Attention au phénoxyéthanol dans les lingettes pour bébé

, par  Amessi , popularité : 1%

L’ ANSM, Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé recommande de ne pas utiliser des lingettes destinées à la toilette des bébés contenant du phénoxyéthanol (EGphE).

  Attention au phénoxyéthanol dans les lingettes pour bébé !

L’ ANSM précise toutefois que cette recommandation est donnée à titre de précaution.

Selon Brigitte Heuls, directrice des dispositifs médicaux thérapeutiques et cosmétiques de l’ANSM :

« Il n’y pas d’éléments d’inquiétude mais juste une interrogation » faute de « données suffisantes »

En juin 2012, l’agence avait déjà rendu une évaluation du risque lié à l’utilisation du phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques…Elle déconseillait l’utilisation du phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés au siège pour les enfants de moins de trois ans et une restriction du phénoxyéthanol à la concentration de 0,4 % dans tous les autres types de produits (au lieu de 1 % actuellement).

Le rapport de l’ANSM a été transmis à la Commission européenne en vue d’une évaluation communautaire.

Le phénoxyéthanol fait partie de la famille des éthers de glycol. Ce conservateur est présent dans de nombreux produits dermatologiques et cosmétiques.

 Des études ont démontré des effets toxiques sur la reproduction chez l’animal , le phénoxyéthanol pourrait avoir des conséquences néfastes chez l’humain.

JPEG

 Irritation oculaire modérée à sévère

Si sa concentration est trop forte dans les produits cosmétiques pour bébé, cet éther aromatique peut provoquer une irritation oculaire modérée à sévère, que le produit soit absorbé par voie orale ou cutanée. En outre, l’ANSM suspecte également le phénoxyéthanol d’être néfaste pour la reproduction. En revanche, il n’est ni irritant ni sensibilisant pour la peau.

Par précaution, l’ANSM recommande que cet éther ne soit plus du tout utilisé dans les produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans (les lingettes par exemple) et que la concentration maximale du phénoxyéthanol pour les autres produits destinés aux bébés passe de 1 à 0,4 %.

 Mieux vaut prévenir..

.
Si l’Agence Nationale de Sécurité du médicament démontre que les produits destinés aux adultes, peuvent être considérés comme sans danger, elle a cependant proposé une restriction pour permettre de conserver l’usage du phénoxyéthanol, mais en l’interdisant dans les produits destinés au siège de l’enfant et en restreignant la concentration dans tous les autres types de produits destinés aux enfants de moins de trois ans à la concentration maximale de 0,4 %.

 Comme il n’y a jamais de fumée sans feu, les lingettes contenant du phénoxyéthanol sont donc à éviter.

Sources : www.gazetteazur