Certains vernis à ongles seraient cancérigènes

, par  Amessi , popularité : 1%

VERNIS A ONGLES- 10% des vernis commercialisés en France contiendraient des substances toxiques et cancérigènes

Une étude, diligentée par la Commission européenne, rapporte que certains vernis à ongles contiennent des produits toxiques responsables de cancers.

Une étude qui émaille le succès du cosmétique phare de l’été ! Certains vernis à ongles seraient dangereux pour la santé, selon un rapport de la Commission européenne, relayé par Le Parisien.

 Certains vernis à ongles seraient cancérigènes

Solene Godin pour l’Express.fr

 VERNIS A ONGLES- 10% des vernis commercialisés en France contiendraient des substances toxiques et cancérigènes

Une étude, diligentée par la Commission européenne, rapporte que certains vernis à ongles contiennent des produits toxiques responsables de cancers.

Une étude qui émaille le succès du cosmétique phare de l’été ! Certains vernis à ongles seraient dangereux pour la santé, selon un rapport de la Commission européenne, relayé par Le Parisien.

Malgré l’interdiction de 2001, certaines laques contiennent en effet du formaldéhyde ainsi que des phtalates connues pour leur toxicité et pour être responsables de cancers. Ils contamineraient leurs adeptes en traversant les ongles ou par inhalation.

Près d’un dixième des vernis vendus sur le marché français contiendraient plus de 5% de ces produits prohibés, selon un rapport de 2009 de la DGCCRF. "Ils s’agit surtout de stocks vendus sur les marchés, les braderies, les solderies et les petites boutiques", explique l’organisme au quotidien.

Ces produits de beauté proviendraient essentiellement "des États-Unis et du Royaume-Uni", déclare un porte-parole des questions de consommation et de santé de la Commission européenne.

 Choisir des vernis "sains"

Pour éviter une manucure risquée, il est recommandé de faire attention aux étiquettes des vernis et d’opter pour les "Four free", une appellation garante de l’absence des quatre substances les plus dangereuses qu’ils sont susceptibles de contenir (phtalates, formaldéhyde, toluène et camphre synthétique), selon le quotidien.

Les vernis à l’eau ou "écologiques", à 85% d’origine naturelle, sont également fiables. Seul bémol : leur coût est plus élevé. La beauté sans danger à donc un prix.

JPEG - 34.8 ko

Navigation

ThèmesTous les tags

1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
1/326
1/326
1/326
4/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
4/326
1/326
1/326
1/326
1/326
3/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
3/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
4/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
5/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
2/326
2/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
3/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
1/326
2/326
1/326
1/326
1/326