statuts, motif à dissolution.

Hem le 20 juin 2004

Contact : Thierry BECOURT - 06 84 52 76 29 - iera.thierry chez free.fr