Gadarsil, les effets indésirables du Vaccin Gardasil se dénombrent par milliers

, par  Amessi , popularité : 2%

Selon les documents publiés par Judicial Watch, encore huit décès durant seulement les quelques derniers mois ont été reliés au Gardasil, le vaccin de Merck & Co qui cible le papillomavirus humain (HPV) sexuellement transmissible et que de nombreux États [des USA] envisagent de rendre obligatoire pour toutes les écolières.

​​​​Il y a aussi eu encore 1.824 réactions indésirables au médicament, ce qui porte le nombre total des problèmes connus à 3.461, selon le groupe d’intérêt public qui enquête et poursuit la corruption gouvernementale.

​​​​" À la lumière de ces informations, il est inquiétant de constater que l’État et les gouvernements locaux puissent autoriser d’une façon ou d’une autre ce vaccin pour les jeunes filles, " a déclaré Tom Fitton, le président du groupe. " Ces rapports de réactions indésirables suggèrent non seulement que le vaccin provoque de graves effets secondaires, mais pourrait même être fatal. "

​​​​WND a rapporté précédemment comment Merck avait fait pression sur les législateurs de l’État pour qu’ils exigent la vaccination, mais ils ont renoncé après que ces activités aient été dévoilées.

​​​​WND a aussi signalé qu’un chercheur clé sur le papillomavirus humain, la cible du Gardasil, a signalé qu’il avait besoin de davantage de tests, et comment même les Centres de Contrôle des Maladies ont suggéré que le vaccin ne devrait pas être obligatoire.

​​​​La controverse était à l’origine dans le projet de l’État et les autres exigences du gouvernement de vacciner les écolières contre une infection transmise uniquement par contact sexuel.

​​​​La cible de ce vaccin est le cancer du col de l’utérus, car les études montrent que celles qui ont le HPV ont une plus grande chance de développer plus tard un cancer du col de l’utérus. Toutefois, les opposants notent que ce genre de cancer se développe le plus souvent chez les femmes plus âgées, alors que le plan exige que les jeunes filles dès l’âge de 11 ou 12 ans soient vaccinées. Ils citent le manque de preuves que le vaccin puisse avoir un impact plus tard dans la vie.

​​​​Judicial Watch dit qu’il a obtenu des documents de la US Food and Drug Administration (FDA), sous la Freedom of Information Act, qui détaillent 1.824 nouveaux cas.

​​​​Ces cas ne comportent pas moins de huit décès liés au vaccin, en sus des trois signalés parmi les 1.637 effets indésirables rapportés plus tôt.

 ​​​​Parmi les nouvelles informations de Judicial Watch :

L’information a été reçue ... concernant une jeune femme de 17 ans qui, en juin 2007 ... a été vaccinée avec une première dose de Gardasil ... Au cours de la soirée du même jour, la patiente a été retrouvée inconsciente (sans vie) par sa mère. La réanimation a été effectuée par le médecin d’urgence, mais en vain. La patiente est décédé par la suite (sic).

L’information a été reçue ... concernant une fillette de 12 ans avec un passé d’insuffisance de l’aorte et de la valve mitrale ... qui a été vaccinée le 1er mars 2007 au bras gauche par la médecine interne avec une première dose de Gardasil ... Le 1er mars 2007, la patiente a été présentée au service des urgences avec une tachycardie ventriculaire et est décédée.

Les informations originales et les suivantes ont été reçues d’un médecin. Elles concernent une fillette en bonne santé de 13 ans qui a été vaccinée avec la première doses et la deuxième de Gardasil. Ultérieurement, la patiente a eu ... une paralysie en bas de la poitrine, des lésions du nerf optique ... À l’époque de ce rapport, la patiente n’avait pas récupéré.

​​​​Le flot de réactions indésirables signalées durant l’année 2007 à la FDA par le biais du Vaccine Adverse Event Reporting System, comprenait 347 réactions graves.

 ​​​​Judicial Watch dit :

"Sur les 77 femmes ayant reçu le vaccin durant leur grossesse, 33 ont subi des effets indésirables allant de l’avortement spontané à des anomalies fœtales. D’autres effets secondaires graves continuent à être signalés, dont, la paralysie, la paralysie faciale périphérique de Bell, le syndrome de Guillain-Barre, et les attaques d’apoplexie, "

​​​​Et ces chiffres ne peuvent même pas inclure tous les cas, dit Judicial Watch. Il a été intenté cette semaine une poursuite contre la FDA pour avoir omis de répondre intégralement aux demandes d’informations concernant le vaccin.

​​​​Judicial Watch voulait précisément l’accès à la correspondance concernant le vaccin entre Merck et la FDA, les communications entre la FDA et GlaxoSmithKline, qui travaille sur un vaccin similaire baptisé Cervarix, et les rapports des consommateurs, des professionnels de la santé et les autres problèmes en ce qui concerne le vaccin contre le HPV.

​​​​Lorsque les problèmes ont surgi de l’enquête de l’organisation sur le vaccin contre le HPV, et que les premiers rapports ont commencé à arriver, Fitton les a décrit comme " un catalogue d’horreurs. "

​​​​Un rapport antérieur, N° 275438-1, décrit la réaction comme une thrombose coronaire, une soudaine mort cardiaque. " La première dose de vaccin de Gardasil a été donnée le 12 mars 2007. Effondrée et morte le 26 mars 2007... L’échocardiogramme indiquait que le ventricule droit était très agrandi, le petit ventricule gauche de même avec de grands caillots de sang dans l’oreillette droite et le ventricule droit. "

​​​​Un autre rapport notait que la femme a été vaccinés et " est morte d’un caillot sanguin 8 heures après avoir reçu le vaccin Gardasil. "

​​​​Des officiels avec Abstinence Clearinghouse ont noté dans une monographie que des groupes incluant la Texas Medical Association, l’American Academy of Pediatrics, l’Association of American Physicians and Surgeons, et l’American Academy of Environmental Medicine se mettent publiquement en grève contre la vaccination obligatoire.

 ​​​​Le groupe a déclaré :

"Le raisonnement de ces associations médicales est clair. Ils ne sont pas opposés aux progrès de la médecine, et soutiennent certainement tous les efforts visant à lutter contre les maladies mortelles. Le problème, tel que le voient ces organisations, réside dans le fait que le médicament a subi seulement trois ans et demi de tests, laissant la communauté médicale quelque peu dans le noir quant aux effets indésirables graves pouvant résulter à long terme. "

​​​​" Avec le potentiel d’effets indésirables graves il y a la question de l’efficacité. Il est évident qu’après environ quatre ans l’efficacité du vaccin diminue de façon importante. La valeur à long terme de ce vaccin n’a pas encore été déterminée. Si elle disparaît dans les six ans, les filles et les femmes ont besoin de répéter la batterie d’injections qu’elles ont reçu à l’origine ? " Demande l’organisation.

​​​​Le Michigan a été le premier État à introduire un plan pour demander que le vaccin soit donné aux jeunes filles, mais la proposition a échoué. L’Ohio a aussi envisagé un plan qui a échoué en 2006.

​​​​Puis, en 2007, après l’agressive campagne de lobbying de Merck et la contributions de Women in Government, les législateurs d’au moins 39 États et de Colombia District ont travaillé sur le parrainage de ce genre de plans.

Original : http://worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=58004
Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info
Source : http://www.alterinfo.net


l

Navigation

ThèmesTous les tags

1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
1/326
1/326
1/326
4/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
4/326
1/326
1/326
1/326
1/326
3/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
3/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
4/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
5/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
2/326
2/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
3/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
1/326
1/326
1/326